Le cercle de silence de Strasbourg

 

La place Kléber était occupée hier par l’armée qui avait délimité un grand espace,  vide,  sur la quasi totalité de l’endroit, avec une tribune couverte et une tente, on ne sait pour quelle cérémonie.

 

 

Les participants du cercle de silence ont dû se contenter d’une petite surface entre le maigre bosquet d’arbres légué par Fabienne Keller, et la barrière métallique.

Cela tombait bien car ils n’étaient que 80 à 18h, moins que d’habitude, mais le nombre a grimpé jusqu’à 120 environ.

 

Parmi lesquels Roger Siffer et le toujours fidèle adjoint, Alain Jund.

 

 

 

Le rituel désormais traditionnel fut respecté: lecture d’un texte dénonçant les inhumaines pratiques préfectorales, puis le coup de gong précédant l’heure de silence.

http://youtu.be/YYZuKvndxJs

http://youtu.be/bb2s6QSAKPA

http://youtu.be/DqtB-8GzGyY

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.