Convergence des luttes à Strasbourg: 4000 manifestant.e.s











Près de 4000 personnes ont défilé à Strasbourg ce 19 avril à l’appel de la CGT, de la FSU, de Solidaires, des étudiants, des lycéens.

Ce n’est pas souvent qu’on voit réunis dans le même cortège des cheminots qui ont posé des rails place Kléber et des avocats en lutte contre une réforme néo-libérale de la justice, sans compter les anti-GCO de la ZAD du Moulin à Kolbsheim.

Le cortège syndical s’est arrêté place de la République mais 800 jeunes, étudiants et lycéens ont continué en direction du campus où ils ont fini en fac de maths pour une nouvelle occupation et une Assemblée générale.

Les motions de l’AG des personnels
L’Assemblée Générale des personnels de l’éducation et de la recherche réunis ce jeudi 19 avril 2018 à l’Université de Strasbourg :

● Soutient les collègues du lycée Jean Geiler de Strasbourg et dénonce la suppression d’un poste de CPE et de deux postes administratifs dans ce lycée, alors que l’accompagnement et l’orientation réelle dans les lycées est un enjeu majeur. Elle dénonce plus généralement le manque de postes administratifs pour le bon fonctionnement des lycées et de l’Université ;
● S’oppose à la suppression programmée des Centres d’Information et d’Orientation, à la réforme du lycée qui va accentuer le tri social des élèves et à la réforme du baccalauréat. Elle demande que les établissements d’éducation prioritaire soient dotés de réels moyens ;
● Dénonce l’écart colossal existant entre le financement par élève des classes préparatoires aux grandes écoles et par étudiant à l’Université et demande l’alignement par le haut de ce financement.
● Demande le retrait de la loi ORE et du plan étudiant, ainsi que la mise en place des moyens nécessaires et pérennes à l’accueil et à la formation de tous les bacheliers. Elle demande que la réflexion sur la transformation de l’ESR soit menée sur le long terme et sur des bases scientifiques sérieuses ;
● Demande que l’équipe présidentielle de l’Université de Strasbourg propose une mesure de validation de toutes les demandes d’inscription des lycéens bacheliers.
● Soutient les collègues qui ne souhaitent pas participer à la commission des vœux et qui considèrent ce travail comme inutile et contre-productif. Elle encourage l’ensemble des collègues à ne pas participer à ce mécanisme d’ordonnancement des dossiers des lycéens qui conduira inévitablement à un tri social des néo-bacheliers
● Appelle les collègues à débattre des réels enjeux de l’ensemble des réformes actuelles du gouvernement par le biais d’AG dans les composantes ;
● Dénonce les violences policières et la présence de l’extrême-droite sur le campus universitaire, demande la fermeture du “bastion social” et que le Conseil d’Administration de l’université de Strasbourg se prononce pour cette fermeture, à l’instar du conseil municipal de la Ville de Strasbourg ;
● Appelle les collègues de l’Université de Strasbourg à se mobiliser par la grève et les manifestations aux dates qui seront communiquées par l’intersyndicale afin de faire reculer le gouvernement sur l’ensemble des réformes qui ont pour but de désengager l’État de la plupart des services publics pour les faire entrer dans le marché privé ;
● Ne donne aucun crédit au sondage électronique organisé par l’équipe présidentielle ; elle apporte son soutien aux étudiants, appelle les personnels à mettre en œuvre tous les moyens pour ne pas pénaliser les étudiants, mobilisés ou non ;
● Appelle les collègues de l’université à se mettre en grève massive à la prochaine rentrée universitaire du 30 avril, pour défendre la Fonction Publique, nos statuts et le libre accès des bacheliers à l’Université dans la filière de leurs choix.

L’Assemblée générale était organisée à l’initiative des syndicats suivant : CNT67, SES-CGT, SNTRS-CGT, SNASUB-FSU, SNCS-FSU, SNESUP-FSU, SNPREES-FO, SUD Éducation Alsace

Similar posts
  • Manifestation de femmes contre les vi... Un cortège de femmes à parcouru les rues de Strasbourg ce dimanche depuis la place Kléber où elles avaient été autorisées à se rassembler contrairement aux rassemblements de la veille. Elles, et quelques hommes, ont pris les quais puis l’avenue de la Liberté jusqu’au tribunal. Slogans féministes percutants, et anti-flics ou antifascistes au lendemain de [...]
  • Strasbourg: 1500 pour la police, 3000... La manifestation pour la liberté à Strasbourg from feuille de chou on Vimeo. Gros succès de la manifestation de Strasbourg contre la loi faite par la police pour la police. A partir de 11h30, un premier rassemblement s’est tenu devant le monument aux morts place de la République, appelé par des médias. Quelques dizaines de [...]
  • Dernières Nouvelles d’Alsace: l... DNA L’EBRA m’en tombent EBRA: Est Bourgogne Rhône-Alpes, l’Empire médiatique du Crédit Mutuel On disait jadis que les cordonniers sont les plus mal chaussés; il faut croire que les (des?) journalistes sont les plus mal informés! C’est le cas d’un certain D.T dont je tairai, par charité, le nom. Dans le papier consacré ce samedi [...]
  • Strasbourg: mobilisation générale le ... Avec la loi sur la “sécurité globale”, débattue à l’Assemblée nationale, son article 24 qui prétend interdire même aux journalistes professionnels, et au filmeurs amateurs, de documenter les méthodes de plus en plus extrêmes des policiers et des gendarmes, et les violences policières contre les exilés chassés ignoblement de la place de la République à [...]
  • Ag des personnels universitaires et d... https://www.facebook.com/schlomo44/posts/10158801707048599?notif_id=1606233716143593&notif_t=feedback_reaction_generic&ref=notif Une centaine d’étudiants, d’enseignants et de personnels universitaires ont tenu cet après-midi de 14 h à environ 16 h, malgré un froid vif, une Assemblée générale à l’extérieur des locaux chauffés de l’Université, juste en face du bâtiment de la direction. Les débats se sont achevés par quelques votes en particulier pour la constitution [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.