Les tueries de Montauban et Toulouse et les maladies de la société française.

Communiqué du Bureau national de l’Union juive française pour la paix
25 mars 2012

D’autres mieux que nous ont analysé ce que la vie de l’auteur des tragédies de Toulouse et de Montauban révèle sur la situation des banlieues et leur délaissement par les pouvoirs publics.
Nous partageons la colère et l ‘amertume de certains de nos concitoyens vis à vis de ces formes d’action individuelles, criminelles et suicidaires.
Nous partageons leurs analyses sur l’état moral et politique de notre société, sur les maux qui la rongent.
Nous partageons enfin la colère et l’inquiétude de nos concitoyens d’origine musulmane encore une fois stigmatisés, transformés en boucs émissaires à l’origine des maux qui frappent notre société.
Nous sommes nombreux dans nos rangs dont les familles ont été victimes de cette politique criminelle aux temps du nazisme et de Vichy.
Et nous sommes révoltés par une certaine lecture des évènements.
Des médias ont affirmé que les corps des victimes juives seraient « rapatriés » en Israël, comme si la patrie de tout juif était forcément Israël.
De nombreux autres ont délibérément tronqué les propos de Madame Catherine Ashton, Haut représentant de l’Union Européenne pour les affaires étrangère et la politique de sécurité pour n’en retenir qu’un parallèle entre les enfants juifs assassinés en France et les enfants de Gaza.
De nombreux soutiens d’Israël dénoncent les défenseurs du peuple palestinien comme étant responsables d’un climat favorable aux assassins antisémites.
Nous, nous affirmons au contraire : la politique criminelle pratiquée par Israël à l’encontre du peuple palestinien tout entier, au mépris du droit international, met en danger la paix et la cohésion de toutes les sociétés, de la nôtre en particulier.
Le soutien inconditionnel de la « communauté internationale » dont jouit Israël est tout autant dangereux.
Les murs – réels et virtuels – érigés par Israël et l’Europe entre « eux » et « nous » le sont également.
Notre colère est grande à l’encontre de ces dirigeants politiques de droite comme de gauche responsables de la communautarisation de notre propre société.
Notre colère est grande à l’encontre des gens du CRIF, représentants autoproclamés des juifs français qui se taisent à chaque tuerie d’enfants palestiniens perpétrée par l’armée « la plus démocratique du monde », qui se taisent quand ici même, des groupes entiers d’hommes, de femmes et leurs enfants sont stigmatisés, arrêtés, enfermés, expulsés. Qui se taisent enfin devant les discours racistes et xénophobes des plus hauts représentants de l’État. Eux qui se disent «  les gardiens de la mémoire », la manipulent pour soutenir une politique criminelle.
Notre colère est grande à l’encontre des médias, des politiques français qui ont fait de nous, Juifs français, des gens à part, à la nationalité indistincte, multiple et variable, sur lesquels il est interdit de porter un regard objectif, interdit de s’interroger sur les dérives religieuses de certains, toutes aussi radicales et problématiques que celles qui frappent nos frères et sœurs musulmans.
Notre colère est grande enfin à l’encontre de tous ceux qui affirment que toute critique de la politique israélienne est une manifestation d’antisémitisme.
À tous ceux là , nous leurs disons aujourd’hui qu’ils portent eux aussi une lourde responsabilité morale et politique dans ces drames qui nous bouleversent tous.
Qu’ils ne peuvent impunément stigmatiser l’Autre de façon aussi indécente.
Ceux qui nient l’humanité de l’Autre se barbarisent eux-mêmes.

le Bureau National de l’UJFP, le 25 mars 2012

Un commentaire reçu

” Notre colère est grande enfin à l’encontre de tous ceux qui affirment que toute critique de la politique israélienne est une manifestation d’antisémitisme ”
certes…Mais pas besoin d’affirmation, les faits parlent d’eux même : Le groupuscule Forsane Alizza autour duquel gravitait les funestes frères Merah participait à la campagne de boycott des produits israéliens :

“l’irruption le 12/6/210, dans un « MAC DONALD’S » de Limoges d’une dizaine de personnes se revendiquant de SIRAT ALIZZA, qui ont lancé des messages antisémites sous le prétexte de manifester leur supposée opinion antisioniste, en appelant les clients au boycott des produits israeliens, notamment en apposant des fiches indiquant que le groupe etait partenaire du Fonds Juif Uni de la Federation Juive etc Suite à cette plainte ACHAMLANE et ses complices ont été identifiés et condamnés ” !!

