Un appel pour Mme Benchama, toujours retenue au CRA de Geispolsheim

Strasbourg le 22 Avril 2010


Communiqué

Mme Rqiya Benchama Allal, âgée de 63 ans, retenue actuellement au Centre de rétention de Geispolsheim depuis 9 jours. Femme d’un ancien tirailleur marocain, (matricule 1882) qui a participé à la libération de l’Alsace, ancien prisonnier de guerre, décédé en 1998. Madame Benchama est mère de cinq enfants, trois qui vivent en France, un au Sénégal et l’autre en Lybie

Elle était venue en France pour voir ses enfants, installée avec celui qui habite Belfort actuellement, et qui est de nationalité française, aussi père de deux petites filles.

Madame Benchama est venue en France avec un visa de deux mois. Elle a fait des démarches pour réversion de la pension militaire de son mari et ces démarches sont prêtes d’aboutir.

Lorsqu’elle a demandé à la préfecture du Territoire de Belfort une prolongation de séjour, pour vivre auprès de sa famille en France, et toucher la pension de réversion, la seule réponse du Préfet a été une Obligation de Quitter le Territoire Français

Les agents de la PAF sont venus l’arrêter, le mercredi 14 avril à 6 heures du matin, au domicile de son fils à Belfort, et internée au Centre de Rétention de Geiposlheim.

Elle a été déboutée de sa demande d’annulation de l’Obligation de Quitter le Territoire Français, pour une erreur formelle dans le recours, rédigé par son fils, où manquait un nom à un endroit. Le recours a été jugé irrecevable.

Mme Benchama, est diabétique et âgée, on vient de nous informer qu’on l’a transporté en urgence à l’hôpital civil. Après consultation les gendarmes l’ont ramené de nouveau au CRA de Geispolsheim.

Une demande d’audience à été formulé par son avocate, auprès des juges de liberté pour solliciter une assignation à résidence. Sauf qu’entre temps les gendarmes l’ont cherché au CRA pour la ramener à l’aéroport d’Entzheim pour l’expulser vers le Maroc, madame Benchama a refusé de monter l’avion, et on l’a ramené de nouveau au CRA.

Aujourd’hui on l’a présenté devant le juge des libertés ou il a refusé l’assignation à résidence et il confirme le maintien au CRA de Geispolsheim.

L’association Calima lance un appel à l’ensemble des démocrates ainsi que le préfet de région d’agir, pour mettre fin à ce calvaire que vit actuellement Madame Benchama. Et lui accorder un titre de séjour « vie privée, vie familiale »

Contact : Mustapha El Hamdani au 0645647328

Calima

06, rue Maréchal Foch

67000 Strasbourg

Tél: 03 88 36 92 57

courriel: calima.alsace@yahoo.fr

Similar posts
  • Marianne Ostwald, par Liselotte Hamm ... [...]
  • Café solidaire pour les migrants de S... Ce dimanche 11 septembre, un café solidaire s’est installé près du campement des migrants situé sous les fenêtres de la mairie et de l’Eurométropole de Strasbourg. Dès 10 h les familles qui dorment sous tente depuis des mois sont venues boire le café, manger des pains au chocolat et pour les enfants boire du chocolat [...]
  • Strasbourg: solidarité avec les migra... Un rassemblement a été organisé hier place Broglie à Strasbourg par D’ailleurs, nous sommes d’ici (DNSI) devant l’Hôtel de la préfecture pour soutenir la centaine de migrants de plusieurs nationalités qui campent à nouveau face à la mairie place de l’Etoile. La mairie et l’Eurométropole ainsi que la préfecture se renvoient la responsabilité et jouent [...]
  • Il y a 80 ans, la rafle du Vel d̵... Commémoration à Strasbourg Traditionnelle commémoration à Strasbourg, sur le site de l’ancienne synagogue, de la rafle du Vel d’Hiv des 16/17 juillet [...]
  • La Commune de Paris et l’Alsace... Conférence donnée par Jean-Claude Richez au Centre culturel alsacien à [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.