Tout sur l’inauguration officielle du GCO avec un Castex fantôme

Et tous les politiques alsaciens menteurs

Grand contournement des Objectifs de la COP21

Nous étions une cinquantaine les pieds dans le limon fertile de l’Ackerland, le long du grillage du péage du GCO, A355, inauguré par le fantôme de Castex – car il s’y est rendu entre 11 et 12, de manière à échapper aux huées. D’autres collabos protégés par la gendarmerie, au service de Vinci, ont servi d’exutoire, copieusement sifflés et huées.

Il y avait une dizaine de maires ou adjoints ceints de leur tricolore dont 4 de Kolbsheim, village martyr, défiguré par un viaduc au-dessus de la Bruche là où la ZAD a résisté avant d’être brutalement délogée de nuit par les gendarmes mobiles.

De l’autre côté du grillage, Germaine notre opposante doyenne avait réussi à attendre le Premier Sinistre les pieds sur le goudron (sans les plumes) quand nous restions collés et attachés à la terre si fertile de l’Ackerland, désormais sinistrée, comme le Kochersberg, par Socos-Vinci avec la complicité de l’Etat et des politiciens d’Alsace de droite et de gauche, sauf les écologistes.

Cette autoroute sera la seconde plus chère de France, environ 25 centimes le kilomètre. Les menteurs professionnels prolongent leurs fake news en prétendant que ce GCO, avec l’A35 près de Strasbourg transformé en boulevard urbain, réduira la pollution! En réalité celle des milliers de camions détournés se déversera sur la campagne au lieu de la ville, sans compter les vents dominants d’ouest qui la rabattront vers l’Eurométropole! Et bonjour les dégâts et les bouchons pour ceux qui croient encore que Strasbourg sera plus proche. La D1004, ex RN4, même élargie, avec couloir de bus, sera encore plus blindée aux heures de pointe le matin et le soir.

Le GCO n’est qu’un couloir à camions de l’axe européen nord-sud.

Le pire dans cette affaire pourrie du début à la fin, c’est que le gouvernement cautionne une opération qui n’a pas encore reçu toutes les autorisations, la justice devant encore se prononcer!

Nous lançons un grand concours d’idées pour le cas, pas si improbable où les juges diront que le GCO est hors-la-loi. Faute de le démolir et de remettre les champs et les ruisseaux en état, que faire sur le tracé? Une piste cyclable? Une voie ferrée? Un musée des horreurs du libéralisme? Une énorme zone de teuf? On attend vos propositions; Lâchez-vous! Merci!

https://fb.watch/9RJTynQQ7Q/

Similar posts
  • 2000 manifestants le 1er mai à Strasb... Départ de la manifestation Le cortège sur le Pont [...]
  • Strasbourg antifasciste: 500 dans la ... Ils-elles s’étaient donné rendez-vous à 14h30 place de la gare à Strasbourg en cette veille de second tour de la présidentielle opposant la peste au choléra. Associations antifa, syndicats, partis se sont rassemblés avec force banderoles, pancartes et drapeaux. Peu après l’heure prévue, le cortège s’est ébranlé vers la rue du Maire-Kuss, précédé d’une magnifique [...]
  • Antipass, Jeunes pour le climat, Amne... Place Kléber Strasbourg. Il fait très froid, il neige, le vent souffle fort, il n’y a pas beaucoup de passants ni de badauds ni de touristes. Pourtant trois actions y ont été organisées par différentes associations. Un cortège anti pass par l’Inter QG Gilets jaunes, avec moins d’une centaine de personnes qui ont défilé sur [...]
  • Fédéralisme et autonomie vus par R... Une conférence s’est tenue hier 31 mars au FEC sur le thème du fédéralisme. Il y avait moins de 10 personnes dans le public, dont le sénateur EELV Jacques Fernique qui est aussi intervenu depuis la tribune. En dépit de ce très petit nombre d’assistants, les exposés et le débat ont été très intéressants- les [...]
  • BDS: Michèle Sibony et Amnesty Intern... [...]