A Strasbourg, les chercheurs de “Sciences en Marche” contre l’austérité

P1370978

 

Deux jours après la venue de la Ministre de l’Enseignement supérieur, les universitaires sont à nouveau dans la rue contre l’austérité; des chercheurs cette fois.

A travers l’opération “Sciences en Marche”, deux générations de chercheurs vont rejoindre Paris en vélo depuis leurs villes universitaires afin d’aller déposer, en personne, leurs demandes à l’Assemblée nationale : un plan pluri-annuel de création d’emplois dans l’Enseignement supérieur et la Recherche, un financement des laboratoires et des universités à la hauteur de leurs besoins, et enfin, une reconnaissance du Doctorat par les conventions collectives.

Si nationalement, la démarche s’est voulue “apolitique” et “asyndicale”, à Strasbourg, les participants présents “en leur nom propre” n’en ont pas moins clairement dénoncé les conséquences désastreuses des mesures d’austérité et du désengagement de l’État de sa mission de soutien à la Recherche laissant le champ libre au financement de grands groupes industriels, bref autant de revendications qui avaient tout de politique, et c’est tant mieux.

Diaporama : https://www.flickr.com/photos/durgaphotos/sets/72157648406237635/show

Dimanche 5 octobre 2014, Strasbourg.

Une soixantaine de chercheurs se sont retrouvés ce dimanche matin dès 9h devant la Faculté de Droit, point de départ de l’étape du jour, de Strasbourg à Saverne.

Différentes haltes sont prévues dans la journée dont une première sur le parvis du Parlement européen pour y faire des déclarations et répondre à la presse.

P1370975

P1370979

C’est parti ! Direction le Parlement européen.

P1370992

P1370993


P1380002

P1380003

P1380009

P1380012

P1380027

Un amusant couac préfectoral : la police censée escorter la Marche de la Faculté au Parlement, nous attendait en réalité à l’arrivée ! Sans doute prévenue par des collègues ou les nombreuses caméras de surveillance le long du parcours, c’est sur les chapeaux de roue, faisant demi-tour en plein boulevard et une queue de poisson à un petit véhicule, qu’une voiture de police est venue prendre la tête du cortège 30 minutes après son départ et 10 minutes avant de nous laisser continuer seuls sur les rails du tram E !

P1380036

Arrivée au Parlement européen

Prises de paroles




Interview


Le départ de Strasbourg



 

L’étape de Truchtersheim

Truchtersheim sciences en marche

 

Arrivée à Saverne

qs6OFd03qYn77uSNNNA07lfnwDGRGBJnaGtnNV5Rsl8,8QDlFm9b1k012jtIxn_qekkb_hQZp-QsFV5lDANAp0s

 

 

Similar posts
  • Décès de Raymond Gurème Archives Feuille de chou https://la-feuille-de-chou.fr/archives/89755 https://la-feuille-de-chou.fr/archives/89877 [...]
  • Décès d’Anise Postel-Vinay, rés... https://fr.timesofisrael.com/deces-de-la-resistante-francaise-anise-postel-vinay/ [...]
  • Lu dans les DNA: football, préfète et... Football, préfète et carte vitale Après le match de football du Stade Paco Matéo aux Poteries, à Strasbourg, les autorités demandent aux participants de se présenter pour un dépistage au Parlement européen. “Il ne s’agit pas d’un piège pour que la police récupère ensuite ces personnes...” précise la préfète de choc, Josiane Chevalier. Cependant, pour [...]
  • La démocratie et les libertés bafouée... Communiqué de presse Etat d’urgence sanitaire : La démocratie et les libertés bafouées Depuis deux mois que nous subissons les flux d’informations en direct (qui laissent peu de place à l’esprit critique et à la réflexion), nous sommes tous devenus des  épidémiologistes, des virologues et nous discutons des effets comparés de la chloroquine ou du [...]
  • Pas de brevet sur les plantes et les ... C’est officiel, nous avons gagné ! Les plantes et les animaux sélectionnés de manière conventionnelle (non-OGM) ne peuvent être brevetés [1]. Tout ça semble être une évidence et pourtant, des entreprises comme Bayer (de Bayer-Monsanto), Syngenta et Carlsberg ont tout fait pour l’éviter. Sans les brevets, elles ne peuvent contrôler et tirer profit des informations [...]

2 Commentaires

  1. Durga Durga
    5 octobre 2014    

    C’est malheureusement déjà le cas !

  2. Federmann Georges Yoram Federmann Georges Yoram
    5 octobre 2014    

    Science sans conscience ni volonté politique publique risque d’être la ruine de la défense de l’intérêt collectif au détriment du privé .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.