Quand la ville de Strasbourg parle des Roms…

latchorom

A l’occasion de la journée internationale des Roms, la ville de Strasbourg a présenté sa politique par la bouche de l’adjointe “verte”, anciennement aux Affaires sociales et à la précarité, aujourd’hui aux Solidarités. Le chef de la “Mission Rom”, Jean Claude Bournez, était dans la salle.

A ses côtés, Michael Guet, un représentant du Conseil de l’Europe qui a tenté d’éclaircir quelques confusions de vocabulaire fréquentes dans l’espace public et les médias, comme en a apporté une preuve l’animateur David Geiss, des DNA qui a confondu les Roms roumains (moins de 20 000) et les centaines de milliers de Roms français…

Il y avait aussi Frère André de ATD Quart Monde, Gabriela Munteanu, enseignante de Français Langue etrangère auprès des Roms, et l’avocat Me Bénichou qui a brillamment rappelé les règles, souvent violées, du droit européen et français. La France a d’ailleurs été condamnée l’automne dernier après des procès en cascade et 9 années d’attente des plaignants!

Mintaenu_Dreyssé_Guet_Bénichou_Frère André_feuille2chou_photo

Vers 19h30, contrairement à l’habitude de la Salle Blanche, à la Librairie Kléber, il n’y a eu aucun temps laissé aux éventuelles questions du public. Comme cela, au moins, personne pour dresser un tableau plus réaliste de la politique anti Roms à Strasbourg.

D’ailleurs, Mme Dreyssé s’était bien gardée d’évoquer, parmi les amis des Roms, l’association LatchoRom, indépendante de toute subvention, qui, depuis plus de deux ans, défend ces populations. C’est ce qu’on appelle la démocratie contrôlée…
A moins que cela ne soit, encore plus maintenant, avec Valls, déjà la démocrature?

Pour ceux qui veulent connaître tous les aspects du sujet et pas seulement le point de vue officiel…, voici nos dossiers:

« Espace Hoche », un camp pour Roms, grillagé et surveillé, à Strasbourg, siège de la Cour européenne des Droits de l’Homme.

Actions de résistance à la politique anti-Rom de la ville de Strasbourg 2012-2014 et sa version pdf.

 

Feuille2ChouRadio

Amnesty International et Conseil de l’Europe

Me Bénichou

Marie-Dominique Dreyssé

“Ce qui a probablement précipité les choses c’est le Discours de Grenoble de 2010 qui a posé de manière brutale -je le reconnais- mais efficace probablement, la question des personnes en déplacement dans l’espace européen…”

“…ils sont en toute liberté dans les sites et ailleurs..”

“…on est, je crois, dans un processus évolutif qui doit, à un moment ne plus être dans l’espace public... Comme dans le camp Hoche, sur un terrain militaire, loin de tout?

Frère André Gabriela Munteanu

Me Bénichou

Gabriela Munteanu

Similar posts
  • Un millier contre le passe sanitaire ... Un millier de manifestants contre le passe sécuritaire à Strasbourg. Encore une censure totale de Facebook à cause de quelques notes de [...]
  • Marche lumineuse contre le passe sani... Rassemblement place Kléber Marche lumineuse rue des [...]
  • 5 octobre à Strasbourg: manifestation... Environ 1100 manifestants à Strasbourg avec CGT, FO, FSU, Solidaires, Soignantes libres 67. Place Kléber avant le défilé https://www.facebook.com/feuille2chou/posts/5018456941504106 Manifestation Grand-Rue Strasbourg et interview de François Ruffin Manifestation rue du Vieux-Marché-aux-Poissons https://www.facebook.com/feuille2chou/posts/5018612564821877 Le film de François Ruffin sur le travail invisible des femmes “Debout les femmes” a été projeté en sa présence hier soir devant [...]
  • Deux manifs sinon rien, pour le clima... Youth for climate Strasbourg 500 manifestant.e.s Antipasse sécuritaire Strasbourg 12e samedi Deux mille manifestant.e.s Le même jour des Kurdes manifestaient pour la libération d’Ocalan. Un campement devant l’église Saint-Maurice a été évacué par la police vers 19 h. Et les motards manifestaient sur l’autoroute de Brumath à [...]
  • Entre 1500 et 2000 manifestants contr... La buvette à Jojo Les discours avant la manifestation Le cortège démarre depuis la place Kléber C’est le gouvernement qu’il faut virer Cortège avenue Schoelcher vers la place de la [...]

2 Commentaires

  1. Schlomo Schlomo
    15 avril 2014    

    d’après nos infos, les enfants vont à l’école en bus et les femmes sont convoyées en bus de Hoche au tram CTS pour le travail de mendicité, un service public de nouveau type…

  2. Hamzé Hamzé
    15 avril 2014    

    Ca m’a tout l’air d’un enterrement de première classe. Depuis , je n’ai plus vu un-e Rom devant le centre commercial de Hautepierre. Je me demande si on leur a supprimé le bus qui leur permet, depuis le camp Hoche, de se déplacer en ville et aux enfants d’aller à l’école.
    Pourquoi le gouvernement plie-t-il devant l’Europe quand elle réclame l’austérité, et fait-il la sourde oreille quand il s’agit des Droits de l’homme? La libre circulation est bien un droit des Européens? On marche sur la tête.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.