Gratuité des transports CTS!

Schiltigheim, le 27 mars 2020,

Crise du Coronavirus : Pour la gratuité des transports pour les travailleuses et travailleurs des secteurs indispensables à la Nation et la suspension des abonnements pour le mois d’avril 2020 pour l’ensemble de usager.es

Monsieur le Président,

Depuis le début de la crise sanitaire, vous agissez en responsabilité pour organiser au mieux l’action publique sur le territoire de l’Eurométropole.
En complément de vos actions en faveur du monde économique, je vous sollicite pour mettre en place, en tant qu’autorité organisatrice des transports, la gratuité des transports pour les salarié-es des secteurs indispensables (soignants, commerces alimentaires, nettoyage, collecte des déchets, énergie…) qui utilisent encore le réseau CTS.
Je vous sollicite également afin de suspendre les abonnements du mois d’avril pour l’ensemble des usager-es confiné-es.
La région « Grand-est » a montré l’exemple en suspendant le paiement des abonnements TER pour le mois d’avril 2020 et en accordant la gratuité des transports en commun (TER et bus interurbains) à tous les personnels soignants du Grand Est, pour la durée de l’épidémie de covid-19.
En ce qui concerne les salarié-es des secteurs indispensables à la Nation, la gratuité des transports serait un geste fort de la part de notre collectivité.
Il est de notre devoir de faciliter la vie de ces salarié-es qui prennent des risques pour tous leurs concitoyen-nes au quotidien et partent inquiet-es pour se rendre à leur poste de travail.
Cela permettra également de ne pas mobiliser tous les personnels de maintenance des appareils de paiement de titres de transports et d’éviter leur manipulation.
Il est vrai que les autorités organisatrices de transport public doivent affronter de très fortes pertes de recettes, du fait de la suppression temporaire du versement transport et de la baisse massive du trafic. A l’échelle nationale, le manque à gagner dépassera très probablement 1 milliard d’euros. Des financements devront être trouvés via le budget de l’Etat ou des recettes exceptionnelles comme la taxation des dividendes.
En comparaison de ces montants, le non-paiement pendant la période de confinement des salarié-es obligé-es d’utiliser les transports publics représentent des sommes très faibles.
Il y a urgence à prendre cette décision alors que le début du mois d’avril approche et que nombre de salarié-es auront un abonnement mensuel à acheter.
Comptant sur votre engagement, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération.

Similar posts
  • 3e semaine de grève chez Kéolis-Strie... La Feuille de chou a accompagné des syndicalistes et des Gilets Jaunes venus soutenir les conducteurs grévistes de Kéolis-Stiebig. Nous avons été successivement sur deux des quatre sites de l’entreprise, à Illkirch-Graffenstaden, puis à Strasbourg. L es grévistes sont présents par roulement H24. Contrairement à l’affirmation du patron, ils ne bloquent pas systématiquement tous les [...]
  • L’islamo-gauchisme selon Olivie... Intéressant éclairage d’Olivier Roy sur le terme islamo-gauchisme et plus généralement sur cette offensive réactionnaire, séparatisme … “D’où vient le terme ? Quels rapports entretiennent progressistes et islamistes ? Que révèlent ces polémiques, de nos dirigeants et du monde universitaire ? Le politologue Olivier Roy, professeur à l’Institut européen de Florence, analyse la polémique et [...]
  • La grève des conducteurs de Striebig ... La direction de Striebig a assigné les grévistes au tribunal. La séance s’est déroulée cet après-midi à 14h. Deux conducteurs CFDT et un conducteur CGT étaient présents, ainsi qu’une responsable CGT de l’UL-Molsheim et le correspondant de la Feuille de chou, gilet jaune par ailleurs. Deux autres soutiens étaient sur le parvis pendant le procès. [...]
  • Avant et après la manifestation du 20... Chaque manifestation à Strasbourg est suivie, et parfois précédée de répression policière ciblée donnant lieu à des inculpations pour des motifs divers, souvent très légers. Et des gardes à vue, GAV, en série. Plusieurs manifestants ont ainsi été interceptés, par la BAC en général, au centre ville, après la manifestation près de l’Hôtel de ville [...]
  • 400 manifestants à Strasbourg Le rassemblement lancé par Alsace Révoltéeet soutenu ici par le QG République Strasbourg commençait à 11h30 place de l’Etoile à Strasbourg. Peu à peu arrivaient des gilets jaunes d’Alsace, de Lorraine, de Franche-Comté, de Bourgogne, d’Allemagne aussi. Les Kurdes étaient aussi présents comme à chaque manifestation. Une première déclaration en préfecture prévoyait de démarrer place [...]