Matteo Salvini, leader de la Ligue du Nord, chassé de Bologne par les antifascistes

par Russian

Capture d’écran 2014-11-09 à 18.21.07

Matteo Salvini, secrétaire du parti xenophobe italien « Ligue du Nord », était à Bologne le 8 novembre pour visiter un camp de Roms dans la banlieue de la ville : en vrai, sa visite voulait « prouver comment l’argent des italiens est gaspillé pour payer l’electricité aux nomades ». C’était donc une visite clairement provocatrice menée avec des propos racistes.
Le réseau antifasciste de Bologne s’est activé pour empêcher Salvini de rejoindre le camp. Un rassemblement a donc séparé la délégation de la Ligue du Nord du camp : les antifascistes criaient « Assassin ! Assassin ! » à Salvini. Lorsque ce dernier était en train de parler avec les journalistes, les antifascistes ont attaqué sa voiture avec des coups de poing et des coups de pied : le chauffeur a violemment accéleré et il a renversé deux manifestants. Plus loin, la voiture a embarqué les membres de la Ligue du Nord qui, accompagnés par un cordon policier, ont fui la ville.

La candidate de « L’Altra Emilia Romagna », liste de la gauche radicale et communiste pour les élections régionales de novembre, a affirmé que Salvini n’avait rien à faire à Bologne car la ville est médaille d’or pour la Résistance. La fuite de Salvini est une grande victoire pour l’antifascisme bolognais !

Ce que l’auteur de l’article peut ajouter en tant que témoignage, provenant de la même banlieue où les accidents ont eu lieu, c’est que les propos imbéciles de Salvini sont encore plus ridicules lorsqu’on est au courant que le camp qu’il voulait visiter est habité depuis les années 1970 par des Sinti, population nomade italienne : comme les autres italiens de souche aimés par Salvini, ces Sinti ont fait leur service militaire pour l’armée italienne quand il était encore obligatoire ; ils ont travaillé dans les usines et respiré l’amiante pour enrichir les entrepreneurs italiens. Les Sinti de Bologna, d’ailleurs, parlent entre eux en dialecte vénétien, le même que la Ligue du Nord révendique comme la vraie langue du Nord de l’Italie.

Le communiqué du réseau antifasciste bolognaise sur le blog militant ZIC : http://www.zic.it/via-erbosa-a-bologna-razzisti-e-fascisti-non-sono-i-benvenuti/

 

Similar posts
  • Amazon, ni à Dambach ni ailleurs! Communiqué de presse du 28 juillet 2020 En guise de réponse face au chantage à l’emploi proposé par la multinationale Amazon sur le territoire de Dambach-la-ville, Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de [...]
  • Amazon: ni à Dambach-la-Ville ni aill... Communiqué de presse du 18 juillet 2020 Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de France Nature Environnement ou encore de l’association Nature et Vie, a adressé un courrier le 17 juillet 2020 à [...]
  • Documentaire: 91 route des Romains St... La nouvelle municipalité a suspendu la plainte contre Edson Laffaiteur. Le référé aura lieu le 25 août [...]
  • Du proto-capitalisme au Covid-19: une... Alain [...]
  • Esclavage moderne en Champagne : «Mêm... Esclavage moderne en Champagne : «Même les passeurs nous traitaient mieux que ça» Gurvan Kristanadjaja Il y a 17 heures Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. © Emeric Fohlen Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. Un procès a levé le voile la semaine dernière à Reims sur les conditions de travail de vendangeurs [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.