Seconde cabane anti-GCO occupée, sous surveillance de la gendarmerie

Pour son premier jour d’occupation, la cabane anti-GCO de Kolbsheim a été étroitement surveillée par la gendarmerie qui a fait des pressions régulières et pris en photo tout nouveau véhicule, occupant et banderole.

DSC08611

Dès la fin de matinée, une petite équipe aménageait la cabane de Kolbsheim de la même manière que celle de Stutzheim-Offenheim depuis plusieurs jours : des banderoles étaient tendues, des drapeaux plantés et des pancartes accrochées aux murs de planches. Nouveauté de cette fin de semaine, un feu de camp et un mini barbecue étaient installés pour un repas partagé et accueillant.

Sauf que, contrairement à Stutzheim depuis une semaine où les gendarmes avaient pu constater que l’occupation était bon enfant, en règle et ne causant aucun trouble au fameux ordre public, les gendarmes qui se sont présentés à la cabane de Kolbsheim ce matin, ont vite annoncé qu’ils allaient être très présents et beaucoup circuler dans le secteur… En effet, il n’a pas fallu longtemps pour vérifier leurs paroles puisque, à peine étions-nous arrivés sur place pour faire ce reportage, qu’une camionnette est passée et repassée plusieurs fois, s’arrêtant pour prendre en photo notre véhicule (et nous avec) et tous les nouveaux drapeaux déployés autour de la cabane. Puis, faisant demi-tour à nouveau, la camionnette est allée se garer à l’entrée d’un chemin de terre et est restée là un moment, guettant sans doute de nouveaux arrivants.

Selon les occupants, dans l’après-midi, les pressions se sont transformées en intimidations puisqu’une vingtaines de gendarmes sont venus procéder à des contrôles d’identité ! (voir l’article ici)

Décidément, les gendarmes locaux sont mis à rude épreuve dans l’identification des anti-GCO puisqu’il leur avait déjà été demandé en décembre dernier, lors de la visite publique du Château de Kolbsheim, de relever toutes les plaques minéralogiques des véhicules stationnés dans l’enceinte de l’ancien potager du château, en pleine propriété privée…

Leur a-t-on dit que selon l’enquête publique sur le Grand Contournement Ouest, 83% de la population s’était déclarée contre le projet ? Ça va en faire des plaques à relever!

D’ailleurs, en parlant immatriculation, n’oubliez pas chers résistants au projet, de relever, vous aussi, les matricules des gendarmes dont le port est obligatoire comme celui des policiers.

Durga-L.O

DSC08603

DSC08606

DSC08608

DSC08619

DSC08620

DSC08621

DSC08609

DSC08624

DSC08612

DSC08627

DSC08613

DSC08629

DSC08614

DSC08634

DSC08633

DSC08617

DSC08637

DSC08641

DSC08640

 

Similar posts
  • Strasbourg: rassemblement de solidari... [...]
  • Le scandale de Strasbourg: situs and ... André Bertrand et André Schneider ont présenté leur ouvrage Le scandale de Strasbourg, à la librairie Quai des Brumes, hier 27 juin 2018. Le scandale dont il est minutieusement question s’est déroulé le 22 novembre 1966 au Palais universitaire de Strasbourg lors de la traditionnelle journée inaugurale de la rentrée universitaire. C’est ce jour et [...]
  • Intervention sur des arbres à la ZAD ... Vers 14 h, deux personnes envoyées par Arcos-Vinci, dans le cadre de travaux préparatoires au GCO sur la ZAD du Moulin à Kolbsheim, accompagnées par deux gendarmes, ont sorti leur matériel de grimpe d’un véhicule garé sur la RD 93 puis ont pénétré sur le site à travers les broussailles jusqu’à pied d’un arbre à [...]
  • Retraité.e.s en colère, on va pas se ... Strasbourg 2 à 300 retraité.e.s ont défilé cet après-midi de 14 à 15 h de la place Kléber à la Préfecture place Broglie. L’appel était intersyndical. Les responsables syndicaux n’ont pas sollicité de rencontre avec le préfet Marx vu que ça ne sert à rien. Au niveau national, depuis la rencontre de septembre 2017, rien [...]
  • Journée sans cheminots/ Strasbourg Les cheminots unis dans leur intersyndicale continuent la lutte! Ils-elles étaient rassemblé.e.s dès 11 h ce 12 juin place de la gare à [...]

5 Commentaires

  1. 12 février 2017    

    Il y a eu une suite l’après-midi avec le déploiement d’une vingtaine de gendarmes. Nous en parlons dans notre article ici :

    https://casnndl-gconddl.blogspot.fr/2017/02/gco-nouvelle-occupation-et-operation-de-gendarmerie.html

    Bravo aux copains/copines ! Respect pour ces motivé.e.s…
    N’hésitez pas à venir les aider !!

    Ecrivez-nous, nous ferons le lien :
    alsace.soutien.nddl[at]numericable.fr

  2. JULIEN WURTZ JULIEN WURTZ
    11 février 2017    

    Cette cabane n’est-elle pas située sur un terrain privé ?
    La réglementation autorise-t-elle les forces de l’ordre à prendre des photos des personnes présentes sur un terrain privé !?

    • L'équipe F2C L'équipe F2C
      11 février 2017    

      trouvé ça qui concerne les manifestations publiques
      http://www.doubs.gouv.fr/content/download/4138/29093/file/Guide-Organisation-Evenements.pdf

      Manifestations dans un lieu privé

      Une manifestation associative peut être organisée dans un lieu privé. En principe, il n’est pas obligatoire d’obtenir une autorisation administrative préalable. Cependant, celle-ci est nécessaire lorsque les activités envisagées au cours de cette manifestation sont considérées comme étant à risques pour les participants (tournoi de boxe, saut à l’élastique, etc.). http://droit-finances.commentcamarche.net/contents/1393-association-et-manifestation-organisation-et-autorisation#manifestations-dans-un-lieu-prive

      https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32103

    • L'équipe F2C L'équipe F2C
      11 février 2017    

      “Chacun a droit au respect de sa vie privée”

      (Code Civil – Livre Ier : Des personnes, Titre Ier : De la jouissance et de la privation des droits civils, Chapitre Ier : De la jouissance des droits civils, Article 9)

      et

      “Est puni d’un an d’emprisonnement et de 300 000 F d’amende le fait, au moyen d’un procédé quelconque, volontairement de porter atteinte à l’intimité de la vie privée d’autrui :

      1° En captant, enregistrant ou transmettant, sans le consentement de leur auteur, des paroles prononcées à titre privé ou confidentiel ;

      2° En fixant, enregistrant ou transmettant, sans le consentement de celle-ci, l’image d’une personne se trouvant dans un lieu privé.

      Lorsque les actes mentionnés au présent article ont été accomplis au vu et au su des intéressés sans qu’ils s’y soient opposés, alors qu’ils étaient en mesure de le faire, le consentement de ceux-ci est présumé.”

      (Code Pénal – Section 1 : De l’atteinte à la vie privée – Article 226-1)

      Autres infos ici : http://www.galerie-photo.com/precautions_juridiques.html
      Emma

  3. Berthe Berthe
    11 février 2017    

    Chouette reportage : comme si on y était. Bravo pour votre ténacité !
    Berthe

No Pings Yet

  1. La résistance s’organise en Alsace sur le front du CGO | on 16 février 2017 at 19 h 02 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !