Halte à la répression – Solidarité avec la militante CGT inculpée !

14292442_1829164544037230_7121548220802939116_n

L’intersyndicale CGT-FO-FSU-Solidaires ne se pliera ni à la répression policière, ni à l’acharnement judiciaire!

Elle exige l’arrêt immédiat des poursuites et la relaxe de celles et ceux qui ont déjà été condamnés.

Une militante CGT passera devant le tribunal correctionnel de Strasbourg ce 15 septembre à 8h.
Elle verra ainsi son nom, grossir la liste des militants de différentes organisations, inculpées et condamnés, suite au conflit long et dur qui oppose aujourd’hui encore plusieurs organisations syndicales et politiques au Gouvernement dans le cadre du refus à la loi travail.
Tous n’ont fait que défendre leurs droits et les griefs qui leur sont faits relèvent tant de la peccadille qu’il aura fallu artificiellement les aggraver pour qu’ils puissent paraître crédibles.


La sévérité des jugements rendus dans l’ensemble de ces procès, contrastent étrangement avec l’impunité, ou encore la lenteur étrange de la justice , dont peuvent bénéficier certains politiques dans les affaires de corruption ou des détournements de fonds autrement plus préoccupants pour notre société.

Cet acharnement contre des militants syndicaux qui refusent de se plier au dictat du 49-3 et de l’obstination des F Hollande et Manuel Valls inquiète au plus haut point les centrales syndicales et au-delà tous les défenseurs de la liberté syndicale, d’expression et de la démocratie.


Le choix de la date du procès n’est pas un hasard non plus, puisqu’elle coïncide avec la reprise de la mobilisation syndicale pour l’abrogation de la même loi travail.
Pour les syndicats en lutte, l’obstination à poursuivre ceux qui refusent de laisser nos libertés disparaître alors que plus de 70% de Français restent opposés à cette loi inique, s’explique par une volonté politique de réduire à néant toute contestation à la politique libérale menée par le gouvernement.


Le Gouvernement socialiste à la manoeuvre crée ainsi le terreau qui permet aujourd’hui à la droite la plus décomplexée de promettre au patronat, par la voix de F Fillon qu’en cas d’élection à la présidentielle, un « signal très fort » consistant à opposer la gendarmerie aux forces de résistance et autres syndicats « arc-boutés sur leurs acquis » lui sera envoyé.
La thatchérisation de notre société, revendiquée et assumée par la droite la plus dure sera ainsi à mettre à l’actif du Parti Socialiste.


Les syndicats CGT-FO-FSU-Solidaires appellent en conséquence à un

rassemblement à 8h ce jeudi 15 septembre devant le TGI de Strasbourg

(1 quai Finkmatt) en soutien à notre camarade.


Ils appellent également à ne pas céder à cette violence faite au mouvement social, et appellent à la

manifestation de l’après-midi, à 14h place KLEBER.


L’intersyndicale continue à exiger l’abrogation de la loi « Travail ».

 

14291855_1291477277538333_2362024720158577240_n

 

Communiqué :

Depuis avril dernier, la Caisse de Solidarité Contre la Répression de Strasbourg (https://solidarite67.noblogs.org) a récolté des dons, organisé des concerts, chercher divers moyen de réunir de l’argent afin d’aider les inculpé.e.s de Strasbourg à régler les frais de jutice.

Nous avons déjà signalé notre existence à plusieurs reprises, que ce soit en tractant ou en envoyant des mails, et signalons juste par la présente que l’été ne nous a pas anéanti et que nous reprenons du service ! N’hésitez pas à liker notre page Facebook (https://www.facebook.com/CSCR67) et à diffuser l’information.

On ne lâche toujours rien.


CSCR67 – Tlm ou rien.
https://solidarite67.noblogs.org
https://www.facebook.com/CSCR67

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.