Pas d’OQTF pour Carine Mazedi, collégienne de 15 ans et demi

M. le préfet,(69) cher concitoyen,
Que le sens du service de l’évidence de l’humain (déjà si cabossé)
l’emportât sur le pied de la lettre de la loi.
Surtout pour Carine, élève du collège Martin Luther King.
Fraternellement.

Dr Georges Yoram Federmann
Psychiatre
Strasbourg

Carine Mazedi, collégienne de 15 ans et demi, est née à Kinshasa au
Congo, le 29 novembre 1998.

Elle est arrivée en France le 14 août 2012. Mineure isolée, elle est
confiée à l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE), hébergée dans un foyer le
20 septembre 2012 et placée sous tutelle le 08 avril 2013. Carine a
intégré le collège du quartier « les Battières » en octobre 2012, en
classe de 4ème, en 2013-2014, elle a intégré la classe de 3ème prépa
pro au Lycée professionnel Martin Luther King. C’est une élève
sérieuse qui a le projet de faire une formation en cuisine, et à fait
des stages satisfaisants en vue de cette orientation.

Le 3 juin 2014, Carine a été convoqué, à 9 h à la PAF (police aux
frontières), pour des tests osseux. En fin d’après-midi, elle est
revenue en pleurs, accompagnée de deux policiers qui voulaient monter
dans sa chambre, afin de perquisitionner celle-ci dans l’éventualité
de trouver des papiers, des documents, des photos pouvant confirmer sa
minorité ou sa majorité. Ils ont fouillé, toute la chambre, placard,
bureau, sacs, album photos…Ils ont également demandé à l’éducatrice
qui les avait accompagnés, de calmer Carine qui était très angoissée
et effrayée au vu de ce qui se déroulait. Carine se trouvait
totalement désarmée face à cette situation qu’elle ne comprenait pas.
Ne trouvant rien, ils l’ont remmené en garde à vue, afin de lui faire
passer des examens osseux.

La commission nationale des droits de l’homme (CNDH) écrit dans son
avis du 26 juin 2014 : Pour « garantir les droits des jeunes isolés
étrangers à un établissement loyal de leur minorité », « le CNDH
recommande qu’il soit mis fin à la pratique actuelle consistant à
ordonner des expertises médico-légales de détermination de l’âge
reposant sur des examens physiques du jeune isolé étranger.
L’évaluation de l’âge à partir d’un examen osseux, des parties
génitales, du système pileux et/ ou de la dentition doit être
interdite » (Recommandation 2).

On comprend l’avis de la CNDH quand on voit le résultat des tests
osseux pour Carine : entre 18 et 35 ans, une fourchette de 17 ans rien
que ça ! Une fourchette d’incertitude aussi longue que sa vie.

Mais c’est pourtant sur cette base que Carine a été accusée de fraude
sur son âge. L’ASE, financée par le Conseil Général du Rhône, fait la
chasse aux mineurs étrangers et conteste systématiquement avec l’aide
de la Police au Frontières (PAF) leur minorité. On a vu comment la
police oblige une gamine à subir les tests osseux, trainée de force
dans un centre spécialisé, déshabillée, mise dans un scanner pour un
résultat qui ferait rire si les conséquences n’étaient aussi
tragiques. Carine a été jugée le 05 juin 2014 et condamnée à un mois
de prison ferme.

Similar posts
  • En GAV à domicile, vendredi 3 avril Ciel gris bien que la météo du smartphone annonce ensoleillé et 0 % de risque de pluie. Sur ma page FB, j’ai commencé une série photographique destinée à pallier la fermeture des musées et galeries de peinture. Photographie d’une peinture par jour. Christophe Meyer, Daniel Depoutot et Christophe Hohler pour commencer. Sauf si le confinement [...]
  • Masques anti-Covid-19 pour les enfant... Bonjour, Iyad m’a envoyé des photos prises au cours de son dernier tournage. Il s’agit d’une initiative prise par un artiste palestinien pour personnaliser des masques, les rendre moins “dramatiques” pour encourager les enfants à les porter. Iyad ajoute que de son côté tout va bien ainsi que pour sa famille et ses proches. Concernant [...]
  • La psychiatrie refuse d’être &#... Un article de Clémence Nayrac et Géraldine Tribault pulié par Hospimedia le 27/03/2020 Le contrôleur général des lieux de privation de liberté demande au Gouvernement des mesures d’urgence pour la psychiatrie dans le contexte de crise sanitaire. Déjà, depuis plusieurs jours, les représentants de la discipline ont lancé l’alerte. Le contrôleur général des lieux de [...]
  • Rony Brauman répond à Macron : « La m... Rony Brauman répond à Macron : « La métaphore de la guerre sert à disqualifier tout débat » Rony Brauman, ancien président de Médecins sans frontières, approuve les mesures de confinement, mais dénonce la rhétorique martiale du chef de l’Etat : « Qualifier les soignants de “héros”, c’est gommer les raisons de la crise sanitaire. [...]
  • DD Baroin et Georges Federmann Georges Yoram Federmann 5 rue du Haut Barr 67000 Strasbourg. Strasbourg , le 28 mars 2020. Chère famille, chers tous, Dédé s’en est allé. J’ai appris sa mort par internet vendredi 27, par le message de Roger Winterhalter et en lisant la Feuille de chou de J-C Meyer, le lendemain. Nous sommes restés en contact [...]

1 Commentaire

  1. yassine yassine
    8 juillet 2014    

    Entre 18 et 35 ans ! pourquoi pas entre 16 et 33 ? + de 18 ça les arrange !
    Comment un juge peut-il juger sur un test au résultat si incertain ?
    A se demander si ces gens sont humains.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.