Richard Prasquier, sioniste professionnel et président du CRIF, dénonce un Juif franco-israélien…

michel warschawski déc 2004 femmes en noir tel aviv

Michel Warschawski AIC et Jean-Claude Meyer UJFP-Alsace feuille2chouphoto

Lu dans les DNA

 

Droits de l’Homme

 

Michel Warschawski “antisioniste professionnel”?

 

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) a très mal pris que le prix des Droits de l’homme soit remis – entre autres- à Michel Warschawski. Le Président du Centre d’information alternative de Jérusalemn, fils de l’ancien grand rabbin de Strasbourg, et qui a pas mal d’amis en Alsace, doit recevoir cette distinction le 10 décembre des mains du premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

Le site Internet du CRIF, virulent, a attaqué cette semaine Michel Warschwski comme un “antisioniste professionnel”, “figure de l’extrême-gauche israélienne et inlassable pourfendeur d’Israël”. Deux jours après, une petite note, beaucoup plus sobre, précisait que le prix était décerné par la Commission nationale consultative des droits de l’homme, “totalement indépendante”. Il faut savoir que dans cette commission siègent notamment des représentants du MRAP, de la LICRA, un rabbin du Consistoire de Paris – et qu’elle a été présidée de 1996 à 1999 par l’Alsacien Jean Kahn.

 

Sur le site du CRIF

Editorial du président
Publié le 13 Novembre 2012
La France honore un antisioniste professionnel : Michel Warschawski

Voici une nouvelle particulièrement consternante et même scandaleuse. Michel Warschawski, figure de l’extrême gauche israélienne et inlassable pourfendeur d’Israël, se verra remettre, le 10 décembre 2012, à Paris, le prix des Droits de l’Homme de la République Française (2012), par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Ce prix, créé en 1988, est destiné à récompenser des actions individuelles ou de terrain, sans considération de nationalité ou de frontières, menées en France ou à l’étranger. Michel Warschawski préside le Centre d’Information Alternative (AIC) de Jérusalem, constitué en 1984 et dont le projet est éminemment politique.

Feuille de chou

Aux missiles de Prasquier, la Feuille de chou riposte par un Qassam…

Ainsi, notre camarade et ami Mikado -c’est sous ce nom que ses amis le connaissent- se voit récompensé par un prix des Droits de l’Homme.

On s’en réjouit bien sûr, quoiqu’on ne soit pas friand de décorations, rubans et autres hochets.

Mais en l’occurrence, on fera une exception pour Michel qui lutte depuis près de cinquante années pour les droits du peuple palestinien, y compris le droit au retour, et pour que les Juifs du Moyen-Orient puissent encore y vivre demain, quelle que soit la configuration des États et leur nombre sur le terrain.

La seule condition, outre la fin de l’occupation, étant que tous les citoyens de la région jouissent de droits égaux, ce qui ne peut se réaliser que par la destruction du caractère sioniste de l’État qui se proclame “juif” et dont on voit une fois de plus sous nos yeux que, sous prétexte d’éradiquer un terrorisme qu’il pratique avec les moyens surpuissants d’un État, il tue une fois de plus des bébés et des petits enfants à Gaza.
Schlomo ben Jacov

Archives
Richard Prasquier, président du CRIF, gagne à être connu…

Deux poids, deux mesures

Ce même Prasquier, qui était présent dans les salons de l’Hôtel de ville, le 22 juillet dernier, après l’inauguration de l’Allée des Justes, à l’emplacement de l’Ancienne Synagogue, incendiée par les nazis on ne l’a par contre pas entendu, pas plus que les responsables de la Communauté israélite de Strasbourg condamner cet administrateur de la Communauté qui a agressé un autre membre de la même communauté.

