Procès BDS, prisonniers palestiniens,et autres actualités sur la Palestine

 

 

Procès des militants de la campagne BDS

Je viens d’apprendre que la Cour de Cassation, après des longs mois de remue méninges (un temps exceptionnellement long) a condamné Sakina Arnaud, militante de la LDH Talence, pour le boycott des produits israéliens. La décision a été rendue quelques petits jours après l’élection du nouveau président de la république.

La Cour a estimé qu’il s’agit d’une discrimination alors même que plusieurs ministres, dirigeants politiques ou personnalités ont appelé au boycott du Mexique, de la Chine et même de la Corse …

La Campagne BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions) ne cessera pas pour autant , la paix s’éloigne, et que les ministres des affaires étrangères sont “exaspérés” par la colonisation des territoires palestiniens…

Jeudi 24 mai aura lieu à Perpignan le procès de trois militants de la campagne BDS, ce même jour la cour d’appel de Paris rendra un jugement sur le procès d’une militante gagné en première instance le 8 juillet 2011 et le 19 septembre à Colmar procès en appel des 12 militants mulhousiens gagné en première instance.

Mulhouse Actions de soutien aux prisonniers palestiniens

Une soixantaine de mulhousiens se sont rassemblés place de la réunion le 17 mai pour répondre à l’appel de solidarité du comité des prisonniers. En début d’après midi à Belfort, un autre rassemblement avait lieu. Environ 2000 prisonniers politiques palestiniens venaient de cesser leur grève de la faim illimité commencée un mois plus tôt. Les autorités pénitentiaires avaient accepté de signer un accord sur les trois principales revendications : la fin de l’isolement, de la détention administrative comme pratique généralisée et le droit de visite y compris pour les familles de Gaza. C’est une victoire ! LesMulhousiens se sont rassemblées en solidarité.

Un atelier d’écriture permettait d’envoyer une carte aux prisonniers. Un jeu de rôle permettait de se mettre un moment dans la peau d’un prisonnier. Des banderoles rappelaient la nécessité de poursuivre la campagne BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions). Le jeûne prévu avait été annulé suite à la victoire des prisonniers et leur cessation de la grève de la faim.

Malgré la bonne nouvelle venue de Palestine, nous appelons à la vigilance quant au respect de l’accord signé entre le comité des prisonniers et les autorités pénitentiaires, d’autant que plusieurs prisonniers continuent leur grève de la faim (lire ci-après).

Album photos http://jplp68.canalblog.com/archives/2012/05/20/24305729.html

Actualités sur les prisonniers palestiniens

La question des prisonniers politiques est centrale dans la lutte des Palestiniens pour leur libération. Parce qu’ils sont pour la plupart des militants politiques et que la prison est une sorte d’université, le comité des prisonniers, indépendant des partis politiques palestiniens, mène depuis des décennies une lutte spécifique, unitaire, pour réclamer des droits, directement auprès des autorités oppressives. Les actions des prisonniers trouvent leur point d’orgue dans les grèves de la faim. Le 17 avril est un jour particulier car il commémore une autre grève de la faim qui avait eu des conséquences tragiques.

Le 17 avril 2012, près de 2000 Palestiniens avaient commencé une grève de la faim pour demander aux autorités pénitentiaires israéliennes les revendications suivantes :

-la fin de l’utilisation abusive de l’isolement. Actuellement 19 prisonniers sont en isolement long dont certains on déjà passé 10 ans en isolement,
-l’abrogation de certaines mesures punitives prises depuis la capture du soldat Shalit en 2007, y compris le refus des visites familiales pour tous les prisonniers de Gaza
-la fin des pratiques de détention administrative illimitée, qui permet de reconduire tous les 6 mois une détention sans jugement et sans charge.

Huit prisonniers dont cinq prisonniers administratifs avaient commencé leur grève de la faim depuis le mois de février.

