La Desouchière, un projet politique identitaire qui avance masqué

etique20

Attention bière identitaire ! Ne financez pas l’extrême-droite !

L’implantation d’Alain Soral et de plusieurs de ses amis Parisiens, Alsaciens, Bourguignons dans le Morvan rappelle une autre installation, encore plus sulfureuse depuis quelque temps, celle du projet de La Desouchière, juste à côté de Corbigny, à 80 km d’Autun. Nous entrons là dans une galaxie ultra-nationaliste, aux revendications xénophobe, celle des Identitaires, un mouvement politique national qui s’est démarqué de « l’embourgeoisement » de Marine Le Pen*.

La Desouchière consiste en l’acquisition d’un site immobilier qui fait l’objet depuis 2009 de chantiers de rénovation importants, avec le but affiché d’agir « concrètement en faveur de la préservation de l’identité européenne, dans une démarche de rassemblement des Européens, souvent désemparés et isolés face aux évolutions démographiques, environnementales ou sociétales en cours » selon les propos d’Olivier Bonnet, fondateur de Des racines et des elfes qui porte ce projet de Maison des elfes. Autour de son projet de village 100 % gaulois s’est agrégé plusieurs jeunes identitaires de Bourgogne, notamment Dijonnais, certains anciens du Cercle Grevelon, une association de maraîchage qui proposait des paniers bio.

L’extrême-droite se met aux paniers bio

La Desouchière se présentait à l’origine comme un projet d’artisans et cultivateur bio. Mais le projet politique a été démasqué par des activistes antiracistes qui ont montré que les initiateurs de ce projet n’assumaient pas le caractère racial de leur projet. Ces activistes ont dévoilé des documents (repris sur des forums d’extrême-droite ou le propre forum de La Desouchière à l’époque de sa constitution) où il était fait mention d’une volonté politique ; par exemple : « Il serait judicieux de choisir une commune peu peuplée afin de pouvoir assez rapidement placer un maire souchien » !

Plus près d’Autun, outre un cultivateur en permaculture, ex-parisien installé à La Grande-Verrière montré du doigt par des observateurs antifascistes, des organismes rattachés à des mouvances d’extrême-droite organisent des camps de scouts à Saint-Léger-sous-Beuvray. C’était le cas en 2011, avec le « Camps des germains » (avec lettres gothiques qui font superposer les « s » de camps et de germains sur la banderole d’accueil) managé par Europe Jeunesse, proche du Grece, fondé par Pierre Vial, proche de Jean-Marie Le Pen et Brunot Mégret.

(*) À noter que le Bloc identitaire a été créé en 2003 à Macon.

http://www.lejsl.com/actualite/2014/07/09/la-desouchiere-un-projet-politique-identitaire-qui-avance-masque

http://ladesouchiere-degage.over-blog.com

Lire aussi:

Bio, blanc, rouge : l’extrême-droite à l’assaut de l’agriculture biologique 

Depuis plusieurs années, des mouvements d’extrême droite créent des potagers, des associations bio ou des maisons vertes. Sous couvert de discours antimondialistes, ces projets en apparence sympathiques sèment des principes beaucoup moins louables. Cette petite enquête lève le voile sur ces communautés aussi discrètes qu’inquiétantes. 

La suite : http://www.lutopik.com/article/bio-blanc-rouge-extreme-droite-assaut-agriculture-bio

Similar posts
  • Le squat Bugatti à Eckbolsheim évacué... Depuis ce mercredi matin, la gendarmerie en force bloque les deux accès au squat Bugatti, situé sur le territoire d’Eckbolsheim, juste à côté de la CME 67 et proche du garage Renault. De nombreux véhicules de gendarmerie, dont plusieurs immatriculés 75, et à l’intérieur de l’immeuble de bureaux, occupé depuis un an des gendarmes surarmés [...]
  • Des milliers de travailleurs sans-pap... Marche nationale des sans-papiers à Paris from feuille de chou on Vimeo. Marche nationale des sans-papiers from feuille de chou on Vimeo. à suivre, vidéos et récit de la [...]
  • Conférence de presse de la Marche des... [...]
  • La puissance des mères, par Fatima Ou... [...]
  • Conférence de presse de alternati... Une conférence de presse s’est tenue ce matin au café du MAMCS pour présenter le projet politique de régionalisme alsacien fédéraliste de gauche. L’un des responsables, Jonathan Herry, professeur d’Histoire-Géographie dans une établissement scolaire privé, a récemment été élu au conseil municipal de Strasbourg sur la liste de Jeanne Barséghian. Le journaliste des DNA et [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.