Plainte a été déposée dès le 23 juillet contre cet individu, M. Richard Schnerf, dont la photographie sur le site communautaire a curieusement disparu…

On attend encore à ce jour les suites de la plainte…

Similar posts
  • 20 morts à Gaza, dont 9 enfants L’horreur des bombardements de cette nuit Tard hier soir Iyad nous envoie ce message “Nouveau massacre à Gaza, 3 enfants tués dans des raids israéliens”. Puis, impossible d’appeler, WhatsApp ne fonctionne plus… Cette nuit nous a ramenés 23 ans en arrière quand nous tremblions pour nos amis et nos proches bombardés (“pour leur bien” – [...]
  • Les élèves du TNS place Corbeau le 17... [...]
  • Gilets Jaunes Strasbourg et TNS [...]
  • Santé-Social en lutte à Strasbourg Une centaine de salariées du secteur Santé-Social s’est rassemblée à 14h30 place Broglie à Strasbourg à l’appel de leurs syndicats CGT, FO, Solidaires avant de défiler au centre [...]
  • Echec total de la mobilisation Foncti... Ce n’est pas la première fois qu’une échéance syndicale nationale se traduit par un bide, mais ce 6 avril 2021, au lendemain du week-end pascal, et après les nouvelles mesures de confinement pour un mois, on a atteint le fond du fond. A 12h, place Broglie à Strasbourg, 3 policiers du Renseignement territorial et un [...]

1 Commentaire

  1. Lila Benzid_Basset Lila Benzid_Basset
    22 novembre 2012    

    On aimerait un peu de pudeur et de recueillement de la part de Monsieur Prasquier, après tout ce sang que le sionisme vient de faire couler encore une fois. Que les choses soient claires, les citoyens Français ont le droit d’avoir et de se faire leur propre opinion, pro ou anti-sioniste. Mais là maintenant, nous en avons marre que le CRIF nous somme nous la France, d’être à ses ordres. A l’heure où un Prix saluant le travail commun d’Israéliens et de Palestiniens, à l’heure où la visibilité peut être portée sur les possibles que construisent ces hommes et ces femmes de L’AIC, et à travers eux, beaucoup d’autres ONG israélo-palestinienne, le CRIF, accuse et tente de culpabiliser la France et le nouveau gouvernement, sur ses déclarations de lutte contre l’antisémitisme, parce que la CNCDH, au demeurant indépendante, veut attribuer le Prix des Droits de l’Homme de la République Française 2012 à l’Alternative Information Center… Mais nous ne nous y tromperons pas, au delà de Michel Warschawski, co-président de cette ONG, c’est le vivre le ensemble si fragile et précieux entre quelques Israéliens et Palestiniens, qui est dans la ligne de mire de Monsieur Prasquier, car il ne faut pas que la majorité des Français sachent qu’il existe des Juifs et des Arabes qui oeuvrent ensemble là bas pour une paix juste et durable, nos médias, ne nous les montrant jamais… Il ne faut pas que les Français se rendent compte que tout n’est pas noir ou blanc, que si des Arabes et des Juifs sont capables de travailler ensemble à un monde plus juste, ce sont ses théories qui volent en éclats, que si les Français savent que Juifs et Arabes, Israéliens et Palestiniens, sont sur la même longueur des ondes de la paix, c’est son influence culpabilisante( s’appuyant sur “l’antisémitisme partout”) sur la France qu’il risque de perdre… Car honorer des Juifs et des Arabes, Palestiniens, et Israéliens qui oeuvrent chaque jours ensemble pour un futur de justice et de paix, à travers le Prix des Droits de l’Homme et de la République Française, c’est là que se situe la vraie lutte contre l’antisémitisme, contester ce prix, c’est juste vouloir entretenir l’antisémitisme, voire après tout le sang qui a coulé à Gaza, c’est ni plus ni moins que chercher à provoquer une vague d’antisémitisme, dont tout un chacun se passerait. Monsieur Prasquier, vous n’avez pas le droit de saboter, d’éteindre la moindre petite étincelle d’espoir qu’allume la République Française grâce à son prix des Droits de l’Homme, en honorant l’AIC et son représentant en France Monsieur Michel Warschawski .
    Lila Benzid_Basset

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.