La préfète du Bas-Rhin impose le même parcours, le 19 décembre, pour la 4e manifestation contre la loi “sécurité globale”

feuille2chouphoto

feuille2chouphoto

Gaz à tous les étages
Strasbourg

feuilledechouphoto

utilisé avant le vote de la loi

La préfète impose à nouveau le même parcours, République-Etoile. Le déclarant , convoqué hier en fin après-midi par le Renseignement territorial a protesté vivement, en expliquant que l’inversion du trajet demandée avait comme but d’éviter les incidents de fin de manifs, le lacrymogène généreusement distribué, comme pour liquider les stocks 2020, et les interpellations qui suivent jusqu’au fond de la Krutenau. Niet!

Le responsable policier de terrain explique que c’est la préfète qui décide et que cela se justifie, car ils ont besoin de moins de forces à l’Etoile que devant le Tribunal, trop proche de Kléber, des Halles et de la gare. Il leur a été proposé de définir un autre lieu de  fin que le Tribunal un peu moins près des quais et du centre, du côté de l’avenue des Vosges par exemple. Niet aussi.

Une quatrième manifestation, répétitive, et une gestion autoritaire peu conforme à la liberté constitutionnelle de manifester. Il serait pourtant plus facile de terminer sur l’espace limité du parvis de tribunal que sur l’immense place de l’Etoile, terrain favori de la répression policière, elle aussi prévisible et répétitive.

Leur décision va augmenter la colère des organisations et des jeunes qui veulent prolonger au-delà des 16h, au lieu de 17h, aussi imposées. Nous avons consulté dès hier soir des avocats pour un référé. A midi passé, le récépissé de la déclaration n’est pas encore parvenu! La préfète reste intraitable; ses hommes ont assuré que les FOD sont là pour notre sécurité (sic) contre le terrorisme et qu’après les sommations, il fallait quitter les lieux. Point barre.

Pour le moment, l’appel à manifester, reste semblable, sur les réseaux, qui prévoit une Ag à 13 h place de l’Etoile, puis départ entre 14h30 et 15h, pour se diriger par le trajet habituel, extérieur à l’ellipse insulaire vers le Tribunal de justice pour la dissolution.

RETRAIT TOTAL DE LA LOI SECURITE GLOBALE Manifestation #4

https://www.facebook.com/events/394330191788004

Qui est vraiment Jocelyne Chevalier, Préfète de la région Grand est ?
2 DÉC. 2020 PAR CROISEMENT D’INFOS BLOG : LE BLOG DE CROISEMENT D’INFOS

La préfète Josiane Chevalier, responsable de tout le Grand-Est et de la zone de défense militaire, nommée en Alsace venue de Corse, a déjà un costard taillé sur mesure à Mediapart:

https://blogs.mediapart.fr/croisement-dinfos/blog/021220/qui-est-vraiment-jocelyne-chevalier-prefete-de-la-region-grand-est

A 12h55, pas encore de récépissé de la déclaration de manifestation!
Ni à 18h…
Cela fait 24 heures que la police a dicté les conditions provocatrices de la préfète, et toujours pas de récépissé, malgré la demande!

Similar posts
  • Strasbourg: l’Education nationa... 800 manifestant.e.s selon deux comptages différent au sein du cortège. Un succès relatif donc pour cette manifestation d’enseignants de la maternelle à l’Université, d’étudiants, nombreux, mais pas encore assez si on se souvient qu’il y a plus de 50000 étudiants à l’Unistra. D’autres corps de métiers rattachés ou pas à l’Education nationale, des AED, des [...]
  • Strasbourg: deux manifs, sinon rien, ... Alors que le premier ministre Castex était à Strasbourg à l’Hôtel de ville, avec la maire, puis en milieu universitaire, avec le président de l’Unistra et des étudiants triés sur le volet, deux manifestations se sont déroulées en dehors de l’ellipse insulaire toujours interdite par la préfète Josiane Chevalier au profit de la consommation par [...]
  • Trop c’est trop: les étudiants ... Environ 200 étudiants, enseignants se sont rassemblés à 13h place de la République à Strasbourg avant de défiler vers le campus de l’Esplanade où ils ont pu débattre dans un amphithéâtre de l’Escarpe. Plusieurs témoignages ont été entendus avant le départ du cortège, sur la situation dramatique du monde étudiant. Des mois de solitude, sans [...]
  • Ramené·es à la frontière plutôt qu’à ... Communiqué de presse du Collectif Maraude du Briançonnais Ramené·es à la frontière plutôt qu’à l’hôpital Samedi 16 janvier 2021, un peu avant 16 heures, l’hélicoptère du secours en montagne a déposé une famille exilée au poste de frontière de Montgenèvre au lieu de l’amener à l’hôpital. La manière dont s’est déroulé ce secours, à plus [...]
  • Deux gardés à vue après la manifestat... Un piquet de vigilance et de solidarité avec les personnes mises en GAV samedi soir s’est tenu devant le Tribunal judiciaire toute la journée du 18 janvier de 7H à18h pour les deux interpellés qui après deux jours de Garde à Vue ont été déférés en justice. L’un d’eux était un manifestant, qui portait un [...]