Hospitalité inconditionnelle contre barbarie mondialisée

Hier soir la CIMADE a lu, dans un silence de plomb, à la salle blanche de la librairie Kléber, des textes poignants de “retenus” en CRA, et d’intervenants assistant les “retenus“.

rapport Cimade “étrangers” retenus

On espère, qu’après l’émotion suscitée par ces textes, leur lecture, au lieu de paralyser, par sidération, les présents, et tous les autres, les fera entrer en résistance active, au-delà de la nécessaire, mais insuffisante, indignation devenue un must médiatiquement amplifié.

Zakhor!

On a évoqué Olga.

On aurait pu aussi, en ce mois où un jeune Tamoul est emprisonné à Strasbourg-Elsau, pour avoir refusé d’être expulsé dans un pays où il risque la mort, parler de

Elanchelvan

ou de Mme Benchama

Portal A2

lu dans les DNA

Les passages en rouge sont le fait de la Feuille de Chou

Grèce / Immigration clandestine

Des barbelés à la frontière de l’Europe?

La Grèce veut clôturer un tronçon de sa frontière avec la Turquie pour lutter contre l’immigration clandestine. L’Europe s’inquiète. Reportage.

De notre correspondante

Le paysage est superbe, mais dur et sauvage. Nous sommes en Grèce, en Thrace occidentale, frontalière de la Turquie. Du chemin de terre où des clandestins relâchés des camps de rétention attendent le bus, on voit les minarets d’Edirne la turque, à moins de 5 kilomètres du clocher du village grec de Nea Vissa.

Youssef, 24 ans, vient d‘être libéré du camp de Filakio ce matin, Il est déçu par la Grèce. « Si j’avais su que c’était comme ça, je ne serais pas venu. Hier on nous a sortis tous, un par un. Ils en ont frappé quelques-uns, pour rien, sinon on n’a pas trop à se plaindre, on n’est pas dans notre pays quand même ».

Chaque jour, 140 à 150 migrants arrivent de Turquie

(F2C: hou, fais moi peur!)

Il est Tunisien mais lors de son interrogatoire par les agents de la Frontex, l’Agence de surveillance des frontières extérieures de l’Europe, il a menti : pour pouvoir rester en territoire européen, il s’est déclaré Palestinien. Il rêve de venir en France. Il fait partie des 140 à 150 migrants sans papiers qui franchissent à pied ou à la nage la frontière turco-grecque quotidiennement.

Avant l’arrivée des unités de la Frontex, appelées à l’aide par Athènes pour faire face à cette vague d’immigration sans précédent, ils étaient 300 chaque jour à franchir l’Evros, le fleuve qui fait office de frontière naturelle entre les deux pays. Beaucoup trop pour la Grèce qui, elle-même en crise, dit avoir atteint ses limites d’accueil de clandestins.

« Le pays n’en peut plus », a indiqué le ministre en charge de l’immigration Christos Papoutsis (crève, facho !) dimanche avant d’annoncer la clôture de cette frontière par des barbelés.

L’Union européenne émet beaucoup de réserves (sic!) sur cette initiative. Ce serait une première depuis la création de l’espace Schengen.

Sur place, on a aussi un doute ; « Le problème, explique un officier autrichien, c’est qu’il n’y a aucune coopération entre l’armée grecque et la police et les unités de la Frontex qui ont d’autres priorités. Ici tout est plus compliqué car la frontière avec la Turquie est sensible. On marche sur des œufs ».

Un autre militaire n‘y va pas par quatre chemins : « En face, ils (les Turcs) ne font pas leur boulot et nous ici on ne peut rien faire d’autre que de cueillir les migrants qui arrivent pour les emmener au camp ».

Agir a été pris ce matin. Comme les autres, il est épuisé, affamé, assoiffé. Parqué dans un bus avec une dizaine de Somaliens terrassés par la fatigue, il veut témoigner.

