5ème Marche des cabanes anti-GCO

DSC08673

 

Le succès des Marches des cabanes anti-GCO ne se dément pas : ce dimanche nous étions encore près de 400 à marcher contre le projet de Vinci. Les semaines passant, les amitiés se consolident et l’ambiance fraternelle se renforce, et nous sommes heureux de voir chaque fois de nouvelles personnes s’associer au mouvement, pleines d’énergie et de bonne volonté pour faire grandir l’intelligence commune.

Vinci n’a pas encore gagné le droit de construire son autoroute, et quand bien même, il l’obtiendrait sur le papier, il n’aura jamais l’accord de la population qui résiste, et qui défendra jusqu’au bout son attachement à son lieu de vie et à sa qualité de vie. Tous aujourd’hui, en marchant une nouvelle fois sur ces chemins possiblement condamnés, ont réaffirmé qu’ils avaient le pouvoir de préserver ces lieux et qu’ils ouvraient la voie à d’autres alternatives.

 

DSC08648

DSC08651

DSC08650

DSC08653

 

Départ de la marche donné par le maire de Griesheim/Souffel, René Wunenburger:

René Egles propose un refrain pour la marche:

DSC08655

DSC08656

DSC08659

DSC08662

DSC08664

DSC08666

DSC08670

DSC08671

DSC08672

DSC08673

 

Le maire de Griesheim/Souffel, René Wunenburger fait le point sur l’avancée des travaux préparatoires sur son ban communal :

DSC08676

DSC08679

DSC08680

DSC08683

DSC08684

DSC08685

DSC08688

DSC08704

DSC08698

DSC08715

 

Il y a toujours une grande émotion à voir ces corps en marche, si petits dans des champs immenses et qui malgré cela, animés par une volonté et une détermination justes, tracent le chemin à venir. Impossible alors de ne pas songer aux vers d’Antonio Machado :

“Caminante, son tus huellas [Toi qui marches, ce sont tes traces]
el camino y nada más; [qui font le chemin, rien d’autre ;]
caminante, no hay camino, [toi qui marches, il n’existe pas de chemin,]
se hace camino al andar. [le chemin se fait en marchant.]”

DSC08713

DSC08719

DSC08721

 

Luc Huber, maire de Pfettisheim fait à son tour le point sur l’avancée des travaux:

 

DSC08722

DSC08724

DSC08691

DSC08728

DSC08726

DSC08729

DSC08731

DSC08730

DSC08734

DSC08739

DSC08738

DSC08740

 

A l’arrivée à Pfettisheim, les marcheurs ont été accueillis dans la cour de l’école où tout avait été mis en oeuvre pour nourrir le corps et l’esprit : des soupes de légumes bio réalisées avec les produits d’un jeune producteur local, de délicieuses pâtisseries confectionnées par les paroissiennes de Pfulgriesheim (si quelqu’un peut nous envoyer la recette du gâteau mousseline au citron…) et des panneaux informatifs contre le GCO.

DSC08758

DSC08743

DSC08747

DSC08752

DSC08750

 

Deux interventions remarquables ont clôturé cette 5ème Marche des cabanes : celle de Luc Huber, maire de Pfettisheim qui, sur le ton humoristique, a revisité les principaux arguments contre le projet de Vinci, et celle de Maurice Wintz, vice-Président d’Alsace Nature, qui a plus fermement que jamais rappelé les méthodes inadmissibles employées par Vinci (harcèlement, pressions, menaces, passage en force…) pour imposer son projet d’autoroute. Il a aussi dénoncé la complicité active de l’État qui, par l’intermédiaire des forces de l’ordre, n’hésite pas à intimider la population pour protéger -à nos frais!- les intérêts de Vinci.

Durga-L.O

DSC08754

DSC08753

 

Discours de Luc Huber, Maire de Pfettisheim:

 

Intervention de Sébastien Schmitt, jeune producteur Bio à Kienheim

 

Intervention de Maurice Wintz, Vice-Président d’Alsace Nature :

Extraits de l’intervention de Maurice Wintz :

“Vinci se comporte comme des voyous. Vinci est en train de mettre une pression folle sur tout le monde : sur les propriétaires, sur les exploitants, sur les communes… (…) Vinci se comporte comme en terrain conquis, c’est inadmissible !”

“Nous avons remarqué une présence de plus en plus importante des forces de l’ordre. (…) ça veut dire que l’État protège les puissants, en l’occurrence Vinci.(…) L’État intimide le peuple qui défend son cadre de vie. Or dans un système qui se prétend démocratique, c’est le peuple qui a raison, alors résistons jusqu’au bout et nous allons faire tomber ce projet inutile !”

DSC08757

DSC08749

1 Commentaire

  1. 13 février 2017    

    Merci pour cet article !!
    Il y a des motivé.es., rien n’est pas perdu !

    L’occupation des cabanes reprend cette semaine !

    VINCI GEH HEIM … VINCI DEGAGE !

No Pings Yet

  1. 5ème marche des cabanes : le froid et la boue n’ont pas entamé le moral des marcheurs ! | GCO NON MERCI on 17 février 2017 at 3 h 06 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Actions de résistance à la politique anti-Rom de la ville de Strasbourg 2012-2014

« Espace Hoche », un camp pour Roms, grillagé et surveillé, à Strasbourg, siège de la Cour européenne des Droits de l’Homme

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !