Berges de l’Ill / Breaking News (les Nouvelles qui nous les brisent)

berge privatisée esca Strasbourg_feuille2chou

Berges : Breaking News (les Nouvelles qui nous les brisent)

Arrivé sans naufrage à soixante-dix berges, Roland risque peu pour celles de l’Ill. Il opte pour un fifty-fifty plus con que sensuel…

Phare de la Réforme et cité libre pendant des siècles, un certain Strasbourg ne se relève pas de sa mise au pas versaillaise, malgré les augustes coucheries des cardinaux Rohan… Nous le sentions, Roland devrait le faire. C’est donc la solution jésuitique qui serait retenue pour les berges de l’Il , en particulier pour le jardin public le plus privé d’Alsace, devant l’ESCA. Ça se serait murmuré à la mairie : ouverture pour tous la journée, y compris l’ESCA, fermeture pour tous le soir, y compris le reste.

« On » nous susurre que ce coup de collier proviendrait du dernier conseil municipal, autrement dit de l’autre lundi : ceci rendrait la mesure antérieure à nos infos. Mesure relevant donc d’une mâle décision (du 22 juin) qui invaliderait nos viles vociférations (du 25 juin) et les aurait même anticipées. La non-publication à ce jour de la date de cette décision (laquelle est quant à elle ébruitée hier dimanche 28) proviendrait d’un… retard de vérification dans la presse locale. A l’ère de la toile, c’est long… Mais ce « on » si spontané et si aimable, qui nous écrit tout à coup si poliment, appartient au circuit local. Un « on » qui avait toutes les raisons de nous ignorer avant que les amis de Mediapart ne nous relaient. Pour la date, c’est donc de l’intox. Il y a des fuites qui restent urinaires…

Pour le reste… Reste que telle quelle, la mesure envisagée (a posteriori donc) serait inapplicable sans un gros appareil répressif en grillage et en hommes. Il faudrait alors garder un œil sur son application. On l’imagine résignée et pleine de trous côté populace, ferme et définitive côté beau linge (de nuit). Car c’est bien là, au pied de l’ESCA, que la fermeture fonctionnerait le mieux. Il n’y a qu’à enjoliver en merli-merlons le mur de Berlin actuel. A surveiller de près.
Moët Hennessy, comme on dit dans les salons…

Freddy Grossgosch

Similar posts
  • 3e semaine de grève chez Kéolis-Strie... La Feuille de chou a accompagné des syndicalistes et des Gilets Jaunes venus soutenir les conducteurs grévistes de Kéolis-Stiebig. Nous avons été successivement sur deux des quatre sites de l’entreprise, à Illkirch-Graffenstaden, puis à Strasbourg. Mise à jour du 2 mars Correspondante Des nouvelles de la négociation avec la direction de l’entreprise. La direction a [...]
  • L’islamo-gauchisme selon Olivie... Intéressant éclairage d’Olivier Roy sur le terme islamo-gauchisme et plus généralement sur cette offensive réactionnaire, séparatisme … “D’où vient le terme ? Quels rapports entretiennent progressistes et islamistes ? Que révèlent ces polémiques, de nos dirigeants et du monde universitaire ? Le politologue Olivier Roy, professeur à l’Institut européen de Florence, analyse la polémique et [...]
  • La grève des conducteurs de Striebig ... La direction de Striebig a assigné les grévistes au tribunal. La séance s’est déroulée cet après-midi à 14h. Deux conducteurs CFDT et un conducteur CGT étaient présents, ainsi qu’une responsable CGT de l’UL-Molsheim et le correspondant de la Feuille de chou, gilet jaune par ailleurs. Deux autres soutiens étaient sur le parvis pendant le procès. [...]
  • Avant et après la manifestation du 20... Chaque manifestation à Strasbourg est suivie, et parfois précédée de répression policière ciblée donnant lieu à des inculpations pour des motifs divers, souvent très légers. Et des gardes à vue, GAV, en série. Plusieurs manifestants ont ainsi été interceptés, par la BAC en général, au centre ville, après la manifestation près de l’Hôtel de ville [...]
  • 400 manifestants à Strasbourg Le rassemblement lancé par Alsace Révoltéeet soutenu ici par le QG République Strasbourg commençait à 11h30 place de l’Etoile à Strasbourg. Peu à peu arrivaient des gilets jaunes d’Alsace, de Lorraine, de Franche-Comté, de Bourgogne, d’Allemagne aussi. Les Kurdes étaient aussi présents comme à chaque manifestation. Une première déclaration en préfecture prévoyait de démarrer place [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.