Marche antinucléaire à Strasbourg et Fessenheim

Près de 500 manifestants ont marché samedi depuis l’ex Conseil régional d’Alsace (Verdammi!) jusqu’à la place Kléber en passant par le monument aux (deux) morts (français et allemand) place de la République où on s’est souvenu des victimes passées tout en espérant qu’il n’y en ait pas dans l’avenir.

DSC09361

DSC09362

DSC09363

DSC09364

DSC09365

Drapeaux, banderoles, et poussettes d’enfants portant des fûts de matière radioactive (simulée) ont exigé, en français, en allemand, en alsacien, la fermeture (promise par Hollande) de Fessenheim âgée de 40 ans, tout en rappelant la catastrophe de Fukushima dont c’était l’anniversaire, ainsi que le fameux nuage radioactif qui s’est paraît-il arrêté (!) sur la frontière franco-allemande au milieu de Rhin…

Dimanche rebelote devant la centrale nucléaire avec nos amis suisses, allemands et de la Meuse contre l’enfouissement des déchets radioactifs.

Similar posts
  • Journal politique du confinement : pr... Françoise Vergès (politologue) et Norman Ajari (philosophe). “La crise sanitaire actuelle annonce-t-elle la catastrophe climatique de demain ?”. Avec Aurélien Barrau (astrophysicien) et Daniel Tanuro [...]
  • ISRAËL. BENNY GANTZ OU LA GRANDE TRAH... L’HUMANITE – Vendredi, 27 Mars, 2020 ISRAËL. BENNY GANTZ OU LA GRANDE TRAHISON AU SERVICE DE NETANYAHOU Pierre Barbancey Dans un retournement aussi spectaculaire qu’inattendu, le chef du Parti Bleu-Blanc a rallié le camp de son rival Benjamin Netanyahou. Le communiste Ayman Odeh, chef de la Liste unie, dénonce cette volte-face. Benjamin Netanyahou en rêvait. [...]
  • Gratuité des transports CTS! Schiltigheim, le 27 mars 2020, Crise du Coronavirus : Pour la gratuité des transports pour les travailleuses et travailleurs des secteurs indispensables à la Nation et la suspension des abonnements pour le mois d’avril 2020 pour l’ensemble de usager.es Monsieur le Président, Depuis le début de la crise sanitaire, vous agissez en responsabilité pour organiser [...]
  • André Barnoin victime du Covid-19 C’était dans l’ordre (ou le désordre) des choses, la mort charriée par l’épidémie en cours a fini par frapper un visage familier. Il fallait que ça tombe sur Dédé ; le sentiment d’injustice n’en est que plus vif, bien qu’il soit absurde de penser qu’une mort soit plus ou moins juste qu’une autre. André BARNOIN [...]
  • Communiqué de presse Gilets Jaunes [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.