Maintien de l’ordre : la liberté de manifester attaquée

siteon0-da8dd-4

Rémi Fraisse est mort, mais les premiers échos des conclusions de la commission parlementaire sur le maintien de l’ordre – bientôt publiées et déjà rapportés par Médiapart – ne laissent pas de place au doute : « la tradition française de maintien de l’ordre », elle, en sortira indemne.

Tandis que la part belle est faite à des propositions aussi indolores que la formation des préfets, l’incitation à leur présence accrue sur les opérations de maintien de l’ordre et la mise à l’écart des BAC et de leurs mauvaises manières, la liberté de manifester subit les assauts de la commission.

Car c’est bien d’ordre, et non de libertés, que se préoccupe la commission.

En fait d’interdiction générale des flash-balls et autres lanceurs de balle de défense, la commission se borne à proposer l’abandon d’un modèle déjà périmé sur le plan technique. Le nombre des mutilés, de Montreuil à Mayotte, en passant par Nantes et Toulouse ne pèse décidément pas lourd face à la détermination des élus au maintien de l’ordre sécuritaire.

Interdiction il y aura bien : mais de manifester ! Prononcée administrativement, sans débat contradictoire devant un juge, contre quiconque serait susceptible de troubler l’ordre public, cette interdiction vient s’ajouter à la liste des pouvoirs que s’arroge l’administration, au nom de la prévention des risques et menaces : blocage administratif de sites, interdiction de stade, interdictions de sortie du territoire et maintenant, interdiction individuelle de manifester.

Puisque, aux yeux des parlementaires, la violence est le fait des manifestants, alors de manifestants il n’y aura pas, pas plus que de respect de leur liberté fondamentale à l’expression. Comment mieux maintenir l’ordre qu’en étouffant toute contestation à la source ?

Similar posts
  • Manifestation lumineuse de l’Ed... Comme une détestable habitude, la préfète Josiane Chevalier a récidivé en interdisant les flambeaux. Peu importe, les lumignons de toutes sortes ont éclairé la nuit de Blanquer-Ibiza depuis le rectorat de l’Académie de Strasbourg. Une centaine de manifestant.e.s ont participé dans la bonne humeur, les chants et les slogans à la marche nocturne et lumineuse. [...]
  • Etudiant.e.s de l’école du TNS ... Depuis plusieurs jours des étudiantes de l’école du TNS manifestent par leur présence sur le parvis du théâtre. Elles refusent d’être considérées comme du public devant présenter le pass sanitaire et bientôt le pass vaccinale. En effet, à l’Unistra, cette exigence n’existe pas alors pourquoi devraient-elles être assimilées au public du théâtre? Vous pouvez les [...]
  • Strasbourg: un millier de manifestant... Un millier de personnes ont participé ce 15 janvier à Strasbourg à une manifestation organisée et déposée par Gilets jaunes Strasbourg République auquel s’était joint le Collectif antipapes 67. Trajet habituel imposé par la préfecture se terminât place de la République. Le cortège a mis le temps puisque parti vers 14h30 de l’hyper-centre, il est [...]
  • Sylvain Cypel et Gérard Haddad invité... Vendredi 7 janvier, la veille de l’Assemblée générale de l’Union Juive française pour la Paix, -association juive antisioniste-, annulée pour cause de pandémie, s’est tenue devant une quarantaine de personnes membres ou pas du groupe, une conférence bicéphale, déjà annulée auparavant, avec l’écrivain et journaliste Sylvain Cypel et le psychanalyste Gérard Haddad  D’autres vidéos [...]
  • Pour les libertés, contre le passe va... Cet après-midi, j’étais à Paris, pas en vue de manifester, d’ailleurs j’ignorai tout des réjouissances anti-macroniennes, . Je m’apprêtais à prendre le bus 38 pour aller voir l’exposition Baselitz. Mais l’arrêt indiquait qu’il n’y aurait pas de bus pour cause de manif. En retournant vers Denfert-Rochereau, pour le métro, j’ai pu admirer les dizaines de [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.