Ni charters, ni Karcher!

À toutes et à tous,

Au moment où la majorité au pouvoir poursuit son offensive contre les immigrés en s’en prenant désormais aux travailleurs étrangers en situation régulière et aux demandeurs d’asile, à la veille du 1er mai et à quelques semaines des mobilisations nationales et unitaires du 28 mai, le Collectif “d’Ailleurs nous sommes d’ici” s’adresse à toutes celles et à tous ceux qui combattent le racisme, la politique d’immigration du gouvernement et qui sont favorables à la régularisation des sans-papiers pour qu’ils descendent massivement dans la rue le 28 mai.

Des collectifs unitaires existent et sont en cours de constitution dans plus de 25 villes de France. L’Appel est désormais soutenu par des dizaines d’organisations politiques et syndicales, plus d’une centaine d’associations nationales et locales et plus de 200 élus locaux, députés et parlementaires européens du Parti socialiste, d’Europe-Ecologie-Les-Verts, du Parti communiste, du Parti de Gauche, de la Gauche unitaire, de la Fase, du Parti occitan, de l’Union démocratique bretonne, du NPA…

De nombreuses initiatives antiracistes auront lieu tout au long du mois de mai. Pour vous tenir informé des mobilisations près de chez vous, consulter l’agenda, les activités des collectifs locaux, la liste des signataires etc, consultez le site D’ailleurs nous sommes d’ici : http://dailleursnoussommesdici.org/ Vous pouvez également y trouver du matériel à télécharger ou à commander (tracts, affiches, autocollants, badges etc).

Pour développer ces mobilisations, nous avons besoin de votre soutien politique et financier.
Pour financer les frais de la campagne, impression des affiches, autocollants, badges, tee-shirts etc, nous vous adressons cet appel destiné aux organisations signataires et à toutes celles et tous ceux qui soutiennent les mobilisations des collectifs D’ailleurs nous sommes d’ici.

Participation demandée aux syndicats, grandes associations, partis politiques : entre 200 et 500 euros minimum
Participation demandée aux petites associations : de 50 à 300 euros
Participation demandée aux individus : libre

Vous pouvez:
1. Faire un don en ligne: http://solidarites.soutiens.org/don/ Suivre la procédure et sélectionner la mobilisation “Appel contre le racisme, la politique d’immigration du gouvernement et pour la régularisation des sans-papiers-D’Ailleurs nous sommes d’ici”. Paiement en ligne sécurisé ave carte bancaire.

2. Envoyer des chèques à l’ordre de « CEDETIM (ailleurs) » à
Gilles Lemaire
26 rue du vertbois
75003 Paris

3. Faire un virement sur le compte « CEDETIM (ailleurs) »
BNP Paribas – PARIS V BRANCION (01402)
RIB : 30 004 01594 00000618174 27
IBAN : FR76 3000 4015 9400 0006 1817 427

Par avance, merci pour votre soutien précieux et on se retrouve dans la rue le 28 mai ! NI CHARTERS, NI KARCHER!

Similar posts
  • Michel Warschawski Les militants qui quittent la bataille : pas les faibles, mais aussi pas les héros Pour être clair : je ne juge personne qui décide de quitter le pays et réside à l’étranger. C’est une décision personnelle, tout comme la décision de garder des commandements religieux, d’être végétarien ou, aussi étrange que cela puisse paraître, [...]
  • Racisme dans la police [...]
  • Edson Laffaiteur devant le Tribunal d... Une quarantaine de personnes ont accompagné Edson Laffaiteur de La roue tourne ce matin devant le Tribunal d’instance où il était déféré par la Ville de Strasbourg alors qu’il s’était déclaré seul responsable de l’occupation du bâtiment Gruber, route des Romains, où il a logé pendant des mois des centaines de sans-abri. Des squatteurs du [...]
  • Décès d’Anise Postel-Vinay, rés... https://fr.timesofisrael.com/deces-de-la-resistante-francaise-anise-postel-vinay/ [...]
  • Un bidonville expulsé Porte de la Vil... Correspondants UJFP André Feigeles et moi étions ce matin au bidonville de La Villette haut (sur l’accès au périphérique). L’expulsion a commencé tôt: à 7h30 la police, deux cars et des engins de chantier étaient déjà présents , en contrebas, au coin de la place Auguste Baron; pendant ce temps, les derniers habitants quittaient le [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.