CAS GRAVES DE CORONAVIRUS AU SQUAT BUGATTI : QUAND CONFINEMENT RIME AVEC CONTAMINATION

Communiqué de presse D’ailleurs nous sommes d’ici 67 : 22/03/2020

contact : dailleursici67@gmail.comfb : d’ailleurs nous sommes d’ici 67

[ CAS GRAVES DE CORONAVIRUS AU SQUAT BUGATTI : QUAND CONFINEMENT RIME AVEC CONTAMINATION ]

Des personnes confinées dans un lieu où elles courent d’autant plus de risques de tomber malades, c’est ce qui a lieu actuellement dans le squat Bugatti

300 personnes, pour la plupart migrant-e-s, occupent un bâtiment désaffecté de la multinationale Lidl rue Ettore Bugatti à Eckbolsheim. Dans ce bâtiment de bureau qui n’est pas prévu pour loger un si grand nombre de personnes, où il n’existe pas d’intimité, tout le monde est en contact les un-e-s avec les autres.

Des cas de coronavirus s’y sont déclarés ces derniers jours, dont certains graves. À l’heure actuelle, une personne au moins est hospitalisée dans un état grave. Malade depuis le début de la semaine, elle s’est rendue deux fois aux urgences et a été renvoyée “chez elle”. C’est finalement par ambulance qu’elle a été évacuée.

Le SAMU a par contre fait le choix de laisser sur place un autre résident, âgé et malade, qui est fiévreux et sans doute lui aussi atteint du Covid19.

Les résidents que nous avons pu joindre nous disent qu’il y a heureusement sur place du matériel de protection (masques et gants) avec lesquels ils tentent de se protéger à court terme, mais qu’il faut très vite des tests de dépistage pour toutes et tous, pour savoir qui est malade car potentiellement beaucoup d’autres le sont.

Ils demandent également des relogements en urgence tout en craignant que les autorités profitent de cette situation pour tenter d’expulser tout le monde et de les remettre à la rue.

Nous connaissons trop bien les “relogements” proposés par la Ville dans des chambres d’hôtels insalubres, à durée indéterminée, et qui finissent trop souvent par le retour à la rue ou l’expulsion.

La Ville de Strasbourg, l’Eurométropole, doivent prendre toutes les mesures pour assurer dans l’urgence la protection des résidentEs du squat Bugatti, notamment en mettant à disposition des chambres d’hôtels vides de touristes et en réquisitionnant les milliers de logements vacants disponibles dans l’Eurométropole !

page1image19480

Les autorités ne doivent pas utiliser la crise pour expulser les squats et réprimer les migrant-e-s !

Réquisition des logements vacants, régularisation des sans-papiers, accès aux soins pour toutes et tous !

Similar posts
  • La grève des conducteurs de Striebig ... La direction de Striebig a assigné les grévistes au tribunal. La séance s’est déroulée cet après-midi à 14h. Deux conducteurs CFDT et un conducteur CGT étaient présents, ainsi qu’une responsable CGT de l’UL-Molsheim et le correspondant de la Feuille de chou, gilet jaune par ailleurs. Deux autres soutiens étaient sur le parvis pendant le procès. [...]
  • Avant et après la manifestation du 20... Chaque manifestation à Strasbourg est suivie, et parfois précédée de répression policière ciblée donnant lieu à des inculpations pour des motifs divers, souvent très légers. Et des gardes à vue, GAV, en série. Plusieurs manifestants ont ainsi été interceptés, par la BAC en général, au centre ville, après la manifestation près de l’Hôtel de ville [...]
  • 400 manifestants à Strasbourg Le rassemblement lancé par Alsace Révoltéeet soutenu ici par le QG République Strasbourg commençait à 11h30 place de l’Etoile à Strasbourg. Peu à peu arrivaient des gilets jaunes d’Alsace, de Lorraine, de Franche-Comté, de Bourgogne, d’Allemagne aussi. Les Kurdes étaient aussi présents comme à chaque manifestation. Une première déclaration en préfecture prévoyait de démarrer place [...]
  • Brigitte et Emmanuel [...]
  • L’Archevêque de Paris veut ferm... Chers amis, Peut-être le savez-vous, mais le Centre pastoral St-Merry, acteur reconnu d’un Eglise ouverte sur le monde, solidaire des plus démunis et de toutes les victimes d’injustices, en France comme à l’étranger (voir par exemple l’action du groupe Gaza dont je m’occupe) est l’objet d’une attaque en règle de l’archevêque de Paris, qui a [...]