Strasbourg, ville d’accueil, selon Roland Ries

Photos prises ce jour, 23 septembre 2015, à 18 h, rue des Remparts, derrière la Gare centrale de Strasbourg, près de “l’Espace 16”, où la ville “stocke” des Roms sous prétexte d’insertion.

roms remparts strasbourg f2c

roms remparts strasbourg f2c

roms remparts strasbourg f2c

roms remparts strasbourg f2c (2)

Ces familles dorment là, depuis mai au moins, et sont contraintes de quitter les lieux tôt le matin, vers 5 h, depuis que la ville a fermé tous les campements dits “sauvages”. On ne sait pas selon quels critères s’effectue le “tri” entre ceux logés dans des caravane par la ville et les autres.

Alors que la ville a “découvert” 50 logements disponibles pour des réfugiés syriens, afghans ou autres, qui ne sont pas encore présents, pourquoi laisse-t-elle à la rue, non seulement des Roms, mais des demandeurs d’asile, déboutés ou en attente, et des Français?

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.