25/11 : Réunion publique-débat : Comment combattre l’islamophobie

14963173_1869258906652054_4044685918459026527_n

Il n’y a pas un problème musulman en France mais un problème de racisme néocolonial.
C’est de cela que nous voulons discuter le vendredi 25 novembre en compagnie d’Omar Slaouti fortement investi dans le combat antiraciste.

14670662_589887271199700_6945548568534436988_n

Similar posts
  • Strasbourg antifasciste: 500 dans la ... Ils-elles s’étaient donné rendez-vous à 14h30 place de la gare à Strasbourg en cette veille de second tour de la présidentielle opposant la peste au choléra. Associations antifa, syndicats, partis se sont rassemblés avec force banderoles, pancartes et drapeaux. Peu après l’heure prévue, le cortège s’est ébranlé vers la rue du Maire-Kuss, précédé d’une magnifique [...]
  • Commémoration du massacre des juifs d... Comme chaque année, le 14 février, Georges Yoram Federmann avait donné rendez-vous place de la République à Strasbourg le jour de la Saint-Valentin, afin de commémorer, non l’amour, mais le massacre des juifs de la ville en 1349, accusés d’avoir empoisonné les puits et d’être responsables de la peste qui sévissait dans toute l’Europe. En [...]
  • Quelques images et un commentaire apr... e seul séparatisme qu'on peut constater, grâce à la presse qui dévoile ces jours-ci les extravagants dividendes des ultra-riches, quand ceux d'en bas voient leur frigo vid dès le 15 du mois, et sont contraints s'ils veulent travailler de mettre de l'essence dans leur bagnole à presque deux euros le [...]
  • “Le grand remplacement”, ... [...]
  • Le massacre du 17 octobre 1961 à Pari... Quelques dizaines de participants ont assisté hier soir au FEC de Strasbourg à une conférence d’Olivier Lecour-Grandmaison, à la veille de la commémoration du soixantième anniversaire de ce massacre commis par les policiers dirigés par Maurice Papon, sous la présidence du général de Gaulle. L’orateur a souligné particularisme français où aucune reconnaissance ni réparation n’ont [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.