Après l’incendie de caravanes à Strasbourg-Koenigshoffen, la solidarité en action

caravane incendiée campement Petit Parking feuille2chouphoto

Après l’incendie de caravanes sur le campement dit Petit Parking à Strasbourg-Koenigshoffen, la solidarité est en marche. La ville de Strasbourg s’est engagée à reloger les victimes. Des précisions sont attendues lors de la prochaine rencontre jeudi matin où les victimes recensées se rendront accompagnées par l’Association Latcho Rom.
En attendant, les repas de midi ont été assurés ainsi que l’hébergement en foyer.

caravens brûlées feuille2chouphoto

Cet après-midi, vers 14h, les personnes touchées par le drame se sont retrouvées sur le campement dévasté, où ne subsistent que deux caravanes non incendiées à côté de celle dont l’arrière a fondu et qui a été bricolée pour y abriter des gens.

caravane rafistolée feuille2chouphoto

La consule de Roumanie est venue sur le terrain à la rencontre de ses concitoyens. Après avoir observé les lieux, elle s’est engagée en particulier à aider ceux et celles dont les papiers d’identité ont brûlé. Selon certaines déclarations, ils auraient été mal reçus à l’hôtel de police alors qu’ils y étaient venus pour déclarer la perte, du fait qu’ils ne parlaient pas français.

des vêtements pour les victimes de l'incendie de caravanes feuill2chouphoto

Par la suite, les victimes ont été emmenées par Latcho Rom au local de l’ARPOMT, 116, route du Polygone, qui s’était offert pour entreposer les vêtements demandés. Il faut dire que l’appel relayé par les Dernières Nouvelles d’Alsace a rencontré un succès immédiat et massif. De généreux donateurs sont venus offrir vêtements, couvertures, duvets et vaisselle qui ont trouvé rapidement preneurs.

cash du donateur aux victimes feuille2chouphoto

Ceux qui restent seront apportés sur les autres campements où les besoins se font sentir. Des habitants de Strasbourg ont aussi versé des dons en argent qui permettront de poursuivre l’action. Qu’ils-elles soient tous-tes remercié-e-s!

des vêtements qui trouveront preneurs feuille2chouphoto

ARPOMT
socioculturels-67
Adresse : 116 Route du Polygone, 67000 Strasbourg
Téléphone :03 88 44 44 37

Similar posts
  • Commémoration d’un crime contre... Cercle Menachem Taffel 1er décembre 1944, le Commandant RAPHEL découvre des restes des 86 victimes juives des expérimentations sur l’homme faites par les Nazis [1] 5 Janvier 1944, 100 « malades mentaux » sont déportés de Hoerdt et Stephansfeld vers Hadamar pour y être assassinés 1er décembre 2017, nous nous réunirons avec nos bougies à [...]
  • Manifestation intersyndicale du 16 no... 1500 à 2000 manifestants ce matin à Strasbourg appelés par une Intersyndicale rejointe par FO. Un défilé un peu plus court cette fois mais toujours le refus de la politique économique et antisociale de Macron et du Medef. A l’issue du cortège, une petite manifestation a suivi sous la nouvelle banderole du Front Social 67 [...]
  • Front social 67 Une cinquantaine de personnes présentes à la réunion constitutive du Front social 67, hier soir à la maison des syndicats de Strasbourg, bien plus qu’espéré! Et conformément à son ambition unitaire, les présentes étaient très divers quant à leur affiliation à des syndicats ou des partis, ou non-affiliés. S’y côtoyaient des personnes de SUD, de [...]
  • GCO: week-end Selbsgemacht à la ZAD d... [...]
  • Michel Deneken recule et suspend sa &... Archives http://la-feuille-de-chou.fr/archives/96995 A noter que les DNA qui n’avaient pas traité le sujet annoncent le recul ce mercredi. “Université de Strasbourg La procédure de communication à la presse suspendue La mise en place à l’Université de Strasbourg d’une procédure à suivre avec la presse a provoqué un tollé. Le président Michel Deneken a décidé, hier, [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Actions de résistance à la politique anti-Rom de la ville de Strasbourg 2012-2014

« Espace Hoche », un camp pour Roms, grillagé et surveillé, à Strasbourg, siège de la Cour européenne des Droits de l’Homme

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !