Réembauchées: victoire des femmes de ménage du Palais de Justice de Strasbourg

f2c femmes de ménage_urvoas
urvoas _ femmes de ménage f2c
urvoas_femmes de ménage_f2c
urvoas_femmes deménage_solidarité-f2c
Me Rauch_f2c
invités par urvoas f2c
bies_peirotes_ps,f2c
invités urvoas_f2c
halte-urvoas,f2c
réception_aux_frais_du_contribuable_f2c_urvoas
urvoas_officiels-f2c
réembauchées_joie_f2c
contrat_Samsic_femmes de ménage_f2c
rémbauchées_me Rauch_f2c
réembauchées_contat,f2c
joie_victoire_lutte_f2c
DSC09312

Réembauchées enfin après une si longue attente!

Ce matin, les bâtiments modulaires du Palais de Justice de Strasbourg ont repris du service, le temps de la visite du Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M. Urvoas.

Entrés vers 10 h 30 dans la salle des pas perdus, nous, les solidaires des femmes de ménage en lutte depuis que le 13 février, elles avaient été abandonnées sur le chantier par leur employeur Arcade, au moment ou le concurrent Samsic prenait le relais, sans les employer, avons pu admirer l’alignement de chaises destinées à recevoir, outre les brochures sur papier glacées, aux frais du contribuable, sur la rénovation des lieux, les postérieurs officiels, civils et militaires protégés par les forces de police de tous corps scrutant les intrus sans carton d’invitation avant de leur demander, poliment, de sortir, d’abord sur le parvis, puis il fallut s’éloigner vers le trottoir, enfin vers l’avant des modulaires sur le quai.

Nous attendions, non pas tant le successeur de Mme Taubira, que les femmes de ménage de retour de signature de contrat, et eûmes le temps de voir les officiels en bagnoles souvent auto-solistes (avec chauffeur), une belle brochette de responsables que vous reconnaîtrez sur les photographies: Ries, Hermann,Hoeffel, Fontanel, Bies, (ça manque de femmes…-etc.

Enfin, après avoir pris des nouvelles auprès de l’avocate, Me Rauch, qui nous annonçait déjà la bonne nouvelle, nous aperçûmes, en deux vagues distinctes, les femmes de ménage dont les sourires épanouis et les “on a gagné” disaient leur bonheur après une lutte exemplaire depuis le 13 février, pour être payées, reconnues et retrouver leur travail. Elles exhibaient fièrement leur nouveau contrat de travail reprenant les modalités du précédent, sauvant ainsi leurs salaires, leur ancienneté et gagnant quelques temps de formation (comme si elles ne l’étaient pas, après des années de travail).

La lutte victorieuse est due d’abord à leur ténacité  tranquille; regroupées dans un angle du Palais de Justice, elles étaient là aux heures de boulot, dans l’attente d’en retrouver un. Elles nous ont confié que tous ceux qui travaillent au Palais passaient à côté d’elles comme si elles étaient invisibles, sans s’enquérir du motif de cette présence régulière, ni leur adresser la parole, à l’exception il y a peu du Procureur qui a parlé au moins à l’avocate! On imagine ce que ça produirait si, comme un mouvement féministe annoncé pour le 8 mars, journée, non de Lafemme, -qui n’existe pas selon Lacan- comme disent les imbéciles, mais des luttes des femmes, tous-tes ces “invisibles” cessaient le travail ensemble, se rendant ainsi visibles par leur absence.

Plus d’aide à la personne, plus de femmes de ménage, plus de plongeurs dans les arrière-salles de restaurant, plus d’agents de sécurité, etc.

Il reste que la victoire à ce jour est incomplète, car deux, sur neuf, des femmes de ménage ne bénéficient pas de la reprise par Samsic, sous le prétexte fallacieux qu’elles travaillaient à l’annexe du tribunal au bout de la rue Vauban! Comme si elles avaient été embauchées par Arcade autrement que les sept autres sur le chantier du palais de justice et des modulaires.

Bref, une belle victoire, à compléter encore, grâce à leur ténacité, à la médiatisation, à la feuille de chou qui fut remerciée, leur avocate, à un militant de l’ATMF, et au soutien d’une conseillère municipale et d’une écologiste.

Similar posts
  • Maxime Alexandre, au Centre culturel ... Table ronde animée par Charles Fichter, Jean-Michel Niedermeyer, Armand Peter et Jean-Paul Sorg Maxime Alexandre from feuille de chou on [...]
  • Discours d’Ismahane Chouder à l... Discours d’Ismahane Chouder à la Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Comment faut-il vous le dire ? Une nouvelle fois, la surenchère islamophobe est au rendez-vous chez nombre de politiques relayés par des médias porte-voix. Depuis la rentrée, chaque jour compte une nouvelle ignominie, une nouvelle indignité, particulièrement à [...]
  • URBEX RDA de Nicolas Offenstadt Débat au Quai des Brumes à Strasbourg le 13 novembre 2019 [...]
  • ” Nègre marron” n’e... Correspondant F2C au TGI de Strasbourg “Le marronnage était le nom donné à la fuite d’un esclave hors de la propriété de son maître en Amérique, aux Antilles ou dans les Mascareignes à l’époque coloniale. Le fuyard lui-même était appelé marron ou nègre marron, negmarron, voire cimarron (d’après le terme espagnol d’origine).“. [...]
  • Conférence de Laurent Jeanpierre sur ... In girum-les leçons politiques des ronds-points (La découverte, [...]

2 Commentaires

  1. SCHMITT SCHMITT
    8 mars 2017    

    BRAVO! les filles votre combat est digne des grands mouvements de grève de 1968 et de 1995 et merçi à toutes celles et ceux qui les ont soutenues mais franchement un blame pour le ministte de la justice ainsi que nos élus locaux faisant partie du PS pour ces femmes qui se sont battues pour leur dignité franchement c’est honteux!que dirait Jean JAURES !je croyais que la défense des plus petits et des humbles était un adn de ce parti mais rien n’a filtré meme pas dans les infos régionales ni dans la presse locale alors?tentative d’intimidation ou j’m’en foutisme absolu cela me chagrine de voir que les valeurs d’un parti foutent le camp dès qu’il s’agit d’inauguration !
    Monsieur le maire de STRASBOURG montrez que vous etes solidaire de ces femmes en cette journée du 8 mars sinon comment faire confiance.
    Merçi à l’élue muniicipale qui a soutenu ces femmes. et france3 Alsace pourquoi aucun mot sur ce mouvement etes vous libes et indépendants?????
    Bonne route à la feuille de chou!

  2. Anne Honime Anne Honime
    6 mars 2017    

    Il faut bien le reconnaître, la feuille de chou n’y est pas pour rien dans cette victoire: se faire le relais des luttes, surtout quand elles sont invisibles de part le statut de celles qui les mènent, ça permet de faire avancer les choses.

    Bravo à ces femmes qui n’ont pas baisser les bras, qui ont frappé (fort!) à toutes les portes pour qu’enfin elles soient prisent en considération et reconnues !
    Au delà d’un débat juridique complexe, il est bon de rappeler que la mobilisation collective de tous et toutes les exploité.e.s sera toujours plus efficace qu’une longue procédure devant un tribunal.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.