Un accord a été trouvé sur les trois points. Plusieurs prisonniers sont déjà sortis de l’isolement. Le recours à la détention administrative sera limité et non généralisé. Rappelons que la détention administrative est une violation flagrante du droit international. Les prisonniers administratifs seront libérés à la fin de la période en cours de détention, sauf si dans leur dossier il y a des informations graves concernant la sécurité d’Israël. Les cinq détenus administratifs sur de longues grèves de la faim, y compris Bilal Diab et Thaer Halahleh, qui se livrent à une grève de la faim de 77 jours, leurs ordres de détention administrative ne sera pas renouvelé et ils seront libérés à l’expiration des décisions en cours. Les droits de visite devraient reprendre.

Mais soyons vigilants. Israël n’a jamais honoré ses accords et la pression doit continuer.

Malgré l’accord plusieurs prisonniers continuent la grève de la faim. Le détenu administratif Mhamoud Al-Sarsak pour être libéré le 1er juillet comme prévu par l’accord, AL-Rekhawi pour traitement médical insuffisant. Mohammad Abu Libda paralysé, Mohammad Taj qui exige d’être traité en prisonnier de guerre.

Pour plus d’information : http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=12180

Autres informations :

Festival de Cannes

Le réalisateur égyptien Tousry Nasrallah en compétition pour le film «Après la bataille» a refusé que son film soit diffusé en Israël. “je ne pense pas, qu’au moment où les Égyptiens sont encore en train d’essayer de franchir la première étape vers une libération vis-à-vis de leur propre régime, de l’oppression et d’une gouvernance militaire, Israël soit un allié pour cette libération”, a-t-il conclu sur le sujet. Sa décision a fait mouche et prouve que toutes les actions, même celles qui apparaissent les plus individuelles, ont un impact.

Destruction des infrastructures en Cisjordanie.

En Cisjordanie, plus de 60 infrastructures payées par le contribuables européens ont été anéanties en 2011 et 110 autres sont menacées de disparition.

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=12182

Jules ferry et la colonisation.

Lors de son investiture, François Hollande a rendu hommage à Jules Ferry. Sans polémiquer sur l’intérêt de ce choix je retiendrais les paroles du nouveau président de la République : «la colonisation est une faute politique et morale». Pourquoi continuer à pousser Israël à la faute ?

Israël a une image négative dans le monde

Selon une étude menée par Country Rating et BBC Israël a une mauvaise image dans le monde. En France 20% d’opinions positives contre 65% d’opinion négatives, En Grande Bretagne 16% contre 68% et Allemagne 16% contre 65% et en Corée du Sud, un pays ami d’Israël tout comme la France, les opinions positives ont chuté à 23% tandis que les opinions négatives atteignent 69%. Selon l’étude, la politique israélienne est la cause de ces opinions négatives. Source Chambre de commerce France-Israël :

http://www.israelvalley.com/news/2012/05/18/36125/israelvalley-l-image-d-israel-le-country-rating-de-la-bbc-la-france-se-classe-parmi-les-pays-qui-ont-limage-la-plus-negat

Similar posts
  • Amazon, ni à Dambach ni ailleurs! Communiqué de presse du 28 juillet 2020 En guise de réponse face au chantage à l’emploi proposé par la multinationale Amazon sur le territoire de Dambach-la-ville, Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de [...]
  • Amazon: ni à Dambach-la-Ville ni aill... Communiqué de presse du 18 juillet 2020 Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de France Nature Environnement ou encore de l’association Nature et Vie, a adressé un courrier le 17 juillet 2020 à [...]
  • Documentaire: 91 route des Romains St... La nouvelle municipalité a suspendu la plainte contre Edson Laffaiteur. Le référé aura lieu le 25 août [...]
  • Du proto-capitalisme au Covid-19: une... Alain [...]
  • Esclavage moderne en Champagne : «Mêm... Esclavage moderne en Champagne : «Même les passeurs nous traitaient mieux que ça» Gurvan Kristanadjaja Il y a 17 heures Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. © Emeric Fohlen Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. Un procès a levé le voile la semaine dernière à Reims sur les conditions de travail de vendangeurs [...]