Heppner: un patron-voyou renverse un syndicaliste et prend la fuite

PhotoHeppner UEC

D’après les deux salariés interviewés ci-dessous, alors que les grévistes marchaient dans l’entreprise Heppner à Strasbourg du côté de la rue de la Station, un camion a renversé un travailleur  (celui que la Feuille de chou avait interviewé le 3 juin) avant de faire demi-tour et de prendre la fuite. Selon un témoignage le chauffeur serait non un chauffeur salarié mais le patron du camion.
Le syndicaliste avait perdu conscience avant que les pompiers ne le conduisent à l’hôpital. Vers 16 h il allait mieux et faisait une déposition à l’Hôtel de police proche.

DSC04671

heppner cgt cfdt 001

Violence contre les grévistes d’Heppner Strasbourg : à quel prix on va faire taire les travailleurs en lutte ?

le 6 Juin 2016

Ce lundi matin, le piquet de grève des travailleurs d’Heppner – Logistique Strasbourg, menacés de licenciement suite à la fermeture du site du Port du Rhin envisagée dans le plan social de l’entreprise, continuait dans le calme sur le site du Neudorf (rue de la Kaltau et rue de la Station). Les salariés attendaient la reprise des négociations entre la direction d’Heppner et les organisations syndicales, une réunion étant prévue pour ce mardi à Paris. La direction d’Heppner Strasbourg avait déjà utilisé tous les moyens pour briser la grève : assignations en justice pour entrave à la liberté du travail et entrave à la circulation (qui a donné au TGI un non-lieu contre les grévistes et une amende de 1.000 euros à la direction de l’entreprise pour “entrave au droit de grève”), propositions de négociations individuelles avec les grévistes (refusées à l’unanimité ce matin par l’ensemble des travailleurs).

Vers 12h15, à l’accès du site de rue de la Station, un camion a essayé de sortir en toute vitesse et de forcer le barrage filtrant mis en place par les grévistes. Certains travailleurs se sont interposés entre le camion et le reste des grévistes. Un travailleur s’est fait percuter violemment et il est tombé par terre devant le camion. Ce dernier a pourtant continué à rouler et les pneus ont impacté le dos du salarié, qui a perdu connaissance. C’est seulement grâce à l’intervention des autres travailleurs que le camion a pu être stoppé et le pire a été évité. La colère légitime des travailleurs s’est alors tournée contre la direction du site et le huissier de justice, arrivés sur place par la suite (bizarrement, la direction était présente à chaque sortie de camion mais pas cette fois-ci). En effet, au cours de la matinée, les travailleurs auraient entendu la direction inciter des camionneurs à forcer le passage et à rouler sur les grévistes.

Enfin, une ambulance a transporté le blessé à la clinique Sainte Odile. Une équipe de policiers a recueilli les témoignages des présents, non sans essayer de mettre la pression aux militants communistes présents sur place, en remettant en question la légitimité de leur présence et de leur intervention pour protéger les travailleurs de la violence du camion.

Le MJCF 67 et l’UEC Strasbourg déclarent encore une fois leur solidarité avec les grévistes d’Heppner Strasbourg, qui se battent pour leur dignité et leur avenir contre un plan social inacceptable. Toute la lumière doit être faite sur les responsabilités de la violence de ce matin : qui a donné l’ordre au camion de foncer sur les grévistes ? Nous exigeons que la direction d’Heppner réponde de ses responsabilités. Jusqu’à où est-elle prête à aller pour casser la grève ? Quel prix est-elle prête à payer pour faire taire ses salariés ? Le profit compte-t-il plus que la vie de ses travailleurs ?

Mouvement des Jeunes Communistes du Bas-Rhin et Union des Etudiants Communistes de Strasbourg

Similar posts
  • Palestine: Balfour, 100 ans de coloni... [...]
  • Commémoration d’un crime contre... Cercle Menachem Taffel 1er décembre 1944, le Commandant RAPHEL découvre des restes des 86 victimes juives des expérimentations sur l’homme faites par les Nazis [1] 5 Janvier 1944, 100 « malades mentaux » sont déportés de Hoerdt et Stephansfeld vers Hadamar pour y être assassinés 1er décembre 2017, nous nous réunirons avec nos bougies à [...]
  • Fdesouche, la Licra et le ministère d... Réponse aux attaques conjointes de fdesouche, de la LICRA et du Ministère de l’Éducation Nationale contre Sud Éducation 93 Article publié le 20 novembre 2017 Après deux journées d’études sur l’intersectionnalité interdites aux enseignant-es à Créteil en mai dernier, après un colloque sur l’islamophobie censuré à Lyon en septembre, c’est au tour d’un stage organisé [...]
  • Manifestation à Strasbourg contre l&#... 200 personnes ont manifesté hier soir à partir de 18 h place Kléber à Strasbourg contre l’esclavage en Libye, véritable crime contre l’humanité. Le rassemblement avait été appelé après le succès de celui de Paris, par Alarm Phone et l’ATMF. Une partie des manifestants s’est dirigée ensuite vers la gare de Strasbourg que les policiers [...]
  • Soutien à Houria Bouteldja [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Actions de résistance à la politique anti-Rom de la ville de Strasbourg 2012-2014

« Espace Hoche », un camp pour Roms, grillagé et surveillé, à Strasbourg, siège de la Cour européenne des Droits de l’Homme

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !