Yves Bur aime les Rroms, en Roumanie.

Yves Bur, le député-maire de Lingolsheim et vice-président de la CUS, a été interviewé le 19 septembre par les DNA sur la question des Rroms et des gens du voyage.
En apparence, c’est un humaniste qui parle, mais à y regarder de près, on s’inquiète cependant.
A la question:
DNA : Que pensez-vous de la circulaire visant les Roms et leurs campements ?
Il répond:
Yves Bur : « Je ne pense pas qu’il soit utile de stigmatiser telle ou telle communauté pour conduire une politique de sécurité efficace. Après, dans cette affaire, halte à l’hypocrisie et à l’angélisme ! »
Très bien. Puis ça se gâte:
Y. B. : « Pourquoi les maires ont tant de mal à réaliser des aires d’accueil ? Parce que dès que des Roms occupent illégalement un site, les riverains demandent leur expulsion. On les soutient d’autant plus qu’on n’est pas concerné. »
On lit et on relit sa réponse. Et on se demande ce que vient faire l’adverbe “illégalement” dans la phrase. Si les maires des communes de plus de 5000 habitants construisaient les aires légales, il n’y aurait plus d’illégalité, ou marginale.
Il est vrai que les populations préfèrent que les aires légales soient ailleurs que près de leurs logements, ce qui explique que ces aires sont très souvent près des déchetteries ou autres zones que personne ne souhaiterait habiter, comme des zones inondables par exemple ou près d’entreprises polluantes.

Bien entendu, en véritable “humaniste” Yves Bur renvoie les Roms (Y. B. : « Pour les Roms, j’estime que le problème doit être traité en Roumanie. C’est à eux de faire un effort d’intégration, pas à nous.) et le “problème” en Roumanie.

Son raisonnement est le même que celui de Patrick Binder du F-Haine à propos des musulmans!

Et il distingue, comme autrefois, sous Pétain, il a été fait, entre juifs étrangers et juifs français, les Rroms de Roumanie ou Bulgarie et les gens du voyage français. Comme si aux yeux des populations, la différence sautait aux yeux. On sait où a mené cette distinction entre étrangers et français, à retarder seulement le traitement des Français qui ont attendu leur tour…
Encore un effort, M. Bur, pour être tout à fait humaniste à l’égard de citoyens européens!

Similar posts
  • Marianne Ostwald, par Liselotte Hamm ... [...]
  • Café solidaire pour les migrants de S... Ce dimanche 11 septembre, un café solidaire s’est installé près du campement des migrants situé sous les fenêtres de la mairie et de l’Eurométropole de Strasbourg. Dès 10 h les familles qui dorment sous tente depuis des mois sont venues boire le café, manger des pains au chocolat et pour les enfants boire du chocolat [...]
  • Il y a 80 ans, la rafle du Vel d̵... Commémoration à Strasbourg Traditionnelle commémoration à Strasbourg, sur le site de l’ancienne synagogue, de la rafle du Vel d’Hiv des 16/17 juillet [...]
  • La Commune de Paris et l’Alsace... Conférence donnée par Jean-Claude Richez au Centre culturel alsacien à [...]
  • Strasbourg antifasciste: 500 dans la ... Ils-elles s’étaient donné rendez-vous à 14h30 place de la gare à Strasbourg en cette veille de second tour de la présidentielle opposant la peste au choléra. Associations antifa, syndicats, partis se sont rassemblés avec force banderoles, pancartes et drapeaux. Peu après l’heure prévue, le cortège s’est ébranlé vers la rue du Maire-Kuss, précédé d’une magnifique [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.