Et puis plus étonnant encore , Souvenez-vous, une pièce de théâtre jouée à Paris avait provoqué des manifestations quotidiennes de militants catholiques intégristes (rassemblant parfois jusqu’à 400 personnes). Dans les rangs du rassemblement du samedi 29 octobre 2011, entre les traditionnalistes emmenés par le Renouveau Français et les paroisses lefebvristes s’étaient retrouvés pêle-mêle des militants du Groupe Union Défense, des supporters du Kop de Boulogne (PSG) , des militants plus ou moins dissidents du Front National et… des militants de Forsane Alizza. !!!

Alexandre Gabriac, ancien membre du comité central du FN et conseiller régional exclu en avril 2011 après la diffusion d’une photographie où il apparaissait faisant un salut nazi, avait ce jour-ci défilé aux côtés des membres du groupuscule salafiste. Dans la foulée, Forsane Alizza avait publié sur son site un communiqué de presse appelant à manifester avec les catholiques intégristes contre la pièce de Roméo Castellucci (qualifiée d’ « ordurière et blasphématoire »).Si l’on ne peut pas parler d’une réelle histoire d’amour entre le Front National et Forsane Alizza, il apparaît pourtant que les deux organisations ont défendu un même point de vue dans l’affaire Castellucci, et que de nombreux militants ont défilé côte à côte sans que cela ne leur pose le moindre souci.

SOURCE : http://www.poisson-rouge.info

Alors vous voyez, malgré les pleurs de l’ujfp, les faits parlent d’eux même !
cordialement !

Etonnant tous ces liens non?

Remarque Feuille de chou:

Qu’il y ait quelques antisémites dans le mouvement de boycott ne signifie pas, sauf par un grossier sophisme, que le BDS serait antisémite!

Similar posts
  • BDS: Michèle Sibony et Amnesty Intern... [...]
  • Commémoration du massacre des juifs d... Comme chaque année, le 14 février, Georges Yoram Federmann avait donné rendez-vous place de la République à Strasbourg le jour de la Saint-Valentin, afin de commémorer, non l’amour, mais le massacre des juifs de la ville en 1349, accusés d’avoir empoisonné les puits et d’être responsables de la peste qui sévissait dans toute l’Europe. En [...]
  • Contre la loi sur le “séparatis... L’Orient le Jour https://www.lorientlejour.com/article/1251930/manifestation-a-paris-contre-le-projet-de-loi-dit-separatisme.html A partir de 22’30, Pierre Stamboul de [...]
  • 14 février 1349 1200 juifs brûlés à S... Comme chaque année, le 14 février, grâce à Georges Yoram Federmann, on commémore le massacre de 1200 juifs à Strasbourg le 14 février 1349. Alors que la peste noire dévastait l’Europe, il a fallu trouver des boucs émissaires, accusés d’avoir empoisonné les puits. D’où cet holocauste de masse commis près de l’actuelle place de la [...]
  • Livreur condamné pour antisémitisme :... Tribune refusée de publication par les Dernières Nouvelles d’Alsace, le 15 janvier 2021. Livreur antisémite : quand l’ambassade d’Israël en France s’en mêle l’antisémitisme augmente. Parce qu’il devait livrer de la cuisine israélienne, un livreur Deliveroo de Strasbourg a refusé en expliquant qu’il ne livrait pas les juifs. C’est une parole et un acte antisémites. [...]