Le Club III vu des DNA et d’ailleurs…

Edition de Strasbourg
Ville de Strasbourg

par Dominique Duwig, publié le 12/12/2012 à 05:00

Strasbourg Club III de la communauté israélite Des causeries en terrain conquis

andre-greilsammer-est-desormais-le-president-d-honneur-du-club-iii-de-la-communaute-israelite-phot

À 89 ans, André Greilsammer tourne la page de la présidence du Club III de la communauté israélite de Strasbourg. L’heure de la relève a sonné : Martine Fass reprend le flambeau des causeries du mardi.

Il tutoie Fabienne Keller, André Bord et quelques autres femmes et hommes politiques de la région. Il a été un ami de Mgr Doré et a été proche de Pierre Pflimlin, de Germain Muller et de Marc Reymann… A connu les parents et les grands-parents haut-rhinois d’Alain Beretz, le président de l’Université de Strasbourg. Il présidait aux destinées de l’Association sportive de Strasbourg (ASS) et s’est occupé des jeunes footballeurs pendant 38 ans. Neudorfois, André Greilsammer, ancien boucher, a su également imprimer sa marque au Club III (III pour 3 e âge) de la communauté israélite de Strasbourg.

« Je suis arrivé à la tête de l’association quand Fabienne Keller a été élue maire de Strasbourg », s’amuse-t-il.

À 89 ans, André Greilsammer tourne aujourd’hui la page. Mais le rideau n’est pas prêt de se baisser pour l’association. Hébergé quasiment tous les mardis dans la salle E.-Blum du centre communautaire de la grande synagogue de Strasbourg, le Club III a accueilli ces 12 dernières années pas moins de 300 invités : des scientifiques, des professeurs de médecine et des historiens de renom. Mais aussi des élus, bien sûr, qui « n’étaient pas autorisés à parler de politique ». Ainsi Robert Grossmann a-t-il été invité pour sa connaissance de la vie et de l’œuvre de Malraux : « Qui d’autre que lui aurait pu en parler aussi bien ? ». En octobre dernier, Eric Elkouby a évoqué son travail d’adjoint et l’importance des mairies de quartier.

Déjà en terrain conquis

« Personne ne peut résister à André Greilsammer, complète Martine Fass, la nouvelle présidente du Club III. Quand il aborde une personne et qu’il lui propose une conférence, il fait comme si cette dernière était déjà d’accord… ».

Les Strasbourgeois, membres de la communauté juive ou pas, sont depuis quelques années, familiers de ces causeries du mardi. Ici les conférenciers viennent bénévolement, sur leur emploi du temps déjà fort chargé.

Ce lieu de débats, ouvert à tous, accueille tous ceux qui souhaitent découvrir ce nouveau temple de la connaissance grâce à tous les bénévoles. Un engagement que l’équipe compte perpétuer en diversifiant sa programmation déjà éclectique.

Prochain invité du Club III : Ulrich Hochschild, consul général d’Allemagne. Mardi 18 décembre à 14 h 30 au centre communautaire de la paix. Ouvert à tous. Entrée libre.
par Dominique Duwig, publié le 12/12/2012 à 05:00

Ouvert à tous, le Club III?

Dans l’ordre chronologique inverse, du plus récent à de plus anciens, sans exhaustivité, quelques exemples d’accueil…
Mais pour être vite au parfum, vous pouvez commencer par le dernier lien qui concerne un individu contre lequel on a porté plainte après une agression le 22 juillet dernier, Journée des Justes, dans les Salons de l’Hôtel de Ville de Strasbourg.

http://la-feuille-de-chou.fr/archives/41616
http://la-feuille-de-chou.fr/archives/19707
http://la-feuille-de-chou.fr/archives/5365

Similar posts
  • Du proto-capitalisme au Covid-19: une... Alain [...]
  • Esclavage moderne en Champagne : «Mêm... Esclavage moderne en Champagne : «Même les passeurs nous traitaient mieux que ça» Gurvan Kristanadjaja Il y a 17 heures Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. © Emeric Fohlen Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. Un procès a levé le voile la semaine dernière à Reims sur les conditions de travail de vendangeurs [...]
  • Michel Warschawski Les militants qui quittent la bataille : pas les faibles, mais aussi pas les héros Pour être clair : je ne juge personne qui décide de quitter le pays et réside à l’étranger. C’est une décision personnelle, tout comme la décision de garder des commandements religieux, d’être végétarien ou, aussi étrange que cela puisse paraître, [...]
  • Libérez Salah Hamouri! Communiqué du Comité de soutien à Salah Hamouri / 30 juin 2020 Ce mardi 30 juin, alors qu’il se rendait à Jérusalem pour effectuer un test coronavirus (obligatoire) pour prendre l’avion samedi 4 juillet, pour se rendre en France, Salah Hamouri a été arrêté dans un centre médical par les autorités israéliennes.Il a été conduit [...]
  • Grève et manifestation des soignant.e... Grâce à la nouvelle mobilisation des salariées de Rhéna venue de la base, une nouvelle manifestation s’est tenue de la clinique privée au Nouvel Hôpital Civil au service des urgences. Pendant que les directions syndicales perdent leur temps au prétendu “Ségur de la Santé” du gouvernement, et gaspillent la combativité qui s’était traduite à Strasbourg [...]

1 Commentaire

  1. Federmann Georges Yoram Federmann Georges Yoram
    16 décembre 2012    

    André Greilsammer (avec Jacques Rosenzweig) sont des figures du paysage judéo-alsacien.
    On retrouve leur témoignage dan sle très émouvant livre de Jean daltroff sur ” La Synagogue du quai Kléber” chez I; D. Editions à la page 40.
    Jacques avait participé au documentaire “Le Cimetière des fous” ,en 2005 ,où il convoquait la mémoire de sa chère maman morte sans sépulture à St Loo, en 44.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.