Pendant 18 mois, il a servi de guide (harki)aux marines américains, aux soldats hollandais britanniques et français en Afghanistan. Les talibans ont commencé à lui chercher noise. « Je sais que je suis venu illégalement mais je n’avais pas d’autre solution ». Agir veut aller dans les pays dont il a aidé les soldats. « C’est à eux de faire quelque chose pour moi, non ? »

De simples prières pour les noyés dans le fleuve

Au moins, il est vivant. Beaucoup meurent noyés dans cette quête de l’Eldorado européen. L’imam de la région se charge de les enterrer quand on retrouve les corps, sinon il fait la prière des morts au-dessus du fleuve. Ce vieil homme qui porte son turban avec fierte est en colère, contre la Grèce, la Turquie, l’Europe. « Ce qui se passe ici est inhumain. »

Ioanna, volontaire de Médecins sans frontières, ne dit pas autre chose : « Ce que j’ai vu dans ces camps est innommable. Ils sont surpeuplés. Les toilettes sont bouchées en permanence, les femmes et les enfants dorment souvent à même le sol ».

MSF, Médecins du Monde, Amnesty International et le Haut Commissariat aux Réfugiés évoquent la possibilité d’une crise humanitaire en Grèce.

Le risque existe que la population se tourne vers les extrémistes

(de droite)

Kostas, habitant de Nea Vissa, s’emporte : « Dès qu’il va faire beau, la Frontex ne servira qu’à jouer au taxi entre la frontière et les camps. On n’en peut plus. Je ne leur veux pas de mal mais on ne peux plus les accueillir ».

A 900 kilomètres de là, à Athenes où échouent ces damnés de la terre, on en arrive au même constat. D’autant qu’aux dernières élections un néonazi a été élu conseiller municipal dans le quartier d’Agios Pantelimonas, en voie de ghettoïsation. Pour les Athéniens, c’est un signe qu’il ne faut pas négliger.

Angélique Kourounis

F2C

Et pendant ce temps, en France et en Allemagne plus de 40 % de personnes interrogées par IFOP/Le Monde, considèrent les juifs musulmans “plutôt comme une menace, “pas intégrés”…

A quoi? A la beaufitude franchouillarde?

Chers amis musulmans, rappelez vous que ce qu’on dit de vous, on le disait des juifs. On sait comment ça a fini. Résistez avec vos amis!

Jérome Fourquet (IFOP) commente

On est passé du ” 3 millions de juifs d’immigrés, 3 millions de chômeurs” (coucou Adolf!) à l’expression d’une menace pour l’identité culturelle d’une société de tradition chrétienne.

Le Pen, père et fille, Spieler, Cordonnier, Fabrice Robert, Pierre Sidos, Renaud Camus (pour les bac +7), Pasqua, Chevènement, Chirac-le-bruit-et- l’odeur, Besson, Hortefeux, Sarkozy ont, en apparence, réussi leur décervelage…

Au fait, avez -vous signé?

La barbarie “libérale” “civilisée” régresse en deçà d’Immanuel Kant qui défendait l’hospitalité par la

commune possession de la surface de la terre, dont la forme sphérique oblige…à se supporter les uns à côté des autres parce qu’ils ne sauraient s’y dissiper à l’infini et qu’originairement l’un n’a pas plus de droit que l’autre à une contrée

Immanuel Kant: Zum ewigen frieden. Troisième article définitif.

Quant à Jacques Derrida, il avançait le “devoir inconditionnel de solidarité”.

Dufourmontelle. Derrida. De l’hospitalité.

l ‘hospitalité absolue exige que j’ouvre mon chez-moi et que je donne non seulement à l’étranger…mais à l’autre absolu, inconu, anonyme, et que je lui donne lieu, que je laisse venir, que je le laisse arriver, et avoir lieu dans ce lieu que je lui offre, sans lui demander de réciprocité (l’entrée dans un pacte) ni même son nom. la loi de l’hospitalité absolue commande de rompre avec l’hospitalité de droit, avec la loi ou la justice comme droit… l’hospitalité juste rompt avec l’hospitalité de droit.

