Les recherches archéologiques préventives au GCO avancent !

La 3ème semaine de travaux d’archéologie préventive au projet du GCO se termine. Hormis la partie sud de la Forêt de Krittwald qui n’a pas encore été fouillée, le premier tronçon du tracé du GCO allant de l’autoroute A4 au Niefernweg (à l’ouest de Vendenheim) a été presque entièrement éventré par les pelleteuses ; les engins sont désormais aux portes du Kochersberg.

Au nord du tracé, l’ex-PAIR (actuellement Archéologie Alsace) creuse ses tranchées jusqu’au Canal de la Marne au Rhin, plus à l’Ouest, c’est l’INRAP qui se charge du même travail jusqu’à la vallée du Muhlbaechel.

dsc05956

dsc05849

dsc05845

dsc05962

dsc05964

dsc05961

dsc05857

dsc05858

dsc06058

dsc06049

dsc05859

dsc05860

dsc05924

dsc05854-2

 

A noter qu’à proximité de chaque site de fouille archéologique, une foreuse de l’entreprise Fondasol, employée par Vinci, a été installée comme pour se (con)fondre avec le chantier archéologique.

dsc05505

dsc05907

 

Les sites de chantier de part et d’autre du Canal. Les équipes archéologiques du PAIR et de l’INRAP auxquelles s’ajoute l’équipe de forage pour Vinci :

dsc06052

 

On a également remarqué que les pelleteuses rebouchaient rapidement les tranchées ouvertes (sans doute pour limiter la vision impressionnante des excavations couvrant des champs et des collines entières) laissant derrière elles un paysage quasi-lunaire.

dsc05981

dsc05983

dsc05985

 

L’omniprésence et l’ingérence de Vinci se sent partout, que ce soit par la mise à disposition des pelleteuses de sa filière Eurovia pour les fouilles archéologiques, par la présence des véhicules Eurovia près des sites de fouilles, par les sites de forage pour Vinci, etc…

dsc0601

 

Nous avons de plus en plus de mal à photographier des paysages qui ne soient pas marqués de piquets rouge et jaune fluo, et toute photo ratée est désormais presque impossible à reprendre tant l’avancée des pelles mécaniques est rapide, le plantage des piquets ne s’effectuant que quelques jours avant les travaux.

dsc05881

Piquet jaune indiquant l’axe du GCO.

 

A peine découvrons-nous certains lieux que déjà nous devons faire le deuil de ces découvertes, conscients que nous ne les reverrons jamais plus sous leur aspect actuel mais bientôt balafrés par des pelleteuses, barrés d’une 2 fois 2 voies, chevauchés par un viaduc monumental et hideux. Bref, rayés de la carte.

Et que dire de la multitudes d’animaux croisés ou aperçus furtivement (chevaux, chevreuils, rongeurs, oiseaux…) dont nous savons qu’ils seront, dès les prochains jours, en état de panique -ou de mort annoncée !-  à l’arrivée des premières pelles mécaniques…

C’est tout un monde qui est condamné au nom du profit par et pour une poignée d’actionnaires !

 

Photos “avant/ après” prises à 48H d’intervalle: le blé nouveau est massacré…

28 nov 2016

dsc05891

Même lieu le 1er déc 2016. Le champ de blé nouveau est massacré… Merci Vinci…!

dsc06273dsc06272

 

28 nov. 2016

dsc05909

Même lieu le 1er déc. 2016

dsc06242dsc06244

 

28 nov. 2016

dsc05873

Même lieu (pris en sens inverse) le 1er déc. 2016.

dsc06252dsc06257

 

Sur le terrain, la résistance au GCO se fait rare depuis le rassemblement d’habitants-opposants du 23 novembre dernier, et le refus du maire anti-GCO d’Eckwersheimque les archéologues avec leur matériel mettent les pieds sur les terrains de sa commune. Pour le moment, et à notre connaissance, seul un exploitant qui avait refusé de signer l’autorisation de creuser et traverser sa parcelle de terres située en haut de la colline du Hirtenacker a réussi à ralentir puis bloquer momentanément -mais efficacement- les fouilles, obligeant l’INRAP à faire transporter 2 pelleteuses par convoi exceptionnel (aux frais d’Eurovia ?) pour contourner la colline et poursuivre plus tard les travaux à partir de la vallée, à l’arrière du Hirtenacker.

Cet exploitant comme un certain nombre de résistants au projet a bien compris que même si les archéologues font leur travail et que ce travail n’est pas directement pour Vinci, il participe néanmoins de l’avancement du projet, et que pour bloquer le projet de Vinci, il faut aussi -et avant tout- bloquer le travail des archéologues…

Durga-L.O

Similar posts
  • Maxime Alexandre, au Centre culturel ... Table ronde animée par Charles Fichter, Jean-Michel Niedermeyer, Armand Peter et Jean-Paul Sorg Maxime Alexandre from feuille de chou on [...]
  • Discours d’Ismahane Chouder à l... Discours d’Ismahane Chouder à la Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Comment faut-il vous le dire ? Une nouvelle fois, la surenchère islamophobe est au rendez-vous chez nombre de politiques relayés par des médias porte-voix. Depuis la rentrée, chaque jour compte une nouvelle ignominie, une nouvelle indignité, particulièrement à [...]
  • URBEX RDA de Nicolas Offenstadt Débat au Quai des Brumes à Strasbourg le 13 novembre 2019 [...]
  • ” Nègre marron” n’e... Correspondant F2C au TGI de Strasbourg “Le marronnage était le nom donné à la fuite d’un esclave hors de la propriété de son maître en Amérique, aux Antilles ou dans les Mascareignes à l’époque coloniale. Le fuyard lui-même était appelé marron ou nègre marron, negmarron, voire cimarron (d’après le terme espagnol d’origine).“. [...]
  • Conférence de Laurent Jeanpierre sur ... In girum-les leçons politiques des ronds-points (La découverte, [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.