« LETTRE DE MISSION « ARCHAMBAULT, GILLE, COMBREXELLE » : DES AVANCÉES GRÂCE À LA LUTTE DES ARTISTES ET TECHNICIENS …

intermittents-tt-width-604-height-403-62b34
« LETTRE DE MISSION « ARCHAMBAULT, GILLE, COMBREXELLE » : DES AVANCÉES GRÂCE À LA LUTTE DES ARTISTES ET TECHNICIENS …

La Cgt Spectacle prend acte de la lettre de mission qui vient d’être adressée par le Premier Ministre à Hortense Archambault, Jean-Patrick Gille et Jean-Denis Combrexelle.
Nous constatons que les termes employés ont sensiblement évolué depuis les propos tenus par Manuel Valls jeudi dernier. Nous sommes prêts à travailler avec la mission sur la base de nos propositions, en nous basant sur la plateforme du comité de suivi (507 heures sur 12 mois, date anniversaire…), en vue de la pérennisation des annexes 8 et 10 dans la solidarité interprofessionnelle. Plusieurs axes de travail retenus sont essentiels dont la lutte contre la discrimination d’accès aux droits au congé maternité, maladie ou à la retraite complémentaire, ou bien encore les règles de coordination avec un régime général complètement transformé par l’accord du 22 mars.
Nous notons que le gouvernement exclut l’option de la création d’une « caisse autonome » pour les intermittents du spectacle, très ancienne revendication du Medef. Nous ne cessons pas pour autant de dénoncer l’injustice de la convention du 14 mai dans son ensemble, qui fait peser des économies considérables sur l’ensemble des demandeurs d’emploi, qu’ils soient travailleurs précaires, intérimaires, cadres ou intermittents du spectacle. Nous emploierons d’ailleurs les moyens adéquats pour obtenir une autre réforme de l’indemnisation chômage, notamment devant les juridictions compétentes.
La lutte continue dans la durée pour que tous les artistes et techniciens du spectacle mettent sous leur vigilance les travaux de la concertation, afin que nos revendications unitairement défendues depuis plus de dix ans soient enfin prises en compte.
Nous devons tous ensemble trouver les formes de la lutte – dont la grève – pour réaffirmer que la profession dans sa très large majorité soutient cette orientation, et notre entière solidarité avec la lutte pour un régime interprofessionnel d’assurance chômage digne de ce nom pour tous les demandeurs d’emploi, préfigurant l’instauration d’une véritable sécurité sociale professionnelle.
Nous appelons les professionnel-le-s du spectacle, du cinéma et de l’audiovisuel, à se prononcer sur les lieux de travail. A cet effet, nous avons déposé un nouveau préavis de grève pour le mois de juillet et appelons à un temps fort le 4 juillet. Nous rappelons que nous défendons invariablement l’organisation de votes démocratiques et donc à l’abri des pressions pour que les salarié-e-s décident de leurs moyens d’action, dans l’unité et sans opposition entre les professionnels.
Notre lutte a déjà permis d’entrouvrir la voie à une refonte durable des annexes et d’infléchir les positions du gouvernement en matière de baisse du budget de la création artistique au sein du Ministère de la Culture.
Toutes et tous ensemble, mettons les travaux de la mission sous notre vigilance.

Toutes et tous ensemble, mobilisons nous contre l’austérité et l’extrême droite le 26 juin prochain !
À Paris : rendez-vous à partir de 13H devant Le Cirque D’Hiver – M° Filles du Calvaire – pour rejoindre en cortège la manifestation interprofessionnelle.
Pour les rendez-vous en régions, rapprochez-vous de vos syndicats ou de notre site Internet : www.fnsac-cgt.com

Paris, le 24 juin 2014, 12h45. »

Download/Télécharger (lettre-de-mission-intermittents.pdf,PDF, 2.19MB)

Similar posts
  • In Girum Les leçons politiques des ro... In Girum Les leçons politiques des ronds-points from feuille de chou on [...]
  • Maxime Alexandre, au Centre culturel ... Table ronde animée par Charles Fichter, Jean-Michel Niedermeyer, Armand Peter et Jean-Paul Sorg Maxime Alexandre from feuille de chou on [...]
  • Discours d’Ismahane Chouder à l... Discours d’Ismahane Chouder à la Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Comment faut-il vous le dire ? Une nouvelle fois, la surenchère islamophobe est au rendez-vous chez nombre de politiques relayés par des médias porte-voix. Depuis la rentrée, chaque jour compte une nouvelle ignominie, une nouvelle indignité, particulièrement à [...]
  • URBEX RDA de Nicolas Offenstadt Débat au Quai des Brumes à Strasbourg le 13 novembre 2019 [...]
  • ” Nègre marron” n’e... Correspondant F2C au TGI de Strasbourg “Le marronnage était le nom donné à la fuite d’un esclave hors de la propriété de son maître en Amérique, aux Antilles ou dans les Mascareignes à l’époque coloniale. Le fuyard lui-même était appelé marron ou nègre marron, negmarron, voire cimarron (d’après le terme espagnol d’origine).“. [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.