17 octobre 1961-2017, un crime d’État resté impuni

Une cinquantaine de personnes au Pont du Corbeau pour commémorer le massacre d’Algériens du 17 octobre 1961 à Paris. Une article récent de Médiapart attribuait la responsabilité de ce crime outre Maurice Papon, préfet de police, et Roger Frey, ministre de l’Intérieur, à Michel Debré, premier ministre du général de Gaulle dont on connait les sympathies pour l’Algérie française.
Les manifestants ont comme les autres années fini le rassemblement en jetant des fleurs à l’eau en symbole des Algériens dont les corps avaient été jetés à la Seine. Puis le cortège s’est rendu place du 17 octobre où s’achevait l’autre rassemblement appelé par le Consulat d’Algérie.














https://www.mediapart.fr/journal/france/171017/17-octobre-1961-le-silence-bruyant-de-l-elysee

WEB DOC 17/10/61
https://raspou.team/1961/home/

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.