Le Titus. Une véritable machine de guerre lâchée dans les rues de Paris

Capture d’écran 2016-05-12 à 08.59.09

Il y a comme un air de Noël à la préfecture de police de Paris (PP). Après l’acquisition de deux drones par la PP, c’était au tour de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) de trouver un nouveau jouet laissé au pied de l’arbre par le Père répression : le Titus. Un nouveau véhicule blindé de 20 tonnes que la préfecture attend avec impatience de lâcher dans la ville.

Jean Roquelande

Le nouvel ajout à l’arsenal répressif de la PP a été présenté mercredi 4 mai et son expérimentation a débuté aussitôt.

Avec un prix s’élevant à 2,4 millions d’euros, ce n’est pas un cadeau ordinaire que la préfecture vient de s’offrir. Le nouveau véhicule blindé mesure 6 mètres de long, 2,5 mètres de large et pèse 20 tonnes. Il peut porter 13 hommes armés jusqu’aux dents et peut atteindre jusqu’à 110 km/h. Il est équipé de six roues motrices et quatre trappes pour les snipers. Et son blindage résiste à tout genre d’attaques : balistiques, biologiques, chimiques, radiologiques, et même nucléaires. C’est un monstre de guerre que la préfecture s’apprête à lâcher sur Paris et ses habitants.

Des membres de la BRI ont pu tester fièrement leur nouveau jouet au centre d’entraînement de Villejuif. Dans une vidéo publiée sur le site de Paris Match, on voit des membres de la brigade se prêter à cœur joie à de véritables exercices de guerre urbaine, snipers et grenades à la clef.

La préfecture vante les mérites de sa nouvelle acquisition en expliquant que le Titus permettrait à ses équipes d’être plus efficaces en cas d’attaque terroriste ou de prise d’otage, faisant clairement référence aux attaques du 13 novembre dans une tentative de de rallier l’opinion publique.

Mais on sait pertinemment que son nouveau jouet servira à réprimer encore plus fortement les quartiers populaires et les manifestations. Loin de protéger les habitants de Paris du « terrorisme », avec ses airs de machine de guerre, il servira surtout à faire régner un climat de haute tension et de peur dans la capitale.

http://www.revolutionpermanente.fr/VIDEO-Le-Titus-Une-veritable-machine-de-guerre-lachee-dans-les-rues-de-Paris

Le colori bleu-noir du Titus ne laisse aucune ambiguité sur sa version policière intérieure à destination des civils, la version militaire est motif camouflage : http://www.opex360.com/2013/09/12/titus-le-nouveau-vehicule-blinde-bon-marche-de-nexter/

C’est donc avec ce joujou à 700 000 euros -payé par nos impôts!- que le gouvernement PS compte mater toute révolte populaire !

Similar posts
  • GCO: quand le contournement devient l... GCO : quand le contournement devient la seule entrée dans la ville Le GCO a réussi à faire l’unanimité… contre sa signalisation trompeuse. Une décision en dépit du bon sens prise entre administrations, et notamment à la demande du Conseil départemental du Bas-Rhin (ancêtre de la CeA), dans lesquelles personne n’a jugé opportun d’alerter la [...]
  • Strasbourg: un millier de manifestant... Un millier de personnes ont participé ce 15 janvier à Strasbourg à une manifestation organisée et déposée par Gilets jaunes Strasbourg République auquel s’était joint le Collectif antipapes 67. Trajet habituel imposé par la préfecture se terminât place de la République. Le cortège a mis le temps puisque parti vers 14h30 de l’hyper-centre, il est [...]
  • Sylvain Cypel et Gérard Haddad invité... Vendredi 7 janvier, la veille de l’Assemblée générale de l’Union Juive française pour la Paix, -association juive antisioniste-, annulée pour cause de pandémie, s’est tenue devant une quarantaine de personnes membres ou pas du groupe, une conférence bicéphale, déjà annulée auparavant, avec l’écrivain et journaliste Sylvain Cypel et le psychanalyste Gérard Haddad  D’autres vidéos [...]
  • Pour les libertés, contre le passe va... Cet après-midi, j’étais à Paris, pas en vue de manifester, d’ailleurs j’ignorai tout des réjouissances anti-macroniennes, . Je m’apprêtais à prendre le bus 38 pour aller voir l’exposition Baselitz. Mais l’arrêt indiquait qu’il n’y aurait pas de bus pour cause de manif. En retournant vers Denfert-Rochereau, pour le métro, j’ai pu admirer les dizaines de [...]
  • Le fascisme qui vient [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.