Pétition en faveur de Petrit Dugolli et de sa maman

Fuyant les règlements de comptes sanglants qui perdurent encore après la guerre au Kosovo, Petrit et sa famille se sont réfugiés en France, après un passage de plusieurs années en Allemagne.
Elève en CAP de Carrosserie, tous les enseignants de Petrit peuvent témoigner de son énorme volonté de travailler, d’apprendre et de s’intégrer. Sans toit pour l’abriter, sans repas chaud à partager, Petrit s’est toujours fait un honneur à être présent à ses cours, et qui plus est, à montrer un vif intérêt pour sa formation, sans jamais se plaindre, ni demander de faveurs d’aucune sorte.
Aujourd’hui, Petrit et sa famille vivent dans la hantise d’une reconduite au Kosovo, où ne les attend qu’un destin inéluctable et macabre.
Fuyant les rafles policières inévitables, la maman de Pétrit vit à nouveau dans les rues, sans toit ni ressources. S’ajoutant aux conditions matérielles plus que difficiles, l’équilibre psychologique de Petrit commence à faiblir sérieusement, passant de la volonté et l’espoir de hier à l’angoisse et l’incompréhension d’aujourd’hui.
Comment un élève, même le plus sérieux, le plus volontaire, pourrait sereinement poursuivre sa formation professionnelle, en sachant sa mère errant dans les rues, avec la menace quotidienne de l’expulsion ?

Nous demandons à ce que Petrit Dugolli, élève sérieux et travailleur, puisse bénéficier de conditions d’études sereines et dignes, en permettant à une mère et son enfant de pouvoir vivre ensemble, manger et dormir de manière digne, sans avoir à affronter la peur quotidienne de l’expulsion.


pétition :

Monsieur le Préfet du Haut-Rhin

Mme Mihane DUGOLLI ainsi que son époux et ses deux enfants ont été renvoyés une première fois au KOSOVO, en mai 2009 après avoir reçu une O.Q.T.F.. Aux premiers traumatismes liés à la guerre et au leur exil, s’en sont ajoutés d’autres qui ont failli coûter la vie aux parents lorsqu’ils sont retournés dans leur pays. Ils ont été agressés trois jours après leur retour dans leur maison, par des hommes membres de l’A.K.S.H.. Un courrier vous ayant été personnellement envoyé, le 24 mars 2010, vous faisait part des répressions dont les parents ont fait l’objet. Les circonstances dans lesquelles cette famille s’est réfugiée en France vous sont connues.
Vous avez le 08 février 2010 émis un second arrêté de reconduite à la Frontière à l’encontre de la famille DUGOLLI. Doivent-ils réellement perdre la vie pour que nous nous rendions compte des menaces planant sur eux ? Nous vous demandons d’accorder une autorisation de séjour sur le territoire français, afin que Mme et Monsieur DUGOLLI ainsi que leurs deux enfants, Patriot et Petrit 17 ans, puissent avoir le droit de vivre.

Vous avez la possibilité de les régulariser à la fois sur la base du degré d’intégration de la famille et sur la fréquentation scolaire de Petrit scolarisé au Lycée Polyvalent Ettore Bugatti en C.A.P. carrosserie pour raisons humanitaire ou exceptionnelle.

Nous vous demandons de nous recevoir afin que nous puissions vous exposer plus avant la situation de la famille DUGOLLI.

Au nom de l’Equipe pédagogique du Lycée Polyvalent Ettore Bugatti de Mulhouse (68), soutenant Petrit et sa famille.
METHIA Nathalie – Professeur au Lycée Ettore Bugatti

Nous signataires de cette pétition, soutenons cette action.


dugolli_prefet68_19avr10pétition papier

Merci de renvoyer cette pétition papier remplie à :
« Réseau Éducation Sans Frontières 68 – 3 rue Georges Risler – 68100 MULHOUSE » resf.68@laposte.net

pétition en ligne, et détails selon actualité : http://www.resf.info/P1529



collectif RESF du Haut-Rhin


Similar posts
  • La grève des conducteurs de Striebig ... La direction de Striebig a assigné les grévistes au tribunal. La séance s’est déroulée cet après-midi à 14h. Deux conducteurs CFDT et un conducteur CGT étaient présents, ainsi qu’une responsable CGT de l’UL-Molsheim et le correspondant de la Feuille de chou, gilet jaune par ailleurs. Deux autres soutiens étaient sur le parvis pendant le procès. [...]
  • Avant et après la manifestation du 20... Chaque manifestation à Strasbourg est suivie, et parfois précédée de répression policière ciblée donnant lieu à des inculpations pour des motifs divers, souvent très légers. Et des gardes à vue, GAV, en série. Plusieurs manifestants ont ainsi été interceptés, par la BAC en général, au centre ville, après la manifestation près de l’Hôtel de ville [...]
  • 400 manifestants à Strasbourg Le rassemblement lancé par Alsace Révoltéeet soutenu ici par le QG République Strasbourg commençait à 11h30 place de l’Etoile à Strasbourg. Peu à peu arrivaient des gilets jaunes d’Alsace, de Lorraine, de Franche-Comté, de Bourgogne, d’Allemagne aussi. Les Kurdes étaient aussi présents comme à chaque manifestation. Une première déclaration en préfecture prévoyait de démarrer place [...]
  • 14 février 1349 1200 juifs brûlés à S... Comme chaque année, le 14 février, grâce à Georges Yoram Federmann, on commémore le massacre de 1200 juifs à Strasbourg le 14 février 1349. Alors que la peste noire dévastait l’Europe, il a fallu trouver des boucs émissaires, accusés d’avoir empoisonné les puits. D’où cet holocauste de masse commis près de l’actuelle place de la [...]
  • Strasbourg: 200 manifestants pour les... 200 personnes ont encore manifesté ce 13 février à l’appel des Gilets Jaunes, des syndicats, de partis politiques et d’associations contre la loi dite de “sécurité globale” et contre l’islamophobie qui préside à la loi sur le prétendu “séparatisme” des musulmans. Dans son débat faf à faf avec Darmanin, ex-royaliste, Marine Le Pen a demandé [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.