Lire:

http://unesdoc.unesco.org/images/0014/001460/146026fo.pdf

Similar posts
  • Solidarité avec la Guadeloupe et les ... Une petite centaine de manifestants se sont rassemblés à 13h30 place de la Gare à Strasbourg, lieu imposé par la préfète du Bas-Rhin alors que la déclaration avait demandé la République qui a été du coup le point de dissolution. En même temps une manifestation anti pass se tenait de l’Etoile à la République. La [...]
  • La situation à Gaza est catastrophiqu... [...]
  • Poutou2022 à Strasbourg: une jeunesse... La salle du FEC (Foyer de l’Etudiant catholique), très accueillante pour des réunions politiques diverses, était bourrée dès avant 20 h. Il a fallu rajouter des chaises et, malgré cela, des dizaines de jeunes, qui constituaient l’essentiel du public, sont restés debout au fond et même dans l’antichambre après la montée de l’escalier. A la [...]
  • GCO: vélos un jour, camions toujours! De nombreux cyclistes se sont embauchés dimanche, ce ouiquende pour assurer une publicité gratuite pour le Grand Contournement Ouest de Strasbourg. Cette randonnée cycliste a, hélas, été un succès pour Socos, filiale de Vinci qui a réalisé l’autoroute à péage de 24 km pas encore ouverte, mais qui devrait l’être vers mi-décembre, malgré les irrégularités [...]
  • Soupe associative pour les gens de la... [...]

3 Commentaires

  1. Elvis Dylan Elvis Dylan
    6 janvier 2011    

    ” nicolas le petit ” , ” le tortionnaire à l’oeil crevé ” , vous êtes dans le registre populo – populiste et populeux de l’insulte et de la moquerie quant au physique des gens !
    C’est très petit et confine le débat à la hauteur d’une crotte de chiens… Sans doute êtes vous à court d’argument ( s) …
    Les seuls partis à remettre systématiquement l’islam au centre des débats ce sont les extrêmes … Pouvez vous me dire quel est le rapport ( que vous faites ) entre l’islam de france et le 11 septembre???
    Pour moi il n’y a aucun rapport direct !
    Pourquoi toujours remettre cette date dans le débat dès que l’on parle des musulmans??

    ps : à propos de tortionnaires , vous devriez lire ” la face cachée du Che ” , …..

    mensonges!
    le Che pendant sa courte guérilla en Bolivie épargnait la vie des soldats blessés, les soignait et les renvoyait chez eux pour témoigner

  2. Schlomo Schlomo
    5 janvier 2011    

    non!
    ce sont les partis dits démocratiques, de droite et de gauche qui ont joué avec l’Islam comme bouc émissaire
    et depuis un certain 11 septembre (mais pas celui où Pinochet a assassiné la démocratie chilienne) ça n’a fait qu’empirer
    aujourd’hui, avec Sarkozy, l’extrême-droite est à la fête, car Nicolas-le-petit applique déjà une petite partie de leur programme
    mais comme dit le tortionnaire à l’œil crevé: ” mieux vaut l’original que la copie“, d’où danger!

  3. Papela Papela
    5 janvier 2011    

    Je pense que si plus de 40 pour cent de la population française a peur de l’Islam c’est parce qu’il ne la voit qu’à travers le prisme très déformant des extrêmes politiques, fussent ils de gauche ou de droit, qui n’ont de cesse de se renvoyer au visage des affaires de burqa et de minaret alors que la majorité des musulmans français ou de France

    n’en ont que faire !

    Il est temps que cesse ces instrumentalisations politiques !!

No Pings Yet

  1. Cercle de silence de Strasbourg: quatre ans que ça dure… | La Feuille de Chou on 30 avril 2012 at 7 h 10 min

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.