Dames pipi en colère !

P1530126

Grève générale dans les toilettes publiques de Strasbourg !

Ce mardi, celles (et ceux) qu’on appelle pompeusement “préposé(e)s aux toilettes publiques” ont fermé leurs lieux de travail situés sur ou sous les places centrales de Strasbourg pour venir soutenir leurs collègues des toilettes de la place d’Austerlitz, récemment condamnées par la Ville au prétexte, entre autre, que les cars de touristes-usagers stationnent désormais place de l’Étoile. Selon cette même logique, la Ville ne ré-ouvrirait les toilettes publiques de la place d’Austerlitz qu’au moment du Marché de Noël. Un service public réservé aux touristes qui en dit long sur la considération qu’à la Ville des usagers strasbourgeois !

Mais, il y a plus grave : cette décision municipale parait répondre à une double volonté : celle d’externaliser -c’est à dire privatiser- ce service public, et celle, non avouée mais vraisemblable, de profiter de la fermeture des WC publics pour chasser les SDF, usagers des lieux, de la place d’Austerlitz. Ces deux points sont évoqués et dénoncés par les représentants syndicaux et les personnels. La volonté municipale de vider la place d’Austerlitz de ses miséreux nous semble d’autant plus évidente que les exemples et méthodes du même type se multiplient depuis des années à Strasbourg : supprimer un service pour supprimer les usagers indésirables…

Nous avions notamment traité du sort exemplaire de la place Merian dans un article en juillet dernieret pas plus tard qu’il y a 5 jours ( le 17 septembre), nous avons vu la place du Pont aux chats vidée de ses habitués, puis entièrement entourée sur les trottoirs de barrières métalliques gardées par des vigiles, occupée sur ses 2/3 par une gigantesque tente abritant un buffet de petits fours. La raison de tout ceci : le patron du restaurant Capriciosa qui, avec quelques amis politicards, a festoyé toute la soirée sur une place publique privatisée pour l’occasion, sans doute grâce à l’autorisation de la Ville, et transformée en véritable forteresse contre les habitants et habitués du quartier !

 

P1530111

P1530113

P1530112

P1530117

P1530120

P1530122

P1530123

P1530124

P1530125

P1530128

P1530129

P1530130

P1530131

P1530135

 

Similar posts
  • Journal politique du confinement : pr... Françoise Vergès (politologue) et Norman Ajari (philosophe). “La crise sanitaire actuelle annonce-t-elle la catastrophe climatique de demain ?”. Avec Aurélien Barrau (astrophysicien) et Daniel Tanuro [...]
  • ISRAËL. BENNY GANTZ OU LA GRANDE TRAH... L’HUMANITE – Vendredi, 27 Mars, 2020 ISRAËL. BENNY GANTZ OU LA GRANDE TRAHISON AU SERVICE DE NETANYAHOU Pierre Barbancey Dans un retournement aussi spectaculaire qu’inattendu, le chef du Parti Bleu-Blanc a rallié le camp de son rival Benjamin Netanyahou. Le communiste Ayman Odeh, chef de la Liste unie, dénonce cette volte-face. Benjamin Netanyahou en rêvait. [...]
  • Gratuité des transports CTS! Schiltigheim, le 27 mars 2020, Crise du Coronavirus : Pour la gratuité des transports pour les travailleuses et travailleurs des secteurs indispensables à la Nation et la suspension des abonnements pour le mois d’avril 2020 pour l’ensemble de usager.es Monsieur le Président, Depuis le début de la crise sanitaire, vous agissez en responsabilité pour organiser [...]
  • André Barnoin victime du Covid-19 C’était dans l’ordre (ou le désordre) des choses, la mort charriée par l’épidémie en cours a fini par frapper un visage familier. Il fallait que ça tombe sur Dédé ; le sentiment d’injustice n’en est que plus vif, bien qu’il soit absurde de penser qu’une mort soit plus ou moins juste qu’une autre. André BARNOIN [...]
  • Communiqué de presse Gilets Jaunes [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.