Ville de Strasbourg et Préfecture du Bas-Rhin présentent: nettoyage d’hiver rue des Foulons

Bientôt Strasbourg capitale de Noël!

Enfin la réponse à la question posée par l’Express!

Ries Express

Il préparait l’expulsion des SDF.

La capitale de l’Europe et des Droits de l’homme, s’est encore distinguée ce matin.

Elle a offert, par anticipation, un cadeau aux sans abris réfugiés dans les baraques de chantiers de la rue des Foulons à Strasbourg-Montagne Verte, fief du député socialiste Armand Jung.

Ils étaient là en attendant un relogement pérenne promis.

La police, dirigée par le Directeur départemental de la Sécurité publique du Bas-Rhin, M. Mazoyer, est brutalement intervenue ce matin pour expulser les SDF.

http://www.dailymotion.com/video/xavmff_apres-lintervention-policiere-rue-d_news

Le président des Enfants de Sancho Pança, Alexandre Glardon, a, une nouvelle fois été matraqué par la police. A 11h il était aux urgences du CHU.

Renaud Engel répondait aux interviews de la presse tout en téléphonant tous azimuts.

Une fois que les sans abris étaient évacués, et regroupés quelques mètres plus loin, les service d’hygiène de la ville de Strasbourg sont arrivés pour “nettoyer” les lieux.

Puis on a vu arriver l’huissier qui était une huissière, accompagnée par une autre femme. le contraste était saisissant, entre elles et les ex-habitants du lieu. Deux mondes se tournaient le dos, en attendant la révolte…

Les insultes ont fusé, y compris des propos et des menaces machistes qu’on ne répétera pas.

Les médias étaient là, y compris la Feuille de chou.

Diaporama

http://picasaweb.google.fr/lh/sredir?uname=jmcolette&target=ALBUM&id=5395017925550952897&authkey=Gv1sRgCK74_omRj_TBpAE&feat=email

Communiqué de presse.

L’expulsion des quelques citoyens de résidence soutenus et accompagnés par les EDQ (SDF venant de Pologne et de Tchéquie), par la force , de manière disproportionnée , est l’illustration de la fragilité des pouvoirs publics en place qui se trompent d’analyse sociopolitique en faisant des EDQ des adversaires sinon des ennemis.

Nous sommes très préoccupés par la situation d’Alexandre Glardon.

Les EDQ ne font que mettre en lumière le fait que la misère est scandaleuse et qu’elle ne mérite pas qu’un traitement saisonnier et caritatif.

Ces pauvres gênent car ils sont vivants et font de la politique alors qu’on s’était tellement familiarisé avec l’idée qu’ils nous devaient une reconnaissance éternelle pour notre généreux assistanat.

Nous ne comprenons pas bien la stratégie de criminalisation de la pauvreté quand elle frappe les clandestins (qui constituent le ¼ de nos 65 000 incarcérés et dont le délit” insupportable” est d’être en situation irrégulière et d’avoir faim )et les SDF.

A quand la réouverture des Hôpitaux Généraux pour les internés tout comme au 17e siècle avec les fous et les vénériens ?

Nous ne pourrions pas tout simplement mutualiser nos richesses tant que nous en avons encore le choix ?

Dr Georges Yoram Federmann

Président des Enfants de Sancho Pança.

Pourquoi tant de haine envers les pauvres qu’ils soient SDF politisés ou citoyen de résidence en situation irrégulière à cause de la guerre et de la faim?

Dr Georges Yoram Federmann
Président des Enfants de Sancho Pança

StrasTV

http://strastv.com//actuequotidienne/vacuationeperilleusedesedonequichottestrasbourg.html



Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.