Strasbourg : Solidarité avec les Goodyear !

P1540041

goodyear-5

A l’appel de l’UD-CGT du Bas-Rhin, de 150 à 200 manifestants se sont rassemblés, ce matin à partir de 11 h, place Kléber à Strasbourg, en même temps que dans des dizaines de villes de France.

Ce n’est pas tous les jours que le soutien à des salariés, condamnés à des peines de prison, ce qui ne s’est pas vu depuis très longtemps, rassemble autant de monde au plan national.

Place kléber il y avait des représentants de plusieurs Union locales du Bas-Rhin, et des délégués et travailleurs de nombreux secteurs du public comme du privé ainsi que des syndiqués autres que CGT dont Solidaires.

Comme l”expliquent les responsables syndicaux dans nos vidéos, ces salariés de Goodyear ont été condamnés alors qu’aucune plainte contre eux n’existe plus, à l’exception de celle de l’État et du gouvernement soi-disant socialiste, à travers le procureur de la République.

En plein état d’urgence prolongé, il s’agit pour l’État policier déjà en place de criminaliser l’action syndicale et plus généralement toute action de résistance à l’ordre néo-libéral en faisant passer ceux-celles qui luttent pour des terroristes.

Fin février, la CGT élargira l’action en appelant à un comité de soutien unitaire le 24, qui réunira tous les syndicats, les partis les associations pour la défense des libertés. Ce matin déjà, on pouvait remarquer qu’étaient présentes aux côtés des syndicalistes toutes les gauches (à l’exception bien entendu du PS qui n’est plus de ce bord.

La Feuille de chou remercie la CGT d’avoir rappelé dans son discours l’atteinte à la liberté de la presse que constitue le renvoi en correctionnelle du responsable de ce média indépendant sur plainte de la ville de Strasbourg.

Pour soutenir La Feuille de chou, vous pouvez :

Signer la pétition

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2015N48059

Participer aux frais liés au procès

https://www.lepotcommun.fr/pot/a3i98er2

Rejoindre le comité de soutien

soutien.feuilledechou@laposte.net

Mise à jour 17 h 35

SOUTIEN AUX 8 CAMARADES DE GOODYEAR

La Commission Exécutive de l’Union Départementale CGT du Bas-Rhin réunie ce jour apporte le soutien plein et entier de la part de l’ensemble des organisations CGT du département aux 8 camarades et au syndicat CGT Goodyear dans cette terrible injustice qu’ils subissent.

Le 12 janvier 2016, la justice a condamné 8 syndicalistes de Goodyear à de la prison ferme. Leur crime, avoir retenu 30 heures durant, sans violence, deux dirigeants de l’entreprise qui procédait à la fermeture du site et à 1200 suppressions d’emplois.

C’est la première fois, depuis 50 ans qu’un gouvernement qui s’avère incapable de lutter contre le chômage et les licenciements, demande à travers le parquet de la prison ferme contre des syndicalistes pour des actions menées en vue d’empêcher la fermeture de leur usine.
Tous les spécialistes du droit sont unanimes à dire que les peines inscrites dans le Code Pénal pour séquestrations sont faites pour les crimes crapuleux, l’enlèvement d’enfant, mais pas les conflits sociaux.

La peine prononcée est d’une extrême gravité, comme tout récemment à Air France, elle est une atteinte insupportable aux droits des salariés.

Ce jugement, par lequel le gouvernement a décidé d’intimider tous les salariés qui se battent pour leurs droits et leur emploi, est inacceptable.

Nous condamnons les propos du ministre de l’intérieur qui met cette force publique au seul service du capital.

Nous lui demandons de lever toutes les sanctions en cours prises à l’encontre de salariés ne faisant que défendre collectivement leurs emplois.

L’UD CGT du Bas-Rhin apporte tout son soutien fraternel aux 8 camarades et au syndicat CGT Goodyear dans cette terrible injustice qu’ils subissent.

Rien ne peut justifier un tel acharnement, si ce n’est que de vouloir museler les salariés, en profitant d’un état d’urgence imposé pour casser les acquis sociaux et le Code du Travail.
Le CE de l’UD décide d’impulser un Comité de Soutien aux Goodyear. Ce comité se veut ouvert à toutes les forces progressistes, syndicales, politiques, associatives mais aussi à tous les citoyens sur la base de la défense de la liberté syndicale et l’exigence de la relaxe des 8 condamnés de Goodyear.

L’UD CGT vous invite à une réunion de constitution d’un
Comité de Soutien le MERCREDI 24 FEVRIER
à 17h à l’UD CGT, 10 rue de Leicester à STRASBOURG.

Frédéric KARAS

P1540026

P1540024

P1540029

P1540031

P1540033

P1540035

P1540037

P1540043

P1540044

P1540046

P1540049

P1540050

P1540051

P1540053

P1540054

P1540064

P1540063

P1540077

P1540057

P1540081

P1540066

P1540068

P1540069

P1540079

 

 

Similar posts
  • Amazon, ni à Dambach ni ailleurs! Communiqué de presse du 28 juillet 2020 En guise de réponse face au chantage à l’emploi proposé par la multinationale Amazon sur le territoire de Dambach-la-ville, Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de [...]
  • Amazon: ni à Dambach-la-Ville ni aill... Communiqué de presse du 18 juillet 2020 Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de France Nature Environnement ou encore de l’association Nature et Vie, a adressé un courrier le 17 juillet 2020 à [...]
  • Documentaire: 91 route des Romains St... La nouvelle municipalité a suspendu la plainte contre Edson Laffaiteur. Le référé aura lieu le 25 août [...]
  • Du proto-capitalisme au Covid-19: une... Alain [...]
  • Esclavage moderne en Champagne : «Mêm... Esclavage moderne en Champagne : «Même les passeurs nous traitaient mieux que ça» Gurvan Kristanadjaja Il y a 17 heures Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. © Emeric Fohlen Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. Un procès a levé le voile la semaine dernière à Reims sur les conditions de travail de vendangeurs [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.