Non à la la venue de Benjamin Netanyahu en France !

Invité par François Hollande, Benjamin Netanyahu, premier ministre israélien, membre du Likoud, parti de la droite sioniste allié à l’extrême droite israélienne, sera le 31 octobre et 1er novembre en France.

Sa venue a deux objectifs officiels dans le cadre du démarrage de sa campagne électorale pour les législatives: tenter de convaincre le président français de soutenir une intervention militaire en Iran et participer à une cérémonie à l’école Ozar Hatorah, école toulousaine où a eu lieu la tuerie antisémite commise par Mohammed Merah.

Nous rappelons notre détermination à lutter contre toutes les formes de racisme, notamment l’antisémitisme. Mais, nous ne pouvons accepter qu’un premier ministre étranger choisisse les victimes françaises à qui il rend hommage et qu’il fasse des Français juifs les otages de sa politique guerrière.

Nous ne pouvons accepter que le responsable de crimes de guerre à Gaza, de la poursuite de la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem Est, l’architecte du terrible blocus de la bande de Gaza, celui qui commande les attaques contre les flottilles pacifiques en pleine mer, qui maintient incarcéré plus de 4500 prisonniers politiques, enfin, chef d’un gouvernement qui mène une politique raciste envers les Palestiniens et une partie de sa population , soit le bienvenu en France.

Nous affirmons notre opposition à toute guerre contre l’Iran, au moment où les préparatifs d’intervention du gouvernement israélien se discutent de plus en plus ouvertement. A l’heure où le Moyen-Orient se rapproche dangereusement d’un nouveau désastre aux conséquences planétaires, nous affirmons que la seule perspective juste est le désarmement nucléaire dans le monde.

En réponse à l’occupation, à la colonisation et au racisme d’État, nous réaffirmons notre soutien à la campagne internationale BDS (Boycott, Désinvestissements, Sanctions) pour imposer la seule issue pour cette région : la justice pour le peuple palestinien.

Nous appelons les défenseurs de la justice et de la paix à dénoncer la venue en France du plus haut responsable de la politique belliciste et expansionniste israélienne en se rassemblant

le mercredi 31 octobre à 18 heures 30 place de l’opéra.

Premiers signataires :

– UJFP
– Forum palestine citoyenneté
– Inter collectif de soutien aux luttes des peuples dans le monde arabe
– Campagne civile internationale pour la protection du peuple palestinien (CCIPPP)
– Comité AFPS Gennevilliers
– Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)

Similar posts
  • Un bidonville expulsé Porte de la Vil... Correspondants UJFP André Feigeles et moi étions ce matin au bidonville de La Villette haut (sur l’accès au périphérique). L’expulsion a commencé tôt: à 7h30 la police, deux cars et des engins de chantier étaient déjà présents , en contrebas, au coin de la place Auguste Baron; pendant ce temps, les derniers habitants quittaient le [...]
  • Fermez les CRA! COVID–19 : LE DÉFENSEUR DES DROITS RECOMMANDE À NOUVEAU LA FERMETURE IMMÉDIATE DE TOUS LES CENTRES DE RÉTENTION ADMINISTRATIVE EN ACTIVITÉ Samedi 18 Avril 2020 https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/communique-de-presse/2020/04/covid-19-le-defenseur-des-droits-recommande-a-nouveau-la-fermeture Dès le 18 mars, le Défenseur des droits faisait part au ministre de l’Intérieur de son inquiétude au sujet de la situation des personnes étrangères actuellement retenues dans les [...]
  • ISRAËL. BENNY GANTZ OU LA GRANDE TRAH... L’HUMANITE – Vendredi, 27 Mars, 2020 ISRAËL. BENNY GANTZ OU LA GRANDE TRAHISON AU SERVICE DE NETANYAHOU Pierre Barbancey Dans un retournement aussi spectaculaire qu’inattendu, le chef du Parti Bleu-Blanc a rallié le camp de son rival Benjamin Netanyahou. Le communiste Ayman Odeh, chef de la Liste unie, dénonce cette volte-face. Benjamin Netanyahou en rêvait. [...]
  • General Electric Belfort General Electric Belfort from feuille de chou on Vimeo. Près de 3000 personnes étaient rassemblées vers 14 h devant la Maison du peuple de Belfort par un temps de plus en plus pluvieux. Après le discours d’une responsable CGT, le cortège est parti vers l’usine General Electric, avec la CGT, les Gilets jaunes, le PCF [...]
  • Une victoire juridique de trois anti ... Quarante anti-GCO dans la salle d’audience, dont le maire de Kolbsheim et celui de Pfettisheim, et une trentaine sur le parvis du TGI de Strasbourg ce matin en solidarité avec trois personnes prévenues d’avoir manifesté illégalement sur un pont au-dessus de l’A35 munies d’une banderole dénonçant le Grand Contournement Ouest, autoroute à péage de 24 [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.