Latcho Rom Strasbourg: la police empêche des Roms de reconstruire leurs cabanes

DSCN1358

Photographies F2C LatchoRom

http://www.flickr.com/photos/69546723@N03/sets/72157633786019037/

Latcho Rom s’est rendu une fois de plus sur le campement Petite Forêt de Strasbourg-Koenigshoffen cet après-midi suite à l’appel de familles qui, une fois revenues de Roumanie où elles s’étaient rendues quelques semaines pour la Pâque orthodoxe, n’ont pu que constater que leurs cabanes avaient été détruites par le Préfet en collaboration avec la Ville de Strasbourg.

On se souvient que au moins huit de ces logements avaient été démolis par un bulldozer, après avoir été marqués d’une croix de couleur jaune.

Archives
Bulldozer à l’œuvre

L’association Latcho Rom avait pourtant prévenu que ces familles allaient revenir en France. Mais rien n’y a fait.

Le préfet, oublieux comme son chef Manuel Valls de la circulaire d’août qui prévoit un relogement préalable, et probablement partageant le contenu des déclarations contradictoires et scandaleuses du ministre selon lesquelles ces gens ne seraient pas intégrables, s’était fait démolisseur.

Un fois revenues, une partie de ces familles a voulu reconstruire leur logement de fortune au bord de l’autoroute de Hautepierre à la route des Romans, sur ce terrain parfaitement tenu, dont les enfants, parfois nés en France, sont tous scolarisés.

Et deux policiers ont empêché la reconstruction ce mercredi matin et les a contraints à jeter les matériaux dans la benne en bout de terrain.

Est-ce ainsi que la République française traite des citoyens européens, des Roumains dont le pays appartient déjà à l’Union européenne sans que ses citoyens en aient tous les droits?

C’est inacceptable!

Et pendant ce temps, se multiplient les réunions diverses à la Ville, comme celle prévue demain avec l’adjointe aux Affaires sociales, Marie-Dominique Dreyssé, sur la formation, et le 6 juin encore, un Carrefour des solidarités est en préparation sur la place de l’Étoile face à la CUS.

A quoi bon les paroles lénifiantes si les actes ne suivent pas?
Il faut que ce double discours cesse!

Les Roms émigrés à Strasbourg parce que leur situation au pays est invivable, doivent pouvoir se loger et travailler. Dans l’attente du feu vert et du terrain pour l’auto-construction proposée par Latcho Rom, les familles doivent pouvoir reconstruire leurs logements détruits.

Similar posts
  • 26ème jour de jeûne contre le Contour... De 12 à 14 h ce vendredi, place Kléber à Strasbourg, de nombreuses personnes sont venues soutenir les cinq grévistes de la faim qui poursuivent leur jeûne depuis 26 jours dans le silence des élus, du préfet, afin d’obtenir un moratoire des travaux. Ceci au lendemain d’une recours déposé par Alsace Nature, et mis en [...]
  • Stolpersteine: action franco-allemand... Les Stolpersteine sont, littéralement des pierres de trébuchement. A Kehl-am-Rhein, sur la rive droite du Rhin, en face de Strasbourg, les deux cités étant maintenant reliées directement par le tram, il y a 63 de ces petits cubes de laiton collés sur du béton, entre les pavés. Ces pierres de mémoire portent les noms et [...]
  • Place publique, par Raphaël Glucksman... Raphaël Glucksmann était à Strasbourg pour présenter son livre, Place publique, et le mouvement homonyme qu’il a lancé pour tenter de redonner du lustre à ce qu’il ne nomme pas “la gauche”, tant le terme en a été dévalué, pas seulement depuis 1982-83 par Mitterrand lequel prétendait “changer la vie”, et a entamé le tournant [...]
  • Rassemblement anti GCO autour des gré... Arrivée Aurélie parle ZAD du Moulin ZAD du Moulin solidaire des grévistes de la faim from feuille de chou on Vimeo. Départ Paroles de grévistes de la faim contre le GCO from feuille de chou on Vimeo. Dès le début, l’annonce a été fait que le président Macron n’avait pas répondu à la demande des [...]
  • 50 militant-e-s bloquent Sanef-Vinci ... Forêt du Krittwald Vendenheim Dès 4 h du matin, des anti-GCO sont présents et surveillent les deux engins laissés sur place et tous les véhicules qui arrivent. Le travail ne peut reprendre sur ce chantier de déforestation. Zone commerciale de Vendenheim La plupart des engins de travaux étaient garés chez Caterpillar. On bloque l’entrée. Rien [...]

1 Commentaire

  1. 29 mai 2013    

    De tout coeur avec vous, mes amis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !