Solidaires du RIF de Kehl à Strasbourg

Les Rifains quittent Kehl

La PAF bloque les manifestants

La colère des Rifains


Les manifestants entrent en France malgré le barrage de la Police des Frontières

La manifestation à la station de tram Pont-du-Rhin à Strasbourg

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées devant la gare de Kehl en début d’après-midi avant de manifester en direction du Parlement européen pour protester contre la répression marocaine au RIF.
Il y avait des Marocains de plusieurs pays européens dont de nombreuses femmes et des enfants.

Les policiers allemands semblaient pressés de se débarrasser des manifestants qui ont commencé à défiler en empruntant la piste cyclable du nouveau pont sur le Rhin longeant les rails du tram.

A l’autre extrémité du pont plusieurs dizaines de policiers de la PAF les attendaient et prétendaient contrôler tous les papiers d’identité! Pendant de très longues minutes le cortège est resté bloqué pendant que les Rifains montaient le ton pour protester contre ce blocage. Le défilé avait été préparé en préfecture et la France avait exigé que les manifestants aient des papiers. Mais il n’était pas question d’un contrôle.

L’état d’urgence était invoqué du côté des policiers mais les manifestants ont bien vu que ce blocage était le résultat de pressions du gouvernement marocain qui voit d’un mauvais œil la solidarité européenne avec la région du RIF. Et la France de Macron comme celle de Hollande et de leurs prédécesseurs est toujours du côté de la monarchie marocaine plutôt que des droits de l’homme.

Le contrôle aux frontières avait été rétabli à 14h seulement, ce qui fait que, comme l’a dit un policier en civil, il suffisait de passer à 13h45 si on avait des projets terroristes. Et tous les Strasbourgeois qui font leurs courses à Kehl savent que les contrôles d’identité sont devenus rarissimes. Mais que ne ferait-on pas pour plaire au Mahkzen!

Finalement la PAF a perdu le match et a dû laisser passer le cortège sans aucun contrôle!
Quoiqu’en disent les DNA ce lundi…












Similar posts
  • Une victoire juridique de trois anti ... Quarante anti-GCO dans la salle d’audience, dont le maire de Kolbsheim et celui de Pfettisheim, et une trentaine sur le parvis du TGI de Strasbourg ce matin en solidarité avec trois personnes prévenues d’avoir manifesté illégalement sur un pont au-dessus de l’A35 munies d’une banderole dénonçant le Grand Contournement Ouest, autoroute à péage de 24 [...]
  • Metz Gilets Jaunes Manifestation de l... On était environ un millier rassemblés place Mazelle à Metz en attendant que le camion s’ébranle en tête de cortège. La pluie tombait un peu, mais elle a cessé le reste de l’après-midi. Des véhicules de l’armée française sont passés tout klaxon dehors avec le succès qu’on imagine. Le cortège était très coloré, le jaune [...]
  • Extinction-Rébellion à Strasbourg et ... A 4’10, intervention de Extinction-Rébellion devant les officiels, puis la police municipales enlève une [...]
  • Les anti-GCO s’invitent au lanç... Une petite vingtaine d’anti-GCO résolus ont pris l’air ce matin à Vendenheim pour assister au lançage du viaduc qui doit permettre au GCO de franchir le canal de la Marne-au-Rhin, le TGV Paris-Strasbourg, la voie ferrée Strasbourg-Haguenau et la route. Les journalistes, peu nombreux d’ailleurs, – DNA, Alsace 20 et Radio France- avaient été invités [...]
  • Marche pour le climat Strasbourg Germaine de Kolbsheim toujours présente! Pôle anticapitaliste La Roue tourne interdite de parole par les [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.