La Mission Roms de Strasbourg en flagrant délit de désinformation

Dans un article publié ce jour sur Rue89Strasbourg, nous avons pu relever quelques grosses “anomalies” dans les déclarations de la Mission Roms de la Ville.

Dans une première vidéo (ci-dessous) publiée par Rue 89 Strasbourg, ce 11 juin 2015, aux minutes 4:25 et 5:25, le chef de la Mission Roms, jean-Claude Bournez, affirme que les baraques détruites par ses soins étaient celles de familles reparties pour la Roumanie et nie que la femme et ses 2 enfants habitait l’une de ces baraques.

Or, La Feuille de chou avait photographié cette femme dans sa cabane le 3 mai dernier, preuve qu’elle habitait bien sur place !

Capture d’écran 2015-06-11 à 13.29.18

capture d’écran de la vidéo de Rue89

P1460241+

femme dans sa cabane le 3 mai dernier !

P1460241

 

Autre “erreur” de mémoire de la part du chef de la Mission Roms: les familles victimes de l’incendie du 17 avril n’avaient pas été relogées mais (sur)vivaient toujours à Petite forêt soit dans les baraques de voisins, soit dans des tentes qui pataugeaient dans l’eau boueuse  !

P1460239

Encore un “problème de mémoire” de la Mission Roms…

Contrairement aux affirmations de la Mission Rom, le couple interviewé ci dessous n’est pas récemment arrivé à Strasbourg !

La Feuille de chou les avait rencontrés en décembre 2014 à Cronenbourg.

Extrait: “… la seconde famille, un couple avec 2 enfants, était installée là depuis plus longtemps pour raisons médicales graves. En effet, la mère de famille ayant été opérée il y a quelques mois de kystes intestinaux doit régulièrement subir des examens et contrôles post-chirurgicaux à l’hôpital le plus proche auquel elle se rend à pied. Un rendez-vous était prévu le 28 décembre prochain afin de déterminer une éventuelle lésion cancéreuse. Cet examen n’aura donc pas lieu…

La dame nous avait laissé photographier la cicatrice consécutive à une lourde opération ainsi que ses certificats médicaux.

cicatrice dame rom_feuille2chou

Elle avait besoin d’un suivi post-opératoire ce que leur expulsion par la Mission Roms rendait impossible.

C’est la première fois que des Roms avaient mis en cause publiquement le chef de la Mission Roms, devant la caméra de La Feuille de chou, seul média présent en continu sur les bidonvilles depuis 3 ans.

Dans cette vidéo, les hommes témoignent de l’injustice de la situation, précisant que la police qui connait leur difficile situation ne leur a jamais demandé de partir, et que cette décision venait exclusivement du chef de la mission Rom de la Ville, J-C Bournez.

Il avait par la suite menacé de porter plainte pour diffamation.

La preuve est dans ces vidéos et ces photographies publiées en décembre 2014 par la Feuille de chou, sous le titre : 

Noël à Strasbourg : Le chef de la mission Rom de la Ville demande l’expulsion d’une dizaine d’enfants dont deux nourrissons et de deux personnes malades et handicapées.

http://la-feuille-de-chou.fr/archives/75042

Histoire de rafraichir la mémoire de ceux qui expulsent sans vergogne…

Dommage que les médias locaux qui commencent tout juste à s’intéresser au sujet, ne consultent pas plus souvent la centaine d’articles publiés par La Feuille de chou depuis plusieurs années; cela leur permettrait d’être plus efficaces dans l’investigation et moins perméables aux discours officiels qu’ils retransmettent ensuite à leurs lecteurs…

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.