Salah Hamouri, interdit d’étudier, victime de l’arbitraire militaire

Salah Hamouri du Front populaire de libération de la Palestine

Salah Hamouri, interdit d’étudier, victime de l’arbitraire militaire

AFPS, dimanche 29 mars 2015

Salah Hamouri, pour qui nous nous sommes battus au long de ses si longues années de détention, vient de recevoir un « ordre militaire » lui interdisant, pour raisons de sécurité et pour une durée de six mois, d’entrer en Cisjordanie. Sans donner le moindre indice, le commandant militaire évoque de « sérieux doutes pour la sécurité de l’Etat et des citoyens » à l’appui de sa décision. Ainsi pour protéger les citoyens israéliens, Salah n’est plus autorisé à se rendre de Jérusalem à Ramallah ! L’arbitraire militaire semble là poussé jusqu’à l’absurde.

Salah est étudiant en droit à Ramallah dans une antenne de l’université d’Al Qods. Cet ordre militaire s’il est appliqué signifie qu’il n’est tout simplement plus autorisé à suivre ses cours et à se présenter à son examen de fin d’année en juillet ce qui le privera de son diplôme.

Salah, qui est résident de Jérusalem, a passé sept années de sa jeunesse dans les prisons de l’occupant. Dès sa libération il a voulu vivre pleinement comme les autres jeunes de son âge et construire sa nouvelle vie pour devenir avocat, sans rien renier de son combat pour la liberté.

Avec cette mesure, il s’agit pour l’autorité militaire israélienne de chercher à le casser. Il n’est pas le seul dans son cas. Cette volonté de briser leurs espoirs personnels s’applique à tous les jeunes qui sortent de prison dès lors qu’ils ne donnent pas l’impression d’avoir renoncé à leur engagement. C’est une entreprise politiquement stupide et vouée à l’échec, mais profondément inhumaine et destructrice.

Salah est Palestinien, il est aussi Français. De ce fait nous demandons aux autorités françaises de mettre tout en œuvre pour qu’il puisse bénéficier des mêmes droits que les autres citoyens français vivant dans le ressort de compétence du Consulat général de France à Jérusalem.

Salah a le doit d’étudier, d’aller et de venir, le droit de vivre, tout simplement ! Les autorités françaises doivent se battre pour que ce droit lui soit reconnu.

Le Bureau national

__._,_.___

Similar posts
  • Concessions autoroutières bradées au ... Vendredi 18 septembre 2020, Vincent DELAHAYE, rapporteur, a présenté à la presse les conclusions de la commission d’enquête sur le contrôle, la régulation et l’évolution des concessions autoroutières, au Sénat (1). Engagé dans la lutte contre le contournement Ouest de Strasbourg, veuillez trouver la réaction du collectif GCO NON MERCI : Le GCO, cette autoroute [...]
  • 500 manifestants à Strasbourg et une ... 500 manifestants pour cette rentrée sociale de lutte avec CGT, Sud, CNT,FSU, etc et PCF, PCOF, NPA, Sans Papiers d’Alsace… Cortège tranquille animé par un pôle radical formé en chemin. Il a fallu que les policiers emmerdent quelques gilets jaunes à l’issue de la manifestation. Totalement injustifié! Comme si la nouvelle préfète déjà rétoquée 3 [...]
  • Rentrée des luttes en Alsace Gilets jaunes, Marche pour le climat, Vélorution contre la Start up Nation Israël, femmes contre les violences machistes, on avait le choix des bonnes causes ce samedi 10 septembre. Le 11 septembre anniversaire du putsch de Pinochet au Chili Colmar Statue de la liberté à Colmar   Intervention UJFP-Alsace Vidéo de Christan Bonardi Publiée par [...]
  • A propos de la prétendue “impor... Lu dans les DNA du 7 septembre 2020 Géopolitique municipale Le conseil municipal de Strasbourg a approuvé lundi dernier une motion à la suite de l’agression antisémite d’un graffeur dans un quartier de la ville. La finalisation de ce texte a donné lieu à un vif échange entre des représentants de la majorité municipale, dont [...]
  • Les sans-papiers d’Alsace LSPA [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.