Strasbourg: 400 manifestants contre le racisme et pour la défense des immigrés

Près de 400 manifestants ont défilé sous un chaud soleil dans l’hypercentre de Strasbourg,  dans le cadre de la manifestation nationale antiraciste le jour anniversaire de la création du ministère de la dite “identité nationale” dont ils demandaient la dissolution.

manif antiraciste 28 mai 2011 Strasbourg

Toutes les gauches étaient présentes, du NPA au PS, et les associations actives sur le terrain de la lutte contre le racisme et pour le soutien aux immigrés. Les libertaires présents étaient d’Alternative libertaire; les autres avaient séché le défilé, ne voulant pas se compromettre avec les réformistes, du PS en particulier…Les syndicats en tant que tel étaient aussi, comme souvent sur le terrain de l’antiracisme, absents même si quelques uns de la FSU, de SUD, de la CGT faisaient acte de présence.

De façon générale, cette manifestation a regroupé les cadres militants du mouvement ouvrier, mais la population manquait à l’appel. En particulier, alors que le gouvernement mène une campagne d’islamophobie d’État, concurrençant le FN et les autres groupes d’extrême-droite sur leur terrain favori, on remarquait l’absence de nos amis musulmans, tant du point de vue de leur participation, que dans les slogans des manifestants.

Une petite distraction pour quelques uns d’entre nous a été l’alerte concernant certains “manifestants” bien particulier, vêtus de parkas beige, [voir photos] portant des autocollants du MRAP, dont on s’est demandé s’ils étaient de la maison facho ou poulagas.

On a été leur poser la question; ils n’ont bien sûr pas répondu, mais peu après, ils ont ôté leur badge anti F-Haine! Et à la fin, ont admis de fait appartenir à la police nationale. Si vraiment ils veulent passer inaperçus, on ne saurait trop leur conseiller de ne pas arborer sous la parka un gilet pare-balles très grossissant, et de se vêtir autrement que celui, qui précédait la cortège, certes d’un autre service, comme il l’a dit, mais porteur de la même parka! Des deux côtés, en plus, on avait nos escort-boys, à l’allemande, tout de noir vêtus, avec l’inscription Police nationale dans le dos.


28 mai 2011
400 manifestants
Similar posts
  • Masques anti-Covid-19 pour les enfant... Bonjour, Iyad m’a envoyé des photos prises au cours de son dernier tournage. Il s’agit d’une initiative prise par un artiste palestinien pour personnaliser des masques, les rendre moins “dramatiques” pour encourager les enfants à les porter. Iyad ajoute que de son côté tout va bien ainsi que pour sa famille et ses proches. Concernant [...]
  • La psychiatrie refuse d’être &#... Un article de Clémence Nayrac et Géraldine Tribault pulié par Hospimedia le 27/03/2020 Le contrôleur général des lieux de privation de liberté demande au Gouvernement des mesures d’urgence pour la psychiatrie dans le contexte de crise sanitaire. Déjà, depuis plusieurs jours, les représentants de la discipline ont lancé l’alerte. Le contrôleur général des lieux de [...]
  • Rony Brauman répond à Macron : « La m... Rony Brauman répond à Macron : « La métaphore de la guerre sert à disqualifier tout débat » Rony Brauman, ancien président de Médecins sans frontières, approuve les mesures de confinement, mais dénonce la rhétorique martiale du chef de l’Etat : « Qualifier les soignants de “héros”, c’est gommer les raisons de la crise sanitaire. [...]
  • DD Baroin et Georges Federmann Georges Yoram Federmann 5 rue du Haut Barr 67000 Strasbourg. Strasbourg , le 28 mars 2020. Chère famille, chers tous, Dédé s’en est allé. J’ai appris sa mort par internet vendredi 27, par le message de Roger Winterhalter et en lisant la Feuille de chou de J-C Meyer, le lendemain. Nous sommes restés en contact [...]
  • Journal politique du confinement : pr... Françoise Vergès (politologue) et Norman Ajari (philosophe). “La crise sanitaire actuelle annonce-t-elle la catastrophe climatique de demain ?”. Avec Aurélien Barrau (astrophysicien) et Daniel Tanuro [...]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.