Menaces sur le massif forestier du Sprickelsberg: réunion publique à Wegscheid le 25/01/19


Download/Télécharger (Invitation-25-janvier-2019.doc,DOC, 18KB)


INVITATION à une Réunion publique
le vendredi 25 janvier 2019 à 20 heures à la Maison de Pays de Wegscheid

Entre DOLLEREN et KIRCHBERG 293 hectares du massif forestier du Sprickelsberg sont menacés par un projet de desserte forestière.

Où en est – on?

L’autorisation environnementale pour la réalisation de ce projet a été donnée par Monsieur le Préfet du Haut – Rhin (arrêté du 16 novembre 2018).
Les intérêts financiers à très courte vue de quelques-uns, de grandes scieries industrielles, les choix contestables d’élus pour l’exploitation de forêts communales ont prévalu.

A quel prix?
* création de routes, d’aires de stockage, de retournement et de pistes forestières sur plus de 10 kilomètres dans le massif.
* travaux lourds sur deux ans, nécessitant l’emploi d’explosifs (les travaux en cours sur le chantier privé de la Fennematt donnent une faible idée des travaux nécessaires pour la desserte…).
* risques liés aux modes de sylviculture industrielle qui seront mis en oeuvre dans les années à venir (stérilisation des sols, épandage possible de pesticides, dommages à la faune et à la flore existants, multiplication des coupes rases, risques possibles pour des sources captées, circulation de camions grumiers de plusieurs dizaines de tonnes et d’engins lourds de débardage au coeur du massif, inadaptation du réseau routier existant dans la vallée de la Doller, non évaluation des risques potentiels pour certains ouvrages d’art existants – ponts sur la Doller -, et dans la traversée des communes…

Un collectif citoyen pour la défense du Sprickelsberg s’est constitué,
à l’initiative d’habitants de la vallée.

Que voulons – nous? D’abord, la transparence sur les implications réelles de ce projet par un élargissement du champ de l’étude d’impact en préalable aux travaux, les avis d’experts, des engagement des élus et administrations concernés bien trop absents du débat, une véritable réflexion sur des solutions alternatives d’expoitation qui sont connues mais ont été écartées a priori dans ce dossier, la portée de l’étude préalable d’impact environnemental ayant été délibérement restreinte.
ll ne s’agit pas de mettre en cause le droit des propriétaires forestiers à exploiter leurs forêts, mais bien de contester la réalisation d’un projet totalement disproportionné, conduit en minorant les risques induits, sans information citoyenne réelle, en l’absence de véritables débats avec les habitants de la vallée sur des enjeux qui les concernent tous.

D’ores et déjà des contentieux devant les Tribunaux adminisitratifs sont engagés pour contester la légalité de l’autorisation préfectorale et demander la nomination d’experts afin que soient évalués certains risques (notamment pollution d’eaux de ruissellement, schéma de circulation, nuisances et risques causés par la traversée des villages par les camions grumiers…).

Le Collectif présentera publiquement son action et ses demandes le 25 janvier, ainsi que les dimensions environnementales et les enjeux réels de la desserte forestière, les actions en cours devant la Justice administrative, ses actions de communication et mobilisations à venir…
Le film “le Temps des forêts” et des intervenants permettront d’animer un débat contradictoire sur les conséquences de ces modes de sylviculture industrielle destructeurs de notre environnement et qui seuls “justifient ” la réalisation de la desserte que nous contestons.

La forêt est un bien commun! La forêt n’est pas une usine à cellulose!
Elle fait partie de notre environnement, de notre cadre de vie…Défendons-la!

Collectif citoyen pour la défense du Sprickelsberg

L’Alterpresse68
https://www.alterpresse68.info/2018/10/18/sprickelsberg/

Documentation
http://www.haut-rhin.gouv.fr/content/download/19925/128797/file/Partie%201%20Dossier%20compl%C3%A9t%C3%A9%20EI_ASA_Sprickelsberg_V4.0.pdf

Similar posts
  • Strasbourg: deux manifs, sinon rien, ... Alors que le premier ministre Castex était à Strasbourg à l’Hôtel de ville, avec la maire, puis en milieu universitaire, avec le président de l’Unistra et des étudiants triés sur le volet, deux manifestations se sont déroulées en dehors de l’ellipse insulaire toujours interdite par la préfète Josiane Chevalier au profit de la consommation par [...]
  • Trop c’est trop: les étudiants ... Environ 200 étudiants, enseignants se sont rassemblés à 13h place de la République à Strasbourg avant de défiler vers le campus de l’Esplanade où ils ont pu débattre dans un amphithéâtre de l’Escarpe. Plusieurs témoignages ont été entendus avant le départ du cortège, sur la situation dramatique du monde étudiant. Des mois de solitude, sans [...]
  • Ramené·es à la frontière plutôt qu’à ... Communiqué de presse du Collectif Maraude du Briançonnais Ramené·es à la frontière plutôt qu’à l’hôpital Samedi 16 janvier 2021, un peu avant 16 heures, l’hélicoptère du secours en montagne a déposé une famille exilée au poste de frontière de Montgenèvre au lieu de l’amener à l’hôpital. La manière dont s’est déroulé ce secours, à plus [...]
  • Deux gardés à vue après la manifestat... Un piquet de vigilance et de solidarité avec les personnes mises en GAV samedi soir s’est tenu devant le Tribunal judiciaire toute la journée du 18 janvier de 7H à18h pour les deux interpellés qui après deux jours de Garde à Vue ont été déférés en justice. L’un d’eux était un manifestant, qui portait un [...]
  • Manifestation et Free party à Strasbo... https://taranis.news/2021/01/strasbourg-16-1-2021-pplsecuriteglobale-freeparty/ 5 à 600 personnes dans la rue, malgré le froid et les interdictions de la préfecture, dans la rue, hier à Strasbourg, de 13 à 17h contre les lois liberticides! Le QG Gilets Jaunes Strasbourg République avait donné rendez-vous, comme depuis plus de deux ans, à 13h, place de la République, pour tenir une [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.