Réaction du collectif Jeudi Noir aux annonces de Manuel Valls : « Sans déconner ? »

jeudi-noir-1-150x81

Le collectif Jeudi Noir est abasourdi devant l’immense régression que constitue le plan de relance du bâtiment annoncé le 29 août 2014 par le Premier ministre. On avait rarement en si peu de mots enterré autant de promesses et offert autant de cadeaux aux riches, à leurs enfants et à la rente immobilière, enfonçant d’autant plus la tête des autres sous l’eau.

Qu’on en juge :

– L’encadrement des loyers, qui était pourtant bien léger, est quasiment enterré, sous la forme d’une expérimentation à Paris intramuros avant son abandon probable en rase campagne dans les mois qui viennent.

– La Garantie universelle des loyers est aux oubliettes des réformes à peine ébauchées, limitée aux jeunes sans que soit pour autant supprimée la caution parentale. C’est un retour en moins bien au dispositif Locapass que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître et que les autres ont déjà oublié parce que c n’était pas franchement inoubliable.

– Le dispositif fiscal « Duflot », rebaptisé « Pinel », permettra à de riches parents de construire un appartement pour leurs riches enfants, avec une aide de l’Etat pouvant aller jusqu’à… 54 000 euros ! Oui oui, 54 000 euros payés par la TVA, les impôts, par vous et moi, par nous quoi, pour récompenser des familles assez riches pour se payer un deuxième ou un troisième logement pour y loger leurs enfants. Cela représente à peu près une vie entière d’impôts sur le revenu d’un salarié moyen.

– Les familles assez aisées pour effectuer une donation d’un terrain constructible ou d’un logement à leurs enfants auront droit à un abattement supplémentaire (en plus de tous les abattements qui existent déjà, hein) de 100 000 euros. Vous avez bien lu : 100 000 euros.

Ces annonces incroyables renforceront encore un peu plus le gouffre qui se creuse entre les quelques familles riches et le reste de la population qui galère pour trouver un logement pas trop cher ni trop pourri.

Ca méritait bien une standing ovation !

http://www.jeudi-noir.org/2014/08/29/reaction-du-collectif-jeudi-noir-aux-annonces-de-manuel-valls-sans-deconner/

Similar posts
  • 3e semaine de grève chez Kéolis-Strie... La Feuille de chou a accompagné des syndicalistes et des Gilets Jaunes venus soutenir les conducteurs grévistes de Kéolis-Stiebig. Nous avons été successivement sur deux des quatre sites de l’entreprise, à Illkirch-Graffenstaden, puis à Strasbourg. Les grévistes sont présents par roulement H24. Contrairement à l’affirmation du patron, ils ne bloquent pas systématiquement tous les véhicules. [...]
  • L’islamo-gauchisme selon Olivie... Intéressant éclairage d’Olivier Roy sur le terme islamo-gauchisme et plus généralement sur cette offensive réactionnaire, séparatisme … “D’où vient le terme ? Quels rapports entretiennent progressistes et islamistes ? Que révèlent ces polémiques, de nos dirigeants et du monde universitaire ? Le politologue Olivier Roy, professeur à l’Institut européen de Florence, analyse la polémique et [...]
  • La grève des conducteurs de Striebig ... La direction de Striebig a assigné les grévistes au tribunal. La séance s’est déroulée cet après-midi à 14h. Deux conducteurs CFDT et un conducteur CGT étaient présents, ainsi qu’une responsable CGT de l’UL-Molsheim et le correspondant de la Feuille de chou, gilet jaune par ailleurs. Deux autres soutiens étaient sur le parvis pendant le procès. [...]
  • Avant et après la manifestation du 20... Chaque manifestation à Strasbourg est suivie, et parfois précédée de répression policière ciblée donnant lieu à des inculpations pour des motifs divers, souvent très légers. Et des gardes à vue, GAV, en série. Plusieurs manifestants ont ainsi été interceptés, par la BAC en général, au centre ville, après la manifestation près de l’Hôtel de ville [...]
  • 400 manifestants à Strasbourg Le rassemblement lancé par Alsace Révoltéeet soutenu ici par le QG République Strasbourg commençait à 11h30 place de l’Etoile à Strasbourg. Peu à peu arrivaient des gilets jaunes d’Alsace, de Lorraine, de Franche-Comté, de Bourgogne, d’Allemagne aussi. Les Kurdes étaient aussi présents comme à chaque manifestation. Une première déclaration en préfecture prévoyait de démarrer place [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.