Être journaliste à Gaza

Gaza Stories, épisode 47 – Être journaliste à Gaza
2 octobre 2019

Mohammed Albaba est journaliste à Gaza; en particulier il fournit des photos à l’AFP, un travail pour lequel il a été récompensé à de nombreuses reprises avec des prix internationaux.

A Gaza, être photojournaliste n’est pas une mince affaire ! En plus d’être un métier à haut risque (Mohammed a été blessé lors de la Grande Marche du Retour à Gaza alors qu’il était en train de faire des photos pour l’AFP) le photo journalisme implique aussi une réflexion citoyenne. Mohammed ne se contente pas de produire ces “photo-choc” qui sont tellement appréciées par les médias occidentaux mais donnent aussi une image fausse de la vie à Gaza.

En ce sens il rejoint le travail d’Iyad qui, en capturant des images du quotidien des Palestiniens de Gaza, montre ainsi leur résilience, la résistance active à la vie de misère à laquelle le gouvernement israélien veut les condamner. Cette réflexion ressort de la vidéo sur le travail de Mohammed Albaba (à https://www.youtube.com/watch?v=aVwOcqqBOfk&feature=em-lsb-owner ).

Iyad rappelle à la fin de son reportage le lourd tribut que les journalistes ont payé pour nous rapporter des images de ce qui se passe à Gaza. Depuis le début de la Grande Marche du Retour à Gaza, le 30 mars 2018, 215 journalistes ont été blessés par l’armée israélienne et deux ont été tués : Yasser Murtaja et Ahmed Hussien. Tous les journalistes portent en évidence des signes indiquant leur fonction, leurs morts ne sont pas des accidents, ce sont des assassinats pour entraver le travail de la presse.

A ce titre, 213 autres violations ont été commises par les autorités israéliennes contre la liberté des médias en Cisjordanie et à Gaza, parmi lesquelles 41 arrestations, 41 détentions ou encore 72 interdictions de couverture médiatique, 18 cas de confiscation ou destruction de matériel, etc…

M.O.

Cette vidéo fait partie du projet cinématographique “Gaza Stories”.
Une cagnotte a été mise en place pour aider nos amis à rassembler les fonds (30 000 euros) nécessaires pour acheter le matériel professionnel nécessaire. Elle vient de dépasser les 12 000€ de dons (12 061€ exactement) grâce à 211 donateurs. Le projet a pu démarrer mais nécessite plus de fonds pour permettre à Iyad et ses camarades de s’équiper correctement et permettre à Gaza Stories de devenir une réalité durable.

VOUS POUVEZ SOUTENIR GAZA STORIES EN PARTICIPANT À LA CAMPAGNE DE CROWDFOUNDING A https://www.helloasso.com/associations/le-temps-de-la-palestine/collectes/gaza-stories-palestine?utm_source=sendinblue&utm_campaign=Lettre_23&utm_medium=email
————————————————–
Suivez et commenter Gaza Stories
• inscrivez-vous sur la chaine YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCO0EPtvUNAKlk6G4Hnj1Hww/ .
• partagez les pages Facebook: https://www.facebook.com/GazansStories/
————————————————–

Similar posts
  • 3e semaine de grève chez Kéolis-Strie... La Feuille de chou a accompagné des syndicalistes et des Gilets Jaunes venus soutenir les conducteurs grévistes de Kéolis-Stiebig. Nous avons été successivement sur deux des quatre sites de l’entreprise, à Illkirch-Graffenstaden, puis à Strasbourg. L es grévistes sont présents par roulement H24. Contrairement à l’affirmation du patron, ils ne bloquent pas systématiquement tous les [...]
  • L’islamo-gauchisme selon Olivie... Intéressant éclairage d’Olivier Roy sur le terme islamo-gauchisme et plus généralement sur cette offensive réactionnaire, séparatisme … “D’où vient le terme ? Quels rapports entretiennent progressistes et islamistes ? Que révèlent ces polémiques, de nos dirigeants et du monde universitaire ? Le politologue Olivier Roy, professeur à l’Institut européen de Florence, analyse la polémique et [...]
  • La grève des conducteurs de Striebig ... La direction de Striebig a assigné les grévistes au tribunal. La séance s’est déroulée cet après-midi à 14h. Deux conducteurs CFDT et un conducteur CGT étaient présents, ainsi qu’une responsable CGT de l’UL-Molsheim et le correspondant de la Feuille de chou, gilet jaune par ailleurs. Deux autres soutiens étaient sur le parvis pendant le procès. [...]
  • Avant et après la manifestation du 20... Chaque manifestation à Strasbourg est suivie, et parfois précédée de répression policière ciblée donnant lieu à des inculpations pour des motifs divers, souvent très légers. Et des gardes à vue, GAV, en série. Plusieurs manifestants ont ainsi été interceptés, par la BAC en général, au centre ville, après la manifestation près de l’Hôtel de ville [...]
  • 400 manifestants à Strasbourg Le rassemblement lancé par Alsace Révoltéeet soutenu ici par le QG République Strasbourg commençait à 11h30 place de l’Etoile à Strasbourg. Peu à peu arrivaient des gilets jaunes d’Alsace, de Lorraine, de Franche-Comté, de Bourgogne, d’Allemagne aussi. Les Kurdes étaient aussi présents comme à chaque manifestation. Une première déclaration en préfecture prévoyait de démarrer place [...]