La veuve marocaine d’un ancien combattant reconduite au CRA de Geispolsheim ce vendredi après le TA

16 h au Tribunal Administratif de Strasbourg.

Mme Rqiya Benchama Allal attend son tour . Elle est assise aux côtés de son fils venu une nouvelle fois de Belfort. Les deux gendarmes débonnaires veillent. Pour une fois, ils n’ont pas usé des menottes pour le transfert.

L’avocate potasse le dossier. Un journaliste de l’AFP, alerté la veille, est présent, chose rare. Un conseiller municipal aussi.

Cinq militants de RESF attendent.

L’affaire passe enfin, en dernier, avant le week-end. La présidente préside, l’avocate plaide, le fils défend sa maman, silencieuse -elle ne parle que l’arabe, mais ne dira pas un mot- elle se contente d’ essuyer de temps à autre ses yeux humides.

La présidente se retire. Elle délibère (avec elle-même). Le temps passe; on discute.

La présidente rentre enfin, on se lève, on s’assied. Et en quelques mots brefs, elle casse nos espoirs.

Le recours déposé par le fils,sans aide de juriste, est irrecevable. Il manque le nom de sa maman quelque part. Et voilà…

On sort. la maman a les yeux encore plus mouillés.L’avocate a déposé un autre recours. Les gendarmes emmènent la dame,digne,vêtue d’une djellaba, les cheveux couverts d’un foulard, les pieds nus dans des sandalettes.

On apprend peu après de la bouche du fils, qu’elle ne mange pas depuis 3 jours. Elle ne peut mâcher, vu l’état de ses dents, et s’alimente habituellement de liquides. Alors au Centre de Rétention Administrative!

Nous discutons un moment sur le trottoir devant le Tribunal administratif. Que faire? Nous alertons un conseiller municipal pour qu’il contacte le consul du Maroc qui doit délivrer le laissez-passer sans lequel aucun étranger ne peut être expulsé.

Nous nous inquiétons de l’heure de l’avion de Strasbourg-Entzheim pour le Maroc. Il y en a un à 14 h. Pourvu qu’ils n’accélèrent pas les procédures!

De toute façon, le fils qui repart pour Belfort, revient demain matin. Il s’est arrangé avec son patron.

Episode précédent:

http://la-feuille-de-chou.fr/?p=8582

Similar posts
  • Strasbourg antifasciste: 500 dans la ... Ils-elles s’étaient donné rendez-vous à 14h30 place de la gare à Strasbourg en cette veille de second tour de la présidentielle opposant la peste au choléra. Associations antifa, syndicats, partis se sont rassemblés avec force banderoles, pancartes et drapeaux. Peu après l’heure prévue, le cortège s’est ébranlé vers la rue du Maire-Kuss, précédé d’une magnifique [...]
  • Fédéralisme et autonomie vus par R... Une conférence s’est tenue hier 31 mars au FEC sur le thème du fédéralisme. Il y avait moins de 10 personnes dans le public, dont le sénateur EELV Jacques Fernique qui est aussi intervenu depuis la tribune. En dépit de ce très petit nombre d’assistants, les exposés et le débat ont été très intéressants- les [...]
  • Littérature et révolution en Alsace a... Charles Fichter au Centre culturel alsacien, présenté par Jean-Marie [...]
  • Hommage à Denise Haas Denise [...]
  • Poutou2022 à Strasbourg Conférence de presse Philippe Poutou 16 mars 2022 Strasbourg FEC Philippe Poutou Cheminot NPA Salle du FEC comble, de jeunes, comme la dernière fois pour écouter le candidat du NPA, Philippe Poutou, toujours en verve dans sa campagne si peu électorale. Bien entendu, il faut voter pour l’anticapitaliste, mais pas de promesses comme les autres [...]

