Être journaliste à Gaza

Gaza Stories, épisode 47 – Être journaliste à Gaza
2 octobre 2019

Mohammed Albaba est journaliste à Gaza; en particulier il fournit des photos à l’AFP, un travail pour lequel il a été récompensé à de nombreuses reprises avec des prix internationaux.

A Gaza, être photojournaliste n’est pas une mince affaire ! En plus d’être un métier à haut risque (Mohammed a été blessé lors de la Grande Marche du Retour à Gaza alors qu’il était en train de faire des photos pour l’AFP) le photo journalisme implique aussi une réflexion citoyenne. Mohammed ne se contente pas de produire ces “photo-choc” qui sont tellement appréciées par les médias occidentaux mais donnent aussi une image fausse de la vie à Gaza.

En ce sens il rejoint le travail d’Iyad qui, en capturant des images du quotidien des Palestiniens de Gaza, montre ainsi leur résilience, la résistance active à la vie de misère à laquelle le gouvernement israélien veut les condamner. Cette réflexion ressort de la vidéo sur le travail de Mohammed Albaba (à https://www.youtube.com/watch?v=aVwOcqqBOfk&feature=em-lsb-owner ).

Iyad rappelle à la fin de son reportage le lourd tribut que les journalistes ont payé pour nous rapporter des images de ce qui se passe à Gaza. Depuis le début de la Grande Marche du Retour à Gaza, le 30 mars 2018, 215 journalistes ont été blessés par l’armée israélienne et deux ont été tués : Yasser Murtaja et Ahmed Hussien. Tous les journalistes portent en évidence des signes indiquant leur fonction, leurs morts ne sont pas des accidents, ce sont des assassinats pour entraver le travail de la presse.

A ce titre, 213 autres violations ont été commises par les autorités israéliennes contre la liberté des médias en Cisjordanie et à Gaza, parmi lesquelles 41 arrestations, 41 détentions ou encore 72 interdictions de couverture médiatique, 18 cas de confiscation ou destruction de matériel, etc…

M.O.

Cette vidéo fait partie du projet cinématographique “Gaza Stories”.
Une cagnotte a été mise en place pour aider nos amis à rassembler les fonds (30 000 euros) nécessaires pour acheter le matériel professionnel nécessaire. Elle vient de dépasser les 12 000€ de dons (12 061€ exactement) grâce à 211 donateurs. Le projet a pu démarrer mais nécessite plus de fonds pour permettre à Iyad et ses camarades de s’équiper correctement et permettre à Gaza Stories de devenir une réalité durable.

VOUS POUVEZ SOUTENIR GAZA STORIES EN PARTICIPANT À LA CAMPAGNE DE CROWDFOUNDING A https://www.helloasso.com/associations/le-temps-de-la-palestine/collectes/gaza-stories-palestine?utm_source=sendinblue&utm_campaign=Lettre_23&utm_medium=email
————————————————–
Suivez et commenter Gaza Stories
• inscrivez-vous sur la chaine YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCO0EPtvUNAKlk6G4Hnj1Hww/ .
• partagez les pages Facebook: https://www.facebook.com/GazansStories/
————————————————–

Similar posts
  • Amazon, ni à Dambach ni ailleurs! Communiqué de presse du 28 juillet 2020 En guise de réponse face au chantage à l’emploi proposé par la multinationale Amazon sur le territoire de Dambach-la-ville, Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de [...]
  • Amazon: ni à Dambach-la-Ville ni aill... Communiqué de presse du 18 juillet 2020 Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de France Nature Environnement ou encore de l’association Nature et Vie, a adressé un courrier le 17 juillet 2020 à [...]
  • Documentaire: 91 route des Romains St... La nouvelle municipalité a suspendu la plainte contre Edson Laffaiteur. Le référé aura lieu le 25 août [...]
  • Du proto-capitalisme au Covid-19: une... Alain [...]
  • Esclavage moderne en Champagne : «Mêm... Esclavage moderne en Champagne : «Même les passeurs nous traitaient mieux que ça» Gurvan Kristanadjaja Il y a 17 heures Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. © Emeric Fohlen Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. Un procès a levé le voile la semaine dernière à Reims sur les conditions de travail de vendangeurs [...]