Poursuites racistes et condamnation pour boycott!

Poursuites racistes

Goldnadel, avocat ultra sioniste, néocon, qui se voue à la chasse aux boycotteurs et autres “délinquants anti-israéliens” s’est spécialisé dans la chasse au gibier militant français portant des noms arabes…(Sakina, Basil Safadi, etc…). D’autres sont inscrits sur sa feuille de tir à Mulhouse, en particulier.

Le juge a allégué une prétendue « incitation à la discrimination raciale, nationale et religieuse» pour l’acte de déposer un auto-collant appelant au boycott d’Israël sur un carton de jus de fruits!

Outre qu’on ne sait pas ce que c’est qu’une race quand on parle d’êtres humains (il n’y a qu’une espèce humaine, alors qu’il y a des races de chiens, de chevaux, etc.), on ne peut manquer d’être choqué par cette sélection de victimes ayant des origines supposées arabo-musulmanes.

De nombreux militants du BDS appellent aux boycott, et parmi eux aussi des juifs qui, jusqu’à présent, ne sont pas poursuivis par ces officines pro-israéliennes. Comme si les juifs, de la “tribu”, jouissaient d’une immunité particulière. Il s’agit d’une forme tout à fait perverse de racisme anti-goyim et islamophobe.



COMMUNIQUE DE PRESSE

Madame S. Arnaud a été poursuivie pour « dégradation légère » par le magasin Carrefour de Mérignac (33) pour avoir participé à une action collective et pacifique d’appel à boycott des produits israéliens, dans le cadre de la campagne internationale Boycott Désinvestissements Sanctions destinée à lutter contre la politique d’apartheid du gouvernement israélien envers le peuple palestinien.

La plainte du magasin Carrefour a été requalifiée par le procureur en « incitation à la discrimination raciale, nationale et religieuse » sur préconisation de la Garde des Sceaux. Cette requalification visait à transformer cet acte militant en délit d’antisémitisme.

Deux associations, Avocats sans Frontières et la Chambre de Commerce France Israël, défendant les intérêts israéliens en France se sont portées parties civiles en invoquant des dommages imaginaires.

Les organisations soutenant la campagne BDS sont scandalisées par le verdict rendu ce jour.

Mme Arnaud a été déclarée coupable des faits reprochés et condamnée à une amende pénale de 1000 euros. Le tribunal a jugé recevable la plainte des parties civiles condamnant pour chacune Mme Arnaud à 1 euro de dommages et intérêts ainsi qu’à 500 euros pour frais de justice. Paradoxalement, le plaignant Carrefour a été débouté car la dégradation n’a pas été retenue !

Ce verdict illustre, ici en France, la politique actuelle de criminalisation de toute action non violente contre la politique israélienne. Nous n’acceptons pas l’amalgame entre antisionisme et antisémitisme qui est systématiquement utilisé contre les militants soutenant la cause palestinienne. Ces attaques loin de nous démobiliser ne font que renforcer notre détermination à mener cette campagne.

Dans le cas de l’Afrique du Sud, des années 1970, le boycott a été utilisé avec succès pour vaincre l’apartheid. Aujourd’hui, c’est la société civile palestinienne qui nous demande de nous mobiliser par la campagne BDS, pour lutter contre la politique israélienne d’occupation militaire, de colonisation, d’annexion et d’apartheid.

Les organisations signataires sont solidaires de Mme Arnaud dans son refus de ce verdict et dans sa décision de faire appel.

Comité de soutien à Mme ARNAUD

Bordeaux, le 10 février 2010

Similar posts

3 Commentaires

  1. Schlomo Schlomo
    11 février 2010    

    on se demande en quoi consiste la “discrimination raciale (?), nationale (?), religieuse(?)” d’un État composé de juifs de toutes origines, ashkénazes, séfarades, falashas, de Palestiniens de souche, musulmans ou chrétiens, de Russes juifs ou chrétiens orthodoxes, d’Asiatiques?
    le Code pénal aurait besoin d’un toilettage au Kärcher…

  2. Peter Cohen Peter Cohen
    11 février 2010    

    Si une apelle de boycotter Israel est ‘discrimination raciale’ on dit en realite que Israel est un etat raciale. Bien precis!

  3. Arnaud Arnaud
    11 février 2010    

    Bordeaux, le 9 février 2010.

    Maitre

    Je ne sais pas au moment où je rédige cette lettre quelle sera l’issue de notre procès qui m’oppose aux associations Avocat sans Frontière et chambre de commerce France Israël, ni son verdict, mais je tiens à vous remercier pour le cadeau que vous nous faites avec ce procès et la publicité pour la campagne BDS, BOYCOTT, DESINVESTISSEMENTS, SANCTIONS.

    “Nous en avions rêvé, Gilles William l’a fait”

    En reconnaissance, je vous prie d’accepter l’excellente brochure “BOYCOTT”, ci-jointe, que je vous encourage à lire et que, je l’imagine, vous saurez apprécier.

    Et j’y ajoute un tee-shirt “PALESTINE VIVRA, BOYCOTT” (d’Israël, vous l’aurez facilement deviné). N’hésitez surtout pas à me le renvoyer si la taille n’allait pas.

    Dans cette perspective, je vous prie d’accepter, Maître, mes salutations courtoises.

    Sakina ARNAUD*

    membre de la Ligue des Droits de l’Homme à Talence

    PJ une brochure,

    un tee-shirt

    ——————————————————————————–

    * nom que je vous demande de conserver, compte tenu du fait qu’en France la tradition veut que l’épouse prenne habituellement le nom de son mari, et que vous avez récemment affirmé dans “C dans l’air” que vous tenez au respect des traditions

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.