2 Commentaires

  1. benchama benchama
    9 septembre 2011    

    a belfortun mecanicien passe le 12/09/2011 A 14 H DEVANT Le conseil de prud’hommes JE VOUS DEMANDE DE BIEN ASSIST AU L AUDIENCE a belfort MERCI

  2. 23 juillet 2011    

    M. Benchama victime de harcèlement moral et de discrimination raciste
    La Feuille de Chou du 21 juillet 2011 à 20 h 41 min by Schlomo

    Les lecteurs de la Feuille de Chou se souviennent peut-être de l’expulsion au Maroc de Mme Benchama qui avait séjourné au CRA de Geispolsheim.

    http://la-feuille-de-chou.fr/archives/8626

    [Voir les articles jusqu’au 29 avril 2010]

    Aujourd’hui, son fils, français, belfortain est victime de harcèlement et de discrimination raciste.

    Il a déposé une plainte à la Halde et le MRAP le défend.
    Belfort – Un ouvrier porte plainte pour discrimination à caractère …
    http://www.lepays.fr › Accueil › Foire Aux Vins – En cache

    21 mai 2011 – Mohammed Benchama en est malade. Cet ouvrier belfortain qui réside à la Pépinière a déposé plainte à la gendarmerie de Grandvillars, …

    Mohammed Benchama en est malade. Cet ouvrier belfortain qui réside à la Pépinière a déposé plainte à la gendarmerie de Grandvillars, le 23 mars dernier, pour discrimination à caractère raciste et propos racistes à son encontre.

    Français d’origine marocaine, mécanicien, Mohammed Benchama a d’abord été intérimaire et a effectué des missions de deux mois et huit mois en 2005 dans une entreprise du sud du Territoire de Belfort. Déjà, à cette époque, les rapports entre lui et son chef d’atelier n’étaient pas au beau fixe, à un tel point qu’il quittera l’entreprise. En 2008, on le rappelle en lui signalant que le chef d’atelier est parti. Il est alors embauché. Mais, quelques mois plus tard, le chef d’atelier revient, « surpris de le voir là ».
    « Ce n’est que dernièrement que les problèmes se sont accentués entre lui et moi, confie Mohammed Benchama. J’ai reçu des injures lors d’une pause-café en janvier de cette année, en présence de trois de mes collègues. Il m’a dit : « Tu n’as pas une tête de Français, comment as-tu fait pour avoir la nationalité ? » Je suis aussi son souffre-douleur. Tout ce qui ne va pas dans l’entreprise est de ma faute. J’ai même été accusé à tort de vol de carburant et d’huile, alors qu’un collègue m’avait vu remettre le compteur à zéro avant de partir. Et lorsque je suis arrivé, j’ai ouvert sa voiture de service et dedans, il y avait des bidons. Il m’a alors traité de « sale arabe ». »
    Mohammed Benchama a raconté son histoire à la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité) à Mulhouse, où on lui a conseillé de porter plainte.
    Pour le moment, le dossier est toujours entre les mains des gendarmes qui, une fois bouclé, le transmettront au parquet.

    Une enquête interne dans l’entreprise

    De son côté, alerté, le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) a l’intention de déposer une plainte devant le procureur de la République de Belfort. Pour le Mrap, deux infractions distinctes ont été commises. Il s’agit d’abord de « harcèlement discriminatoire », qui consisterait à donner systématiquement à cet ouvrier le travail le plus ingrat, puis d’injures à caractère raciste.
    La balle est maintenant dans le camp du procureur de Belfort, qui décidera si l’auteur présumé des faits relatés ici sera poursuivi. Quant à l’entreprise, selon le directeur régional, une commission d’enquête interne a été activée

    Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples
    43 boulevard Magenta – 75 010 Paris
    Tél. : 01 53 38 99 99 – Fax : 01 40 40 90 98 – juridique@mrap.fr
    http://www.mrap.fr

    LE COLLEGE DE LA PRESIDENCE
    LE SERVICE JURIDIQUE

    Monsieur le Procureur de la République
    Prés le Tribunal de Grande Instance de Belfort
    9 place de la République
    90 000 BELFORT

    Paris, le 19 mai 2011

    OBJET : PLAINTE CONTRE Monsieur Victor PINTO

No Pings Yet

  1. M. Benchama victime de harcèlement moral et de discrimination raciste | La Feuille de Chou on 21 juillet 2011 at 20 h 41 min

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.