Modification de la loi sur la Citoyenneté d’Israël : une leçon d’instruction civique


Michel Warschawski
publié par l’AIC le mardi 12 octobre 2010
traduction : JPP pour l’AFPS

La loyauté à un Etat est un concept manifestement fasciste. En démocratie, à l’opposé, ce sont l’Etat et ses institutions et dirigeants qui sont au service du citoyen et qui doivent être loyaux envers la constitution et le bien-être des citoyens.

« Je ressens depuis quelques temps maintenant comme un relent de fascisme en marge de la société israélienne et nous ne nous en apercevons pas. Nous sommes sur une pente glissante et la plus dangereuse. Lieberman et son parti ont constamment impulsé des initiatives et une législation qui sont à la limite. Lorsque vous mettez toutes ces initiatives bout à bout, vous vous trouvez alors devant un tableau qui ne peut qu’inquiéter tous ceux qui craignent pour le caractère démocratique de l’Etat. »

Que celui qui se fait naturaliser doive respecter les lois de l’Etat – d’accord, mais la loyauté ? La loyauté à un Etat est un concept manifestement fasciste. En démocratie, à l’opposé, ce sont l’Etat et ses institutions et dirigeants qui sont au service du citoyen et qui doivent être loyaux envers la constitution et le bien-être des citoyens. Yvet Lieberman a appris le concept de démocratie dans les écoles soviétiques, et il l’a enrichi et étendu dans l’esprit du fascisme qu’il a acquis au milieu des bandes du Likoud à l’université hébraïque. Le fascisme n’est pas un fléau mais une doctrine organisée qui fait disparaître le concept de citoyen, un concept qui est au cœur même de la démocratie. Dans le fascisme, l’Etat est la valeur la plus élevée, et les sujets sont tenus de lui être loyaux à l’infini, et de le servir sans réserve.

C’est précisément la perception du fasciste Lieberman. En ce sens, l’amendement à la loi sur la Citoyenneté présenté par Lieberman et le ministre de la Justice, Yaakov Neeman, n’est pas un problème seulement pour les citoyens non juifs d’Israël, mais pour tous les citoyens soucieux de préserver leur statut de citoyen. L’oppression structurelle de la minorité palestinienne n’est pas l’œuvre de Lieberman et de l’extrême droite, mais du mouvement travailliste, la « gauche saine d’esprit », avec ses alliés de droite et de gauche tout au long des soixante ans de l’Etat. L’innovation par le ministre des Affaires étrangères réside dans le changement de nature du régime, d’Etat d’apartheid il devient Etat fasciste. Alors que dans un Etat d’apartheid, la communauté au pouvoir jouit du statut de souveraineté, dans un Etat fasciste, aucun groupe de citoyens ne détient ce statut, car il n’y a plus de citoyens, juste des sujets qui ont l’obligation de servir l’Etat.

C’est ainsi que l’amendement proposé à la loi sur la Citoyenneté par Neeman et Liberman s’accorde avec les précédentes propositions législatives du parti Yisrael Beitenu agitant le spectre de la révocation de la citoyenneté, y compris celle de quiconque est né citoyen. Deux types de régime ont annulé la citoyenneté : les régimes fascistes et le régime stalinien, et les deux, tout logiquement, renoncèrent aux principes de démocratie. Il n’y a pas de démocratie sans citoyenneté, et pas de citoyenneté sans démocratie.

La citoyenneté n’est pas un droit qui peut être accordé ou retiré, mais une partie intégrante d’une personne née citoyenne : en démocratie, la seule manière de prendre la citoyenneté à quelqu’un, c’est de lui retirer la vie, par la peine de mort. En ce sens, la difficulté avec la proposition de Lieberman et Neeman ne réside pas dans la question de la loyauté, mais dans leur conceptualisation de la citoyenneté en tant que privilège, quelque chose qui est donné, et non intégré.

L’un de mes commentateurs préférés, Gideon Levy, a écrit que l’adoption de l’amendement à la loi sur la Citoyenneté transforme Israël de démocratie en théocratie. Cette fois, je suis en désaccord avec Levy : il transforme l’Etat d’Israël d’ethnocratie en un régime à caractères clairement fascistes, même si les droits individuels et les élections existent comme dans les démocraties libérales. L’Allemagne nazie était nationale socialiste. L’Etat d’Israël, en 2010, est un régime libéral fasciste.

On notera l’actualité de ces analyses en ce qui concerne la France qui se donne une loi pour dénaturaliser des citoyens pas dans les normes!

Similar posts
  • 14 février 1349 1200 juifs brûlés à S... Comme chaque année, le 14 février, grâce à Georges Yoram Federmann, on commémore le massacre de 1200 juifs à Strasbourg le 14 février 1349. Alors que la peste noire dévastait l’Europe, il a fallu trouver des boucs émissaires, accusés d’avoir empoisonné les puits. D’où cet holocauste de masse commis près de l’actuelle place de la [...]
  • Livreur condamné pour antisémitisme :... Tribune refusée de publication par les Dernières Nouvelles d’Alsace, le 15 janvier 2021. Livreur antisémite : quand l’ambassade d’Israël en France s’en mêle l’antisémitisme augmente. Parce qu’il devait livrer de la cuisine israélienne, un livreur Deliveroo de Strasbourg a refusé en expliquant qu’il ne livrait pas les juifs. C’est une parole et un acte antisémites. [...]
  • Bordeaux: tensions entre associations... “L’affaire” déclenchée par la LICRA continue d’alimenter les gazettes. Ci-dessous le lien vers un site d’extrême droite local. Puis le texte paru ce soir sur le site du Monde pour les abonnés. Une précision: Marik Feytout invente la réunion que j’aurais -André Rosevègue- tenue avec le CRIF, alors que le débat qui s’est tenu fort [...]
  • Selon le CRIF-Alsace, la Ville de Str... La Feuille de chou a pris connaissance de la lettre du CRIF-Alsace adressée à la maire de Strasbourg, Mme Barseghian: Madame la Maire, Le CRIF constate depuis longtemps une montée de l’antisémitisme en lien avec le conflit Israélo-palestinien. Nous en avons eu récemment, à Strasbourg, un triste exemple avec l’agression d’un graffeur missionné par la [...]
  • A propos de la prétendue “impor... Lu dans les DNA du 7 septembre 2020 Géopolitique municipale Le conseil municipal de Strasbourg a approuvé lundi dernier une motion à la suite de l’agression antisémite d’un graffeur dans un quartier de la ville. La finalisation de ce texte a donné lieu à un vif échange entre des représentants de la majorité municipale, dont [...]

15 Commentaires

  1. Schlomo Schlomo
    13 octobre 2010    

    Abbas est un pâle successeur de Arafat, je persiste; d’ailleurs il usurpe depuis deux ans son poste de président qui devait s’achever au moment où il a rendu visite à Roland Ries
    vous pourrez bientôt acheter le livre de Mikado reprenant la totalité de ses contributions à Siné-Hebdo, hélas disparu:
    comme cadeau de Noël c’est bon

  2. Charly Hebdal Charly Hebdal
    13 octobre 2010    

    Pale successeur?
    Mais bordel, oui bordel pour qui vous prenez vous pour juger ainsi les élus du peuple palestinien!
    C’ est scandaleux!
    Cessez de nous faire croire a longueur de post que vous voulez bien du peuple palestinien alors que vous l’ insultez en insultant son représentant majeur!
    Vous voilà decredibilisez!
    Néocolonialiste!

    Quant a Mikado, il écrivait dans Sine Hebdo, ce qui suffit pour ke dcredibiliser lui aussi!

  3. Schlomo Schlomo
    13 octobre 2010    

    vous êtes mal informé!
    il (Mikado) a eu jadis un procès en Israël pour avoir précédé de plusieurs années les politiciens de son pays dans les rencontres avec l’OLP; les “terroristes” d’avant sont devenus des gens fréquentables comme Arafat et son pâle successeur Mahmoud Abbas; Israël rencontre même des gens du Hamas…
    il est pour la destruction de la structure sioniste de l’État d’Israël (moi aussi)
    après c’est aux peuples concernés de décider ce qu’ils veulent 1, 2 États ou pas du tout…

  4. Mika d' O Mika d' O
    13 octobre 2010    

    Être pour les droits des palestiniens!!
    Bravo!
    Mais on l’ est tous!
    Comme on est tous pour que les éthiopiens aient a manger et que les guerres cessent dans ce bas monde!
    Être pour les droits des palestiniens cela ne veut rien dire!

    Je persiste : ce personnage qui a fait de la prison pour une affaire de terrorisme me semble – t – il est pour la destruction de l’ Etat d’ Israel au profit d’ un Etat arabo musulman a minorité juive!

  5. Mika d' O Mika d' O
    13 octobre 2010    

    Traiter les sionistes de violeurs c’ est très très con!

  6. Schlomo Schlomo
    13 octobre 2010    

    mais non, la France n’est pas (encore) fasciste mais des lois récentes favorisent ce cours à venir

  7. Schlomo Schlomo
    13 octobre 2010    

    c’est tout à son honneur!
    l’enfant d’un viol n’est pas responsable de la manière dont il est venu au monde!
    c’est un enfant comme un autre

  8. Schlomo Schlomo
    13 octobre 2010    

    faux!
    Michel Warschawski est pour les droits des Palestiniens, c’est tout;
    si la solution à deux États est rendue impossible c’est par le gouvernement israélien; alors restera la solution d’un Etat unique avec des droits égaux pour tous, ce qui est refusé aussi par Israël qui tient à l’État juif, en demandant même une loyauté aux non-juifs!
    Warschawski a fait son aliya en 1966; il a vite compris pendant son service militaire de 3 ans ce qui se passait et depuis il est antisioniste; mais il défend les droits des juifs (il a des enfants et petits enfants israéliens!) à demeurer dans cette région, mais pas dans un État oppresseur
    son père (décédé) le rabbin Max W. (que j’ai eu comme enseignant) était membre de Rabbis for human rigths

  9. Mika d' O Mika d' O
    13 octobre 2010    

    Il a déclare aimer Israël comme ” on aime l’ enfant d’ un viol..”

    Cela se passe de commentaires!

  10. Michel Michel
    13 octobre 2010    

    Warschawski est pour remplacer l’ Etat d’ Israel reconnu par la majorité des pays démocratiques par un Etat arabe a minorité juive..
    Entendez détruire l’ Etat d’ Israel ..
    Créer un Etat musulman dans lequel les juifs , minoritaires seraient au mieux réduits a l’ état de d’ himmis au pire persécutes voire peut être ” jetés a la mer ” comme le suggérait le grand mufti de Jerusalem a l’ époque..

    Alors qu’ il a lui même fait son Alya , qu’ il a quitte Strasbourg pour s’ installer en Israel..

  11. Gulgator Gulgator
    13 octobre 2010    

    A Jules

    La France est un pays fasciste alors?

  12. Jules Jules
    12 octobre 2010    

    @Gulgator,
    La neutralité, cela n’existe pas.

    Tu l’apprendras plus tard,

    enfin je l’espère pour toi.

  13. Gulgator Gulgator
    12 octobre 2010    

    Et toi ou vis – tu pour trouver que la France est un pays fasciste??
    Souvent un regard neutre est bien plus pertinent..

    Tu l’ apprendras plus tard..

  14. Schlomo Schlomo
    12 octobre 2010    

    vous n’avez pas bien lu Warschawski!
    et bien entendu vous connaissez mieux que ce citoyen israélien la situation de son pays…

  15. Salomon Salomon
    12 octobre 2010    

    Oui bien sur , la France et Israel sont deux pays fascistes dans lesquels un état policier tagada tsoin tsoin etc..
    Vous oubliez les Etats – Unis!

    Et bien évidemment tous les pays frontaliers d’ Israel sont des démocraties libertaires!!

    Tagada tagada